Leméac Éditeur

  • Les marées se briseront sous tes pieds Nouv.

  • Venir au monde Nouv.

  • Patchée pleine de trous Nouv.

    Qui croyez-vous être ? Qui croit-on que vous êtes ?1982. Une fille un peu perdue commence son secondaire dans une polyvalente de banlieue.1987. Une adolescente désillusionnée boude son bal de finissants. À tour de rôle, mère et fille prennent la parole dans ce roman qui jette un regard cru sur la vie de famille et la traversée de l'adolescence. En toile de fond, un tableau des années 1980. Tendresse et rage, regrets et espoirs sont au rendez-vous. Musique aussi.

  • M'etendre sur l'asphalte Nouv.

    En 1982, Julie a douze ans. Fan de Starmania et de Diane Dufresne, elle mène une vie paisible dans une banlieue rurale de la Rive-Sud, enclavée entre montagne et raffinerie. Son univers bascule quand elle éprouve un premier grand chagrin à la suite de la mort tragique d'un ami, et un premier grand amour avec un garçon trop vieux pour elle. Ces deux événements marquants lui feront perdre ses repères et l'innocence de l'enfance, au moment où elle s'apprête à entrer au secondaire.

  • Trois minutes de plus Nouv.

    Dix ans ont passé depuis les événements racontés dans À une minute près. Nicolas et Florence sont maintenant des ados à un tournant majeur de leur vie. Nicolas est devenu un cascadeur intrépide suivi sur les réseaux sociaux. Casse-cou, il se sait néanmoins protégé par la Fonction, qui lui permettra de revenir une minute plus tôt s'il se retrouve en danger de mort. Florence, de son côté, mène une croisade secrète contre cette fameuse Fonction. À ses yeux, elle empêche surtout les gens de vivre pleinement et de façon authentique. Ambitieux et téméraire, Nicolas ne cesse de vouloir repousser ses limites. Mais ne prend-il pas trop de risques ?

  • Lumière Nouv.

    Déboussolé par un deuil immense, Blair est en même temps tiraillé par son attirance pour son professeur, Monsieur Franz, et par les tensions croissantes entre sa mère et lui. Il se réfugie plus que jamais dans les mythes et les rites magiques, seuls capables, veut-il croire de toutes ses forces, de lui ramener Lumière, son grand-père, et de radier la noirceur de sa vie.

  • Occuper les distances Nouv.

    Essai littéraire à la fois rigoureusement documenté et hautement personnel, Occuper les distances reprend les motifs de Tombée, roman d'Esther Laforce paru simultanément chez Leméac, dans un lumineux dialogue avec la fiction.

  • Tombée Nouv.

    Tombée dans une fissure à la suite d'un tremblement de terre, une femme s'adresse à son jeune enfant en attendant les secours. Un discours intérieur qui l'aide à demeurer consciente, à s'accrocher. En racontant ses cauchemars et ses hantises, elle révèle la porosité de son existence face à la mémoire d'événements violents et des souffrances qui leur sont liées. À travers l'attention portée aux images et aux témoignages, son expérience du bonheur se brouille pour s'ouvrir à la douleur des autres.

  • Les derniers jours de la Reine du Nord Nouv.

    Alors que s'éteint la lumière derrière les yeux de Zaza la Reine du Nord, devant un Bob désarmé, dévasté, dépouillé, s'amorce le décompte des jours, à rebours, en apnée, dans l'intense proximité des corps bientôt séparés. Quels mots nommeront ces traces cruelles laissées sur les chairs par le souffle de la maladie, par les trop nombreux médicaments, par la douleur du départ ?

  • Je suis le courant la vase Nouv.

    Athletic Centre, Toronto. Sous Son regard, une nageuse lutte contre l'élément liquide pour améliorer son chrono et mériter une place aux compétitions nationales. L'entraînement se poursuit parfois hors les murs du centre sportif, dans son appartement à Lui où elle doit se soumettre à des rituels destinés à la libérer de ses résistances. Le roman de Marie-Hélène Larochelle raconte cette relation de pouvoir et de vouloir. Il dit ce qu'il faut parfois embrasser pour accéder aux plus hauts niveaux de performance sportive. Le lecteur suit l'athlète dans ses entraînements et ses compétitions. On nage avec elle dans toutes sortes d'eaux et on se noie un peu à Arcachon. En sortant de ce roman, et malgré tout le chlore et le sel qu'on respire et avale en cours de lecture, on se sent un peu sale et amoché.

  • Juré craché Nouv.

    Juré craché

    Pierre Filion

    En 1919, entre Saint-Agricole et Sainte-Agathe, au nord des vieilles Laurentides, Alphonse Godon, colon défricheur d'un autre âge, règle ses comptes avec le pays rêvé du curé Labelle et les terres de roche, avec le Ciel et l'Amérique entière. Jean-Baptiste, unique fi ls de son deuxième amour, meurt de la grippe espagnole et le curé refuse de lui donner la sépulture. Révolté, Godon charrie son fi ls sur ses épaules à travers l'Archambault, et la démesure de son geste, aux accents épiques et fantastiques, a fait frissonner le canton qui en tremble encore. C'est une histoire vraie, sortie du tiroir de l'oubli.

  • Zone Nouv.

    Zone

    Marcel Dubé

    Il y a soixante ans naissaient Tarzan, Ciboulette, Moineau et leurs acolytes, avec leur idéalisme, leur esprit de révolte, leur jeunesse émouvante. Issu du Québec des années 1950, ce groupe d'adolescents rebelles vivant de contrebande a su capter l'état d'esprit d'une époque en crise où fermentaient les éléments d'un vaste renouveau politique et culturel. Directe, simple et en quelque sorte éternelle, Zone est devenue un phare. L'argument ? Passe-Partout veut remplacer Tarzan à la tête de leur bande. Sa trahison alerte les autorités et entraîne la condamnation de Tarzan pour meurtre, transformant Ciboulette, qui est amoureuse de lui, en héroïne tragique. Une réédition de cette histoire d'amour et de subversion est proposée ici, avec une préface de l'auteur qui retrace son voyage dans l'écriture. Voyage fondateur de notre dramaturgie...

  • Jules-paul tardivel. l'homme public et l'homme prive (1851-1905) Nouv.

    Dans son journal La Vérité, Jules-Paul Tardivel entretient d'incessantes querelles avec ses contemporains qui osent s'éloigner de l'orthodoxie telle qu'il l'entend. Catholique convaincu et fervent nationaliste, il écrit, en 1895, un roman d'anticipation, Pour la patrie, où il imagine l'indépendance du Canada français comme le meilleur moyen de préserver la langue française et la religion catholique.

  • Celle qui ne craint pas la joie Nouv.

    Qu'est-il arrive a cette femme pour qu'elle devienneune proie ? Dans une longue lettre ecrite a un homme qu'elle a aime, elle exorcise le desenchan-tement amoureux afin de retrouver une certaine serenite. Il ne s'agit pas tant d'oublier que de se pardonner : comment peut-on tomber sous une telle emprise, jusqu'a être depossedee de soi, jusqu'a ce que la honte vous devaste ? Armee de mots, elle sauvera sa peau.

  • Théâtre Nouv.

    Après avoir préparé pour BQ un monumental livre de plus de 1 000 pages regroupant les téléthéâtres d'Hubert Aquin, François Harvey a cette fois rassemblé cinq pièces de théâtre inédites ( Le Drame des hormones, Le Quatuor improvisé, Le Prophète, L'Écorché vif et L'Emprise de la nuit ), dont les écritures se sont échelonnées de 1948 à 1960.

  • Comédien noir chevronné, sur les planches comme à l'écran, Clark raconte ici son parcours en le dédiant à ceux qu'il appelle affectueusement les CCiD (Comédiennes et comédiens issus de la diversité). Dans ce tour d'horizon humoristique de son art, truffé de conseils personnels, de confidences, d'anecdotes et d'exercices pratiques, on découvre un homme hanté par le souvenir d'une femme décédée trop jeune, celle qui est à l'origine de sa vocation de comédien et qu'il a toujours tenté de rejoindre - par le jeu - dans la mort : son Hélène de Trois-Pistoles.

  • L'enfant mascara est une histoire d'amour à sens unique, comme on en voit partout, dans toutes les écoles secondaires. À cette différence qu'elle se conclut de manière particulièrement tragique. Inspiré par des faits réels qui se sont déroulés dans la ville d'Oxnard, en Californie, Simon Boulerice transpose dans la fiction l'un des meurtres homophobes, voire transphobes, les plus violents à s'être produits aux États-Unis, tout en rendant hommage à Larry/Leticia, un être rempli de désir, d'éclat et d'arrogance, dont la vie n'aura été que fulgurance.

  • Les quatre personnages de cette cantate du désespoir sont les instruments d'une partition musicale parlée. Seuls leurs mots entremêlés, tricotés les uns aux autres, nous parviennent du fond de leur abîme, écorchés comme leurs vies et lyriques comme leurs âmes. Quand monte cette musique de chambre douloureuse, traversée par un maesltrm de passions destructrices, on prend la mesure de la misère de Marie-Lou: entre la prison du travail qui abrutit son mari Léopold et l'enfer qu'est devenu leur couple, que lui reste-t-il?

  • Quinze femmes ordinaires de l'Est de Montréal se réunissent pour un marathon de collage d'un million de timbres-primes. C'est dans la cuisine de la gagnante que se rencontrent et se confrontent sa famille et ses voisines, et bien vite la fête tourne au drame. Dans des tableaux exubérants et tragicomiques, elles font entendre leurs misères, leurs espérances, leurs aliénation, leurs frustrations et leurs calomnies dans un délire amer.

  • Marie a trente-trois ans et enseigne la littérature dans un collège. Contrainte de prendre un congé de maladie pour la deuxième fois, elle ne peut plus se réfugier dans la seule explication de l'épuisement professionnel. Est-il possible qu'elle pleure et tremble pour rien, pour quelque chose qui vient de plus loin qu'elle ? Est-il possible qu'elle se soit trompée de destin ? À l'âge de quinze ans, inspirée par sa grand-mère institutrice, n'avait-elle pas créé une petite école d'été dans laquelle les enfants passaient sans le savoir du jeu à l'étude ? N'avait-elle pas toute sa vie cru à la littérature, au pouvoir d'être autre ? Force lui est de constater qu'elle n'est pas devenue l'enseignante qu'elle rêvait d'être, que le plus souvent elle croit ennuyer ses élèves en lisant ses notes par crainte de trahir les oeuvres qui la nourrissent mais dont plus personne ne parle. Elle se demande si la littérature n'est pas ce qui l'a détournée du monde, éloignée de ses contemporains, empêchée d'avoir un enfant.

  • Mai 1922, les cartons d'invitation sont déjà envoyés pour le mariage de Nana et Gabriel, le 3 juin. Pourtant, la robe de mariée n'est pas encore achetée, et Maria se demande avec quel argent elle va pouvoir payer cette noce qui est bien au-dessus de ses moyens. Mais on ne marie sa fille aînée qu'une fois, et la fête doit être à la hauteur du souvenir qu'on voudrait déjà en avoir. Derrière l'allégresse de cette noce, alors que s'ouvre le ciel de leur destinée, Nana et Gabriel voient aussi passer toutes ces ombres, qui se mêlent au bonheur du jour comme des feux follets : Josaphat-le-Violon, Ti-Lou, Bebette, Simon, Ernest et Alice, Béa, Théo, sans oublier les fidèles muses, Florence, Rose, Violette et Mauve...

  • À travers seize courts textes écrits sur le ton parfois léger, parfois caustique de la fable, Léo Rosshandler convie le lecteur à emprunter le chemin de plusieurs vies. Comme un Kafka qui aurait gardé sa légèreté, c'est le coeur de l'Homme que nous révèle cet écrivain dont l'humour grinçant, un brin acidulé, force doucement le sourire de la conscience.

  • Entre 2014 et 2016, Nathalie Leclerc s'exile avec ses trois enfants à Suresne, en banlieue de Paris, non loin de son lieu de naissance. À travers ses péripéties européennes et des échos de son histoire personnelle, elle entreprend de se défaire des noeuds de son enfance, entravée par sa difficile relation avec sa mère, Gaëtane Morin, qui commence par une déception impardonnable : celle-ci espérait un garçon et voilà qu'est arrivée une fille !

  • Vingt ans après le succès du Journal d'un Ti-Mé, le Popa extralucide et délirant de La Petite Vie nous revient avec ses « réflexions mentales » déjantées, complémentées par les interventions de Jaqueline, de Pogo et des autres membres de la dysfonctionnelle famille Paré. Légèrement paranoïaque mais cultivé, Popa ne craint pas d'aborder l'actualité : il se demande s'il est lui aussi #MeToo, dévoile les secrets de ses préparatifs pour la COVID, se prononce sur les réseaux sociaux, tente d'imaginer le XXIIe siècle... Voilà un livre qui réjouira à nouveau la société québécoise par son irrévérence, sa fraîcheur et son feu roulant d'humour absurde.

empty