Entreprise, économie & droit

  • L'activité numérique des cadres sur leurs différents terminaux électroniques mobiles s'intensifie au rythme des nouvelles injonctions à communiquer des organisations contemporaines. Connectés, hyper connectés, débordés, comment les cadres vivent-ils leurs pratiques des outils de communication mobiles? Comment font-ils face à ce qui est parfois évoqué comme une « laisse électronique » ? À travers plusieurs enquêtes qualitatives et quantitatives, auprès de cadres, de directeurs des Ressources Humaines et de responsables syndicaux, cet ouvrage dresse un panorama nuancé des pratiques et des usages numériques dans les entreprises contemporaines. À la veille de l'édification du Droit à la Déconnexion (issue de l'article 55 de la Loi n°2016-1088 du 8 août 2016), ce livre apporte un double éclairage : d'une part, il rend compte du sens des pratiques numériques mises en oeuvre par les individus et collectifs de travail pour mener à bien leur activités quotidiennes, et, d'autre part il pointe les écueils d'une forte prescription des usages technologiques, en termes d'appropriation, de liberté et d'autonomie dans le travail.

  • Le quatrième volume de la collection 'l'Univers des vignerons" est consacré à une commune Eyrans représentative d'un des vignobles les plus vastes du Bordelais, le Blayais. Petite Unité administrative, elle n'en est pas moins le témoin de l'évolution économique et sociale des campagnes girondines de la rive droite de l'estuaire, très tôt et très complètement vouée à une quasi-monoculture viticole. Dans cet espace géographiquement réduit mais miroir d'un ensemble plus vaste, un historien, une géographe et une sociologue ont essayé de scruter en profondeur le terroir et ses habitants, en prenant un recul de près de deux siècles.

  • Dans son acception classique, dite républicaine, l'espace public traverse une crise dont beaucoup pensent qu'il ne s'en remettra pas. Menacé aussi dans ses manifestations matérielles par la violence, l'Insécurité et les divers communautarismes ou replis sur soi, l'espace public ne semble plus pouvoir répondre aux attentes dont il avait fait l'objet par l'intermédiaire de l'aménagement. Cet ouvrage prend le contre-pied de ces Interprétations, en montrant que, loin d'avoir perdu de sa pertinence, la préoccupation pour l'espace public demeure essentielle pour affronter les défis posés par la société contemporaine, dans la mesure où la réflexion est constamment ramenée à la spatialité qui en fonde l'Intérêt et la portée. Une approche renouvelée de l'espace public est Ici proposée, qui se déploie en associant étroitement trois composantes : la matérialité, la politique, l'action, car nos analyses ne peuvent plus faire l'économie de les considérer séparément. Sa mise à l'épreuve de grands enjeux contemporains montre que l'on peut parler tout autant de régressions que d'émergences.

  • Les transformations spatiales, sociales et territoriales de la ville - au sens générique du terme - s'élaborent à la fois sous l'effet d'influences externes multiples, liées aux environnements économiques, culturels, territoriaux, et des dynamismes endogènes des espaces urbains. Pour appréhender cette complexité mouvante, les sciences de la ville suivent actuellement des cheminements pluriels et s'efforcent de renouveler leurs problématiques de recherche. C'est dans cette perspective que s'inscrit cet ouvrage qui propose de répondre à une cinquantaine de questions sur la ville et son devenir, en pensant la réinvention de l'urbain autour de trois thématiques : les sémiotiques et les langages de l'urbain, les stratégies et les acteurs urbains, les synergies et les énergies urbaines. Sont ici réunis, autour du géographe Jean Dumas, des chercheurs et des acteurs reconnus dans les champs de la géographie, de l'aménagement et des sciences sociales, et ayant collaboré avec la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine et avec lui. Ces 50 questions à la ville interpellent la communauté scientifique et les doctorants qui prennent la ville et l'urbain pour objet de recherche, mais également les étudiants d'architecture, de géographie et d'urbanisme, ainsi que tous ceux qu'intéressent les changements actuels d'un espace dominant de la vie publique et sociale.

empty