Omnibus

  • De 1975 à 2000 : une fin de XXe siècle racontée au prisme de ses écrivains, artistes, intellectuels de tous bords, interrogés par les collaborateurs du magazine Lire. Plus de 150 entretiens essentiels.
    « Tout y est. Pour le meilleur et pour le pire. Pour s'en convaincre, il suffit de relire ces entretiens menés souvent avec brio par les nombreux collaborateurs de Lire depuis ses origines. Que l'on nous permette de tirer argument du jugement de Michel Leiris, au risque d'avoir à assumer certaines contradictions, pour dire qu'en un temps où l'on ne se parle plus, ces tête-à-tête, dont l'esprit relève moins du face à face que du côte à côte, réhabilitent la conversation chère à l'honnête homme. Et c'est ainsi que l'interview s'est élevée au rang d'un des beaux-arts. » Pierre Assouline, extrait de la préface.


  • Tout le folklore des contes et légendes de France, région par région, rassemblés par Claude Seignolle, infatigable arpenteurs de nos campagnes.

    Voici des contes merveilleux, des contes facétieux, des histoires d'animaux, de voleurs et de sots, de sorcières et de diables, des récits, des légendes par centaines, enracinés au plus profond de nos terroirs et de notre imaginaire, recueillis et rassemblés par l'un de nos derniers conteurs.
    Né en 1917 à Périgueux, Claude Seignolle s'est passionné très tôt pour le folklore et son cortège de rituels festifs, de superstitions, de légendes. Il en fera un inventaire très complet, région par région, et c'est cette immense veillée, fruit de plus de trente années de recherches, qui compose les quatre volumes des Contes, récits et légendes des pays de France.


  • Tout le folklore des contes et légendes de France, région par région, rassemblés par Claude Seignolle, infatigable arpenteur de nos régions.

    Voici des contes merveilleux, des contes facétieux, des histoires d'animaux, de voleurs et de sots, de sorcières et de diables, des récits, des légendes par centaines, enracinés au plus profond de nos terroirs et de notre imaginaire, recueillis et rassemblés par l'un de nos derniers conteurs.
    Né en 1917 à Périgueux, Claude Seignolle s'est passionné très tôt pour le folklore et son cortège de rituels festifs, de superstitions, de légendes. Il en fera un inventaire très complet, région par région, et c'est cette immense veillée, fruit de plus de trente années de recherches, qui compose les quatre volumes des Contes, récits et légendes des pays de France.


  • Tout le folklore des contes et légendes de France, région par région, rassemblés par Claude seignolle, infatigable arpenteur de nos campagnes.

    Voici des contes merveilleux, des contes facétieux, des histoires d'animaux, de voleurs et de sots, de sorcières et de diables, des récits, des légendes par centaines, enracinés au plus profond de nos terroirs et de notre imaginaire, recueillis et rassemblés par l'un de nos derniers conteurs.
    Né en 1917 à Périgueux, Claude Seignolle s'est passionné très tôt pour le folklore et son cortège de rituels festifs, de superstitions, de légendes. Il en fera un inventaire très complet, région par région, et c'est cette immense veillée, fruit de plus de trente années de recherches, qui compose les quatre volumes des Contes, récits et légendes des pays de France.


  • Tout le folklore des contes et légendes de France, région par région, rassemblés par Calude Seignolle, infatigable arpenteur de nos campagnes.

    Voici des contes merveilleux, des contes facétieux, des histoires d'animaux, de voleurs et de sots, de sorcières et de diables, des récits, des légendes par centaines, enracinés au plus profond de nos terroirs et de notre imaginaire, recueillis et rassemblés par l'un de nos derniers conteurs.
    Né en 1917 à Périgueux, Claude Seignolle s'est passionné très tôt pour le folklore et son cortège de rituels festifs, de superstitions, de légendes. Il en fera un inventaire très complet, région par région, et c'est cette immense veillée, fruit de plus de trente années de recherches, qui compose les quatre volumes des Contes, récits et légendes des pays de France.


  • Peu après la Libération, Pierre Dac lance, sur le même modèle que L'Os à Moelle, L'Os libre (11 octobre 1945-15 octobre 1947), dont 102 numéros seront publiés.

    Cette édition regroupe le meilleur des 102 numéros de L'Os libre, l'organe officiel des loufoques dont le mot d'ordre est : "Pour tout ce qui est contre. Contre tout ce qui est pour." L'anthologie est présentée par le journaliste, producteur, écrivain, éditeur et homme de spectacle, Jacques Pessis, "Neveu adoptif" de Pierre Dac et son légataire universel.

  • Pour la première fois en version intégrale, les 213 épisodes de Malheur aux barbus, feuilleton légendaire qui fit les grandes heures de la radio au début des années 1950.
    Qui se cache derrière les mystérieux enlèvements des barbus en plein Paris ? Les détectives Black et White se lancent à la poursuite d'un redoutable génie du mal, l'ignoble Furax. Ils sont assistés dans leur enquête par le commissaire Socrate, le journaliste Fred Transport, Carole Christmas, Merry Christmas, titulaire de la chaire de Barbologie à la Sorbonne et bien d'autres, parmi lesquels Jeejeeboy, et la Maharanée Pauline IV. Pour la première fois, voici le texte intégral de ce feuilleton délirant, parodiant les romans feuilletons de type Fantômas. Il a été diffusé du 15 octobre 1951 au 19 juin 1952 sur la chaîne parisienne de la RTF.
    Les 213 épisodes représentent la première époque de Signé Furax, un monument de loufoquerie entré dans la légende, et jamais égalé.


  • Une version enrichie illustrée par 2500 documents d'époque dont 900 réservés à cette version enrichie (fichier Epub3.)

    La vie au quotidien des Parisiens durant toute la Grande Guerre. Un ensemble d'une richesse inouïe ! Des témoignages de première main.
    Paris en guerres 1914-1918 est le premier livre à dévoiler dans le détail, par l'image et les témoignages saisis sur le vif, ce douloureux épisode de notre histoire.
    Des témoignages rares, 1600 documents, dont de nombreux inédits : photographies, affiches publicitaires et d'information en couleurs, dessins satiriques et caricatures, illustrations issues de livres et de revues illustrant l'actualité...
    Mois par mois, " Sur le front ", des encadrés chronologiques qui permettent de replacer la vie à Paris dans le contexte général du conflit en France et dans le monde
    Des double-pages spéciales sur des sujets particuliers : la presse quotidienne, les magazines et la censure, la presse enfantine, la littérature de propagande, les appareillages pour les grands blessés...
    Comment vécurent ces Français de l'arrière - femmes, enfants, vieillards - dans la capitale bombardée, rationnée, envahie par les blessés que le front déverse sans discontinuer ?
    Malgré les mauvaises nouvelles qui les accablent jour après jour, les Parisiens vont traverser l'orage avec un moral, un courage et un humour inépuisables.

  • Ouvrage de vulgarisation mais aussi de référence dans le domaine de l'étymologie, le Gougenheim n'est ni un lexique, ni une histoire de la langue, mais plutôt un guide proposant d'innombrables promenades ou itinéraires de découvertes.
    Les mots y sont présentés par familles, autour d'une notion, d'une activité, d'un thème, d'un métier, d'une espèce animale, etc. Au total quelque 3000 mots d'usage courant y sont analysés, commentés et mis en relation avec l'histoire de la civilisation. Sans prétention à l'exhaustivité, le Gougenheim cherche surtout à faire comprendre la vie des mots et à doter le lecteur d'une méthode sûre pour l'explorer.
    La plupart de ces chroniques ont été rédigées à l'intention des maîtres qui enseignaient le français à l'étranger.Table des matières :I. Les mots français à travers l'histoire Le temps :Le temps qu'il fait ; Le nom des saisons ; Les divisions du temps ; Le jour et ses divisions La lumière :Feux et flammes ; La lumière Les bruits La terre : Lieu, place, endroit ; Par monts et par vaux ; Les champs, la campagne et les camps ; Pierres et cailloux ; L'eau Le monde animal : Quelques animaux sauvages ; Du côté de la basse-cour ; Au royaume des abeilles ; Fruits de mer ; Venin, poison, toxique ; Cor et corne ; Bec et ongles ; « Faute de grives on mange des merles » ; Chenille et papillon ; Quelques noms de serpents ; L'oiseau et son nid ; Les ennemis du poulailler ; Les cétacés; La chasse Le monde végétal : Les végétaux ; Les céréales ; Les légumes ; Fruits et arbres fruitiers ; De la vigne au vin ; Les épices; Les grands arbres de nos pays La tête et le visage ; Le teint du visage ; La droite et la gauche ; Chaleur et froid ; La force et le courage ; Piété et pitié ; Reconnaissance et ingratitude ; Talent et génie ; La colère ; Dévouement et dévotion ; De la haine à l'antipathie ; L'expression de la tristesse ; Fierté, orgueil et vanité ; Curieux et curiosité ; Habitude, habituer, habituel ; Courtois, civil, poli ; Le rire et ses variétés ; Inquiétante douceur ; Heur, bonheur et malheur ; Rancune, rancoeur et ressentiment ; Les dénominations de l'avare ; Tromperie et déception ; Sommeil, songe et rêveIV. La vie sociale La famille ; Bourgeois, citoyen, citadin ; La loi ; Pauvres fantassins ! ; Histoire du mot « cour » ; Autour de la maison ; Portes, fenêtres et volets ; De la cave au grenier ; Voies urbaines et rurales ; La lettre et le message ; Dons, présents et cadeaux ; Personne, personnage, personnalité ; Patron et client ; Serf et esclave ; La parole en public ; Mercier et marchand ; Rôle et contrôle ; Art et artifice ; La notion d'« étranger » ; Un siège confortable, le siège du tribunal, le siège d'une ville ; Un être vivant, les êtres d'une maison, l'aître d'une église ; Comment « hôtel » a-t-il supplanté « hôtellerie » ? ; L'observation du langage d'un enfant royal au XVIIe siècle d'après le journal d'HéroardV. Les activités humaines L'idée de « travailler » ; Quelques noms de métiers ; Pâtre, pasteur, berger ; Engin et machine ; L'atelier et l'usine ; Les noms des monnaies ; Dépenses et frais ; De l'échoppe au magasin ; Le papier, le livre et le journal ; Tympan et timbre ; Outil, instrument, appareil ; Le travail du bois ; L'art de la vannerie ; Couper, tailler, trancher ; Le cirque ; La pêche ; Le tourisme ; Pâtissier et confiseur ; Vaquer, vacant, vacance(s), vacation(s) ; Le matériel agricole ; Dessin, peinture, gravure ; Caisse, boîte, coffre ; Bure et bureau ; Le chauffage ; Le couvert ; Les serrures Les verbes les plus employés; Blesser, navrer, meurtrir ; Ouïr et entendre ; Nager et naviguer ; Parler ; Quelques couples d'adjectifs ; Les noms de couleur ; Appeler et nommer ; Chercher et fouiller ; Aller, marcher, courir ; Sauter et danser ; Manger et boire ; Prendre, saisir, s'emparer ; Crier, clamer, hurler ; Les adjectifs signifiant « tranquille »VII. Faits de prononciation et de langueANNEXE :Les grands classiques témoins de leur temps

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La Martinique au temps de Louis XIII. Un roman de cape et d'épée au féminin avec en fond la montagne Pelée qui gronde et se réveille.

  • Jeanne Bourin a découvert, il y a plus de trente ans maintenant, un monde méconnu nommé Moyen Âge. Et, au coeur d'une période de mille ans, trois siècles lumineux, positifs, dynamiques, les XIe, XIIe et XIIIe siècles. Alors nos ancêtres bâtissaient ou rebâtissaient villes, villages, hôpitaux, château, ponts, églises ou cathédrales ; ils créaient des circuits de foires qui fixèrent la vie économique de bien des régions ; surtout, ils inventaient la civilisation courtoise, véritable révolution des moeurs qui changea les rapports hommes-femmes durant plusieurs siècles. Dans ce cadre, rigoureusement observé à travers les archives et minutieusement reconstitué, elle a placé les quatre histoires rassemblées ici : celle, légendaire et véridique d'Héloïse, la femme qui inventa l'amour, celle d'Isambour, la brodeuse de toile, et de Bernold, le maître-verrier de Blois, et la longue chronique de la famille de Mathilde Brunel que constituent La chambre des dames et Le jeu de la tentation, les deux romans qui assurèrent sa renommée. Tout au long de ces mille deux cents pages, perce sa fascination pour un temps qui inventa un art de vivre, dont la gaieté résistait à toutes les épreuves et qui ne doutait jamais de l'aide de Dieu.

empty