M Editeur

  • La peur du peuple Nouv.

    Zapatistes, Indignés, Occupy, Printemps érable et Gilets jaunes. Alors que certains érigent ces mouvements populaires en idéal de la démocratie directe, d'autres n'y voient que des mobilisations certes sympathiques mais insignifiantes, quand ils ne tentent pas de les discréditer en les associant à la violence.

    S'appuyant sur une grande diversité d'expériences des pratiques démocratiques d'hier et d'aujourd'hui, y compris hors de l'Occident, Francis Dupuis-Déri propose une réflexion inspirée et critique. Ce récit de la lutte historique entre agoraphobie et agoraphilie, entre la haine et l'amour de la démocratie directe, offre une analyse approfondie des arguments et des manoeuvres des deux camps et du rapport délicat entre le peuple assemblé à l'agora pour délibérer (le dêmos) et celui qui descend dans la rue (la plèbe).

    D'abord paru en 2016, cet ouvrage à la fois original et provocateur est d'autant plus stimulant qu'il se situe à la croisée des chemins de la philosophie politique, de l'anthropologie et de la sociologie.

  • La langue de ma mere Nouv.

    Hospitalisée suite à une attaque cérébrale, Josée, la mère de l'auteur, perd l'usage de la parole.
    Elle souffre d'une aphasie, une perte presque totale de la capacité de s'exprimer. Désormais, elle émet des sons inintelligibles traduisant son désespoir et sa colère d'être incomprise.
    Ancienne bouchère à Saint-Nicolas, comédienne dans une troupe de théâtre amateur, elle était pourtant connue pour son sens de la repartie et son caractère bien trempé.
    La langue était son instrument principal, désormais son seul combat est de lutter pour essayer d'émettre quelques syllabes.

  • Retour en pays natal Nouv.

    Nicolas Crousse assemble ici les pièces éparpillées du puzzle de son enfance.
    Au fil des pages, il convoque ses souvenirs d'enfant rêveur et solitaire, hypnotisé par les oeuvres de Marc Chagall, et s'interroge sur ses relations familiales. Notamment celle qu'il entretient avec son père, poète égaré, voyageur, souvent absent.
    À travers cette quête identitaire, l'écrivain interroge la notion de paternité, d'abord en tant que fils, puis dans son rôle de père. Par l'écriture, il parvient à se détacher progressivement de la figure paternelle pour retrouver sa propre identité.
    Retour en pays natal est l'histoire d'une enfance portée par l'amour et le respect d'un fils pour son père.

  • Haute-Marne xénophobe Nouv.

    "Il faut que tout change pour que rien ne change." (Luchino Visconti, Le Guépard)... réédition 2021 de "Langres 2015 2020, chroniques de Haute-Marne sous la droite catho", complément à "DRAC ou UDAP ou l'exceptionnelle inculture française".

  • Les consequences du capitalisme - du mecontentement a la res Nouv.

    Si nous voulons ébranler, voire abolir, les structures capitalistes qui menacent aujourd'hui toute vie sur la planète, Noam Chomsky et Marv Waterstone affirment avec force qu'il faut commencer par réévaluer les outils que nous utilisons pour interpréter le monde. C'est ce qu'ils démontrent dans ce livre tiré d'un cours qu'ils ont donné ensemble à l'université de l'Arizona, en faisant ressortir les liens souvent imperceptibles entre la fabrique du sens commun et le pouvoir. Cet ouvrage didactique et incisif est une véritable leçon d'autodéfense contre l'hégémonie contemporaine, le réalisme capitaliste.

  • Peau rouge, masques blancs - contre la politique coloniale d Nouv.

    Le paradigme hégélien de la reconnaissance, admirablement critiqué par Frantz Fanon dans l'oeuvre phare à laquelle ce livre rend hommage, est aujourd'hui évoqué, sous sa forme libérale, dans les débats entourant l'autodétermination des peuples colonisés, notamment les peuples autochtones d'Amérique du Nord. Politologue et militant, membre de la Nation dénée du Nord-Ouest du Canada, l'auteur reprend ici la critique fanonienne et démontre en quoi cette reconnaissance ne fait que consolider la domination coloniale.

    Cet ouvrage de théorie politique engagée appelle à rebâtir et redéployer les pratiques culturelles des peuples colonisés sur la base de l'autoreconnaissance, seule voie vers une réelle décolonisation. Penseur marxiste, Coulthard sait que le marxisme ne peut s'appliquer tel quel à la lutte des Autochtones, mais il en souligne la contribution potentielle et signe ici un véritable traité de combat décolonial et anticapitaliste.

  • Ce lien jusqu'a toi. un parcours lumineux vers l'adoption Nouv.

    Tout juste installés en Nouvelle-Calédonie, Estelle et Sébastien, jeune couple trentenaire, découvrent l'épreuve de l'infertilité. Après quatre ans de tentatives, de parcours PMA et d'interminables prières, ils choisissent de se lancer dans une procédure d'adoption vers la Colombie. Il leur faudra attendre encore quatre ans avant de recevoir, enfin, en 2015, l'appel tant espéré leur annonçant l'arrivée d'Esteban, âgé de sept mois.

    Du mythe de l'adoption à la réalité : Estelle Lambert-Leynaert aborde avec délicatesse des moments cruciaux, tels que le deuil de porter un enfant et le vécu du couple ; les difficultés liées aux démarches administratives, véritable parcours du combattant ; la rencontre avec l'enfant et son vécu, parfois ses traumatismes ; enfin, les mois qui suivent son arrivée, le processus d'attachement et toutes les interrogations auxquelles une mère adoptante peut être confrontée.

    Sous la forme d'une lettre adressée à son petit garçon, elle livre un témoignage précieux, en réponse à une question essentielle : comment devenir pleinement la maman d'un enfant que l'on n'a pas porté ?

  • Anan T.1 Nouv.

    Anan T.1

    Lili Boisvert

    "Le Continent est dominé depuis toujours par le royaume d'Anan, État matriarcal aux armées invaincues qui s'appuie sur un système politique sophistiqué et le pouvoir de ses prêtresses pour assurer sa prospérité.

    Mais voilà qu'un pays longtemps tenu pour négligeable devient soudainement agressif ; qu'une marchande cynique place ses pions dans la capitale pour renverser l'ordre établi ; et que la souveraine d'un royaume rival exige, en échange d'une alliance militaire devenue indispensable, d'épouser le fils de la reine d'Anan. C'est à Chaolih, capitaine frondeuse au passé trouble, qu'est confié le commandement de l'équipage ­clandestin qui doit mener le prince à sa future - et ­terrifiante - épouse. Leur périple traversera une vaste forêt occupée par un peuple mystérieux que l'on dit cannibale..."

  • BBQ au MAX Nouv.

    Même contenu, nouvelle couverture, nouveau prix !


    Tu ne sauras plus où donner de la tête en découvrant les 100 recettes vraiment tripantes de Max Lavoie. Il y a des wings au menu. Des quebarbq de filet mignon chimichurri. Des t-bones du lion. Des queues de homard citronail. Des slabs de bacon du p'tit Jésus. Des bines sudistes... Tes prochains classiques, c'est clair.
    La générosité de Max ne s'arrête pas là : non seulement il partage ses recettes de desserts décadents, de drinks délurés et de marinades qui te feront flipper les papilles, mais il a aussi prêté son barbecue à sa blonde, dont les recettes raviront les filles et charmeront leur chum. C'est garanti-ou-argent-remis : grâce aux recettes de Max, tout le monde voudra passer l'été sur ta terrasse !

  • Affaires de terre et patentes d'artiste Nouv.

    De novembre 2016 jusqu'en avril 2020, Marc Séguin a tenu une chronique dans la section Débats de La Presse +. Pendant plus de trois ans, il a porté son regard sur les petites et grandes affaires du quotidien depuis sa fenêtre d'artiste, de chasseur, d'homme de la terre ; il a partagé des réflexions teintées de sa lucidité toute singulière, à la fois grave, bienveillante et souriante.

  • Hérouville, le château hanté du rock Nouv.

    Hérouville, le château hanté du rock est un livre emblématique sur les coulisses des plus grands albums rock des années 1970 et 1980, l'histoire d'un studio d'enregistrement où se sont notamment croisés David Bowie, Iggy Pop, Marvin Gaye, Jacques Higelin, les Bee Gees, Chet Baker, Pink Floyd, Fleetwood Mac ou Elton John.
    Préface de Benjamin Biolay.

  • Guilty ; l'affaire Diego Abrio Nouv.

    Diego Abrio, 22 ans, purge sa peine de prison pour homicide volontaire.
    Pourtant il va être relâché.
    Sera-t-il libre ? Non  !
    Le peuple aura le droit de le tuer, ou de le protéger dans sa fuite.
    Toi aussi. Vas-tu suivre son parcours sur l'application Guilty  ? Participer à sa traque  ? Ou...

  • Eveil a soi tome 2 - evoluer tout simplement Nouv.

    Préface de In Linéa Positiva

    Suivez Clovis, un itinérant qui cherche ses repères et le bonheur. Ce jeune homme se retrouve pris en charge par des personnes qui souhaitent lui venir en aide.

    Vous le verrez évoluer au sein du même organisme créé par des fiscalistes dont le but est d'aider des jeunes filles à ne pas tomber dans le monde de la prostitution à l'âge de 18 ans, à leur sortie des Centres jeunesse.

    Vous vivrez, en même temps que Clovis, une formation dirigée par une Maître sur l'énergie du coeur empereur.

    Et dans cet univers où se côtoient des personnages cherchant un sens à leur vie, vous découvrirez comment passer de la tête au coeur. Les expériences et expérimentations relatées dans cet ouvrage sont basées sur des faits vécus et réels.

    Ce livre est dédié à tous ceux qui ont le courage de se remettre en question en vue d'évoluer.

  • Le renvers Nouv.

    Ces nouvelles présentent des personnages aux instants de leur vie où tout se joue, quand on ne se résout plus à être ce que l'on était, quand on prend le risque, peut-être fatal, d'un pas de côté.Autant d'expériences fortes dont on ne revient pas, ou plutôt si, mais au sens de l'expression commune : "Je n'en reviens pas", un étonnement, parfois une sidération qui marquent une seconde naissance, une vraie entrée dans le monde quand on n'était, avant, qu'en sa périphérie.Robert Alexis : «Ces nouvelles touchent du bout du doigt le prisme de mon être. J'aime tous ces textes, je les ai aimés, rêvés, écrits, je ne veux pour eux qu'un héritage digne : celui qui les efface tout en les complétant. Il n'est aucun auteur sans suivant.»

    Romancier et nouvelliste, Robert Alexis n'en finit pas de multiplier les figures d'une personnalité ambiguë, plurielle, autant de facettes qui empêchent de le catégoriser. Son oeuvre est l'exact reflet d'un renouvellement sans fin. La vie, a-t-il souvent dit, exige le mouvement permanent, le brassage de cartes et, pour les plus audacieux, l'exploration des coulisses. Il a choisi de n'écouter que vaguement ce qui se passait sur scène et de provoquerr des possibilités en pratiquant le scandale.

  • Minuit en mon silence : lettera amorosa Nouv.

    A la veille de son départ au combat, Heller, lieutenant de l'armée prussienne, peintre dans le civil, se confronte, dans une longue lettre testamentaire, à un autre front, intérieur et non moins dévastateur, celui d'un amour impossible avec Else, une jeune Française rencontrée dans le Paris de l'avant-guerre.
    «Cendors, ici encore, déroute et enchante avec ce court roman dense et fiévreusement poétique qu'il dédie à la mémoire d'Alain-Fournier.» Véronique Cassarin-Grand, L'Obs

    «Cette vibrante mélopée attribue à la poésie un rôle salutaire.»Frédérique Roussel, Libération

    Franco-irlandais, Pierre Cendors est né le 17 décembre 1968 en Haute-Savoie. Après des études d'Art, à Lyon, il se consacre à la littérature, résidant entre l'Irlande et l'Ecosse de nombreuses années. Vit dans la Drôme. Il est l'auteur d'une quinzaine de livres, romans nouvelles et poésie : au Tripode Silens Moon (2019), Vie posthume d'Edward Markham (2018), Archives du vent (2015). A la dernière goutte, Les fragments Solander (2012) et chez Finitud,e Adieu à ce qui vient (2011), Engeland (2010) et L'homme caché (2006).

    Franco-irlandais, Pierre Cendors est né le 17 décembre 1968 en Haute-Savoie. Après des études d'Art, à Lyon, il se consacre à la littérature, résidant entre l'Irlande et l'Ecosse de nombreuses années. Vit dans la Drôme. Il est l'auteur d'une quinzaine de livres, romans nouvelles et poésie : au Tripode Silens Moon (2019), Vie posthume d'Edward Markham (2018), Archives du vent (2015), et chez Finitude Adieu à ce qui vient (2011), L'homme caché (2006), Engeland (2010).

  • Les yeux de la grâce Nouv.

    Nous sommes aux premières années de l'ascension de Charles Martel, grand-père de Charlemagne, au temps des rois francs chevelus et de la christianisation de l'Europe. C'est une époque de saints et de nobles brigands, de foi et de sauvagerie, d'où émergera bientôt un empire et une nouvelle civilisation.
    À l'ombre du monastère que vient de fonder sainte Odile, la découverte d'un corps, rendu par les eaux boueuses du Rhin, va lancer sur les routes un jeune homme blessé, une jeune fille audacieuse et un vieux moine attentif.

    Entre quête initiatique et roman policier, Pierre Marchant nous emmène avec délicatesse et un art maîtrisé du suspense dans une époque excessive, en dureté comme en amour.

  • Séjour au crépuscule du dernier empire Nouv.

    Bertrand Jost pose la dernière pierre de quatorze années de recherches et d'écriture dans ce sixième et dernier tome de sa chronique historique Vicissitudes militaires.

    L'ouvrage nous offre une vision d'ensemble de cette famille alsacienne à la fois ordinaire et extraordinaire, dont sept générations ont laissé des traces importantes de leur passage aux armées de cinq empires à travers l'Europe. On revit ainsi toute l'histoire de la région et de la vie rurale, notamment au Kochersberg, des seigneurs paysans de la fin du Moyen-Âge à la mécanisation et aux remembrements du XXe siècle.
    Il revient enfin sur l'histoire de son oncle Philibert, parti à son tour rejoindre le service armé lors du dernier conflit de l'Empire colonial français : la guerre d'Algérie.
    Il clôt ainsi une série passionnante, six tomes d'un travail historique extrêmement documenté (archives militaires et civiles), accompagné d'un appareil de notes important. Cette fresque se lit comme un véritable roman.

    Les six volumes de la série traitent de sept générations d'une même famille aux armées de cinq empires.

  • Le maréchal Moncey ; une vie extraordinaire Nouv.

    « Et maintenant, rentrons mourir... » C'est par ces mots restés célèbres, prononcés le jour du Retour des Cendres, que Moncey, doyen des maréchaux de Napoléon, entre dans la légende.

    Commandant en chef des armées des Pyrénées occidentales pendant la Révolution, Moncey s'illustrera particulièrement en Espagne et pendant la seconde campagne d'Italie, avant que le Premier Consul lui confie l'organisation de la Gendarmerie nationale. À la chute de l'Empire, le maréchal Moncey sauve l'honneur de la France en refusant la capitulationde Paris sans avoir combattu. Il sauvera également l'honneur des armées en refusant, dans un acte héroïque de désobéissance au roi, de présider le tribunal militaire qui doit juger le maréchal Ney.

    De la Révolution jusqu'à la Restauration, Moncey reste un modèle de fidélité absolue à la France. Axel Brücker nous fait revivre les plus belles pages de la vie extraordinaire de celui que Napoléon appelait « le chevalier sans peur et sans reproche ».

  • Tout écartillées Nouv.

    "Il ne l'aurait probablement jamais avoué, mais il avait hâte de prouver sa valeur à la belle Roxy. Il s'entendait déjà lui lancer : Je l'ai trouvé, ton crotté ! Certes, il avait claqué de l'argent qu'il devait à d'autres. Passé proche de se faire tabasser. Mais Georges Kirouac, détective privé, était un homme sur qui on pouvait compter. »

    Entre deux joints, Georges Kirouac ne fait pas grand-chose, à part se morfondre sur son sort et, parfois, se mettre dans le trouble. En cet été 1976, il accepte tout de même d'enquêter pour le compte de Roxy, serveuse au bar exotique qui lui sert de quartier général. Il part alors à la recherche d'un certain film de fesses qui éveille toutes les convoitises - notamment celles du crime organisé.

    Pour ne rien arranger, voilà que son ancien partenaire, le lieutenant-détective Raoul Gariépy, ramène un vieux dossier sur la table : Simon St-Amour, ancien felquiste et artisan de tous leurs malheurs, serait de retour au pays.

    Marie-Eve Bourassa déplace dans les années Québec Love les codes du roman noir, qu'elle maîtrise comme personne."

  • Plaidoyer pour les arabes Nouv.

    En 1884, Gustave Le Bon écrivait: « Au point de vue des civilisations, bien peu de peuples ont dépassé les Arabes. »
    Du VIIe au XIIIe siècle, la civilisation arabe a été en avance sur toutes les autres, innovant dans tous les domaines. Mais, par ignorance, racisme ou ethnocentrisme, ces avancées sont aujourd'hui niées ou minimisées. Ainsi s'est creusé ce profond fossé entre l'Occident et les Arabes qui nourrit aujourd'hui la méfiance, le ressentiment et l'incompréhension réciproque.
    Dans ce plaidoyer vibrant et argumenté, Fouad Laroui tente de redonner à la civilisation arabe la place qui est la sienne, tout en demandant aux pays arabes de redevenir dignes de leur passé.

  • Bonne fête papa monstre Nouv.

    Tu lis, tu ris, mission accomplie !
    Pour la fête des pères, Julot et maman Monstre emmènent papa à la fête... foraine. Mais pas sûr qu'il aime son cadeau autant qu'eux !

  • Louca t.1 ; coup d'envoi Nouv.

    Louca est un ado paresseux et maladroit qui enchaîne les catastrophes. Une nuit, au lycée, il croise un fantôme. C'est Nathan, un ancien élève, beau garçon, super doué au foot et très apprécié des filles. Il propose à Louca de devenir son coach. Va-t-il réussir à l'aider  ?

  • Louca t.2 ; face à face Nouv.

    Grâce aux conseils de Nathan, son coach fantôme, Louca a réussi à intégrer l'équipe de foot du lycée. Il décide de l'aider à son tour car Nathan ignore dans quelles circonstances il est mort. Mais d'abord, il y a une urgence  : remporter le match de la dernière chance contre la redoutable équipe des Condors  !

  • Pas dire Nouv.

    Paris. Période : 1987 - 1992. Sur fond d'épidémie de sida, le narrateur a une histoire avec un garçon de son âge, *******, qui n'assume pas sa sexualité et fait tout pour la rejeter. La relation est violente, intense et cruelle, mais se poursuit malgré la souffrance. Les amis du narrateur, Mathieu et Hervé, tentent de comprendre la nature de cette relation, peut-être de l'en sortir. Hervé est atteint du sida, il est souvent hospitalisé et il en meurt finalement. Le narrateur s'enlise, il essaie de dire les choses, n'y parvient pas correctement. ******* disparaît.

    « Pas dire peut-être lu en commençant par le début ou par la fin. Ceux qui préfèrent le sens chronologique d'une histoire peuvent commencer par la fin. L'expérience en sera toute autre. »

empty