Langue française

  • L'os à moelle

    Dac/Pessis

    • Omnibus
    • 24 Septembre 2020

    Nouvelle édition de l'anthologie des meilleurs textes parus de 1938 à 1940 dans L'Os à moelle.
    Voici l'anthologie des meilleurs textes parus de 1938 à 1940 dans L'Os à moelle. En 1938, Pierre Dac, dont l'humour loufoque est familier des auditeurs de la radio, fonde L'Os à moelle, l'organe officiel des loufoques, hebdomadaire satirique de 4 pages, qui connaît d'emblée un succès exceptionnel, faisant même de l'ombre au Canard enchaîné : avec 400 000 exemplaires, c'est un des plus forts tirages de la presse d'avant-guerre. Autour du Roi des loufoques, on trouve les signatures des meilleures plumes de l'époque : Fernand Rauzéna et Roger Salardenne, venu du Canard enchaîné, le chansonnier Robert Rocca, les dessinateurs Maurice Henry et Jean Effel, entre autres.
    S'il commente l'actualité (et l'époque est très animée !), L'Os à moelle propose également : des grands reportages ('Exploration chez les chasseurs de plats de côte', par G.W.K. Van Paraboum, professeur révoqué de Géographie Rythmée...) ; des petites annonces bidon ('Vends papier glacé pour lettres de rupture', "Boucherie chevaline recherche chevaux désespérés. Ne pas écrire, se présenter ") ; des conseils pratiques, jeux et recettes de cuisine (la confiture de nouilles ; leçons pour bégayer convenablement, etc.) ; des concours farfelus ('Grand concours de billets de mille', où le gagnant gagne un billet de cinquante francs...) ; des brèves ('On est sans nouvelles de l'autobus AKbis, parti mercredi de la Porte Maillot. Il a été aperçu pour la dernière fois sur les bords de la Loire. On croit à une fugue') ; un faux courrier des lecteurs...
    De nombreux dessins illustrent cette édition.

  • Douzième et ultime volume de l'intégrale des romans durs de Georges Simenon. Le créateur de Maigret montre "l'homme nu", avec ses faiblesses et sa grandeur.
    " [...] j'ai renoncé petit à petit au pittoresque. Au début, l'atmosphère avait une grande importance dans mes romans, mes personnages avaient toute une série de manies qui leur donnaient une personnalité bien déterminée. Maintenant, j'essaie presque que mes personnages soient neutres. Je prends n'importe qui, je voudrais presque que ce soient des prototypes. Au fond, c'est très prétentieux ce que je vais dire, j'essaie de me rapprocher de la tragédie antique. Dans la tragédie antique, les personnages n'ont pas de petites manies, ce sont des prototypes, ce qu'on appelle des archétypes dans le langage freudien. "" Simenon reçoit Henri Guillemin ", Radio Télévision Culture, Liège, octobre 1970

  • Premier volume de l'intégrale des " romans durs " de Georges Simenon. Le créateur de Maigret montre "l'homme nu", avec ses faiblesses et sa grandeur. Romans 1931-1934 : Le Relais d'Alsace, Le Passager du Polarlys, Les Fiançailles de Monsieur Hire, Le Coup de Lune, La Maison du canal, L'Ane rouge, Les Gens d'en face, Le Haut Mal, L'Homme de Londres, Le LocataireLe Relais d'Alsace (1931) - Le Passager du Polarlys (1932) - Les Fiançailles de Monsieur Hire (1933) - Le Coup de Lune (1933) - La Maison du canal (1933) - L'Ane rouge (1933) - Les Gens d'en face (1933) - Le Haut Mal (1933) - L'Homme de Londres (1934) - Le Locataire (1934)
    Se sentant à l'étroit dans le cadre des Maigret, Georges Simenon a très tôt éprouvé le besoin de libérer son inspiration avec des romans qui montreraient "l'homme nu", avec ses faiblesses, dans un décor et une ambiance particuliers. Maigret voit le jour en février 1931, et en octobre de la même année, Le Relais d'Alsace est le premier "roman dur", selon la définition qu'en donne l'auteur lui-même : " C'est un roman où il n'y a pas de rampe. Quand j'ai senti que j'étais capable d'écrire un roman sans rampe, c'est-à-dire sans avoir telle ou telle règle à suivre, j'ai écrit ce que j'ai appelé les romans "durs" (où) je peux me permettre de dire la vérité sur mes personnages... " (Georges Simenon, entretien avec Bernard Pivot, novembre 1981.)

  • En douze volumes, l'intégrale des " romans durs ", selon l'expression du créateur du commissaire Maigret. 1934-1937 Toutes les vies possibles " Ne pas pouvoir voir un homme sans se mettre à sa place, souffrir pour lui. [...] Avoir d'abord les hommes en soi (l'idéal serait de pouvoir dire tous les hommes), d'avoir vécu toutes leurs vies. Même en petit, souffert toutes leurs souffrances. J'en suis loin ! Avec le temps, je me rapprocherai de cet idéal. " Lettre de Simenon à André Gide, mi-janvier 1939

  • En douze volumes, l'intégrale des " romans durs ", selon l'expression du créateur du commissaire Maigret. 1937-1938 Romans de l'ailleurs " C'est en allant aux Galápagos [que j'ai écrit] Ceux de la soif... Vous vous souvenez de l'histoire de cette Allemande, perdue dans l'archipel des Galápagos, et du mystère qui entourait cette singulière impératrice. C'était un trop beau roman pour que je n'y aille point voir. J'y suis parti en journaliste. J'en suis revenu en romancier. " Simenon à Richard Dupierreux, Le Soir, Bruxelles, 6 décembre 1936

  • En douze volumes, l'intégrale des " romans durs ", selon l'expression du créateur du commissaire Maigret. 1938-1941 Vers la vérité humaine " Pendant bientôt vingt ans - j'ai publié mon premier roman, Au pont des Arches, à seize ans et j'en aurai trente-six avant le printemps [...] -, j'ai cherché une vérité humaine au-delà de la psychologie, laquelle n'est qu'une vérité officielle, fausse comme une Semeuse de timbre-poste, à la portée des bons élèves. " Projet de Prière d'insérer pour La Marie du port.

  • En douze volumes, l'intégrale des " romans durs ", selon l'expression du créateur du commissaire Maigret. 1941-1944 La quête du " roman pur " " Ce qui compte, n'est-ce pas que le roman, épuré, débarrassé de tout ce qui n'était pas son essence propre, devienne le moyen d'expression de notre époque comme la tragédie l'a été pour d'autres temps ? " Simenon, L'Age du roman

  • En douze volumes, l'intégrale des " romans durs ", selon l'expression du créateur du commissaire Maigret. 1945-1947 Un nouveau cycle de vie " Après avoir écrit La Fuite de Monsieur Monde [...] j'ai eu nettement l'impression, et je l'ai encore, que je pouvais écrire le mot "Fin', qu'une période de ma vie était terminée et qu'une autre commençait. Ce qu'elle sera, ce qu'elle donnera, je suis encore incapable de le dire. " Lettre de Simenon à André Gide, 18 décembre 1944

  • Dixième volume de l'intégrale des romans durs de Georges Simenon. Le créateur de Maigret montre "l'homme nu", avec ses faiblesses et sa grandeur.
    " Un auteur met dans son oeuvre du connu et de l'inconnu. Et, ma foi, je suis bien forcé de reconnaître, en revoyant la liste de mes romans, que la solitude de l'homme y est assez souvent décrite. Cela me rappelle que, tout jeune, lorsque, par exemple, j'assistais à une dispute entre grandes personnes, j'étais irrité, révolté, par l'impuissance des gens à se comprendre. C'est surtout de cette solitude-là, de cette incapacité de l'homme à communiquer avec d'autres hommes dont j'ai parlé dans certains romans. " Lettre de Simenon à Pierre Nisole, 30 juillet 1959

  • Septième volume de l'intégrale des romans durs de Georges Simenon. Le créateur de Maigret montre "l'homme nu", avec ses faiblesses et sa grandeur.
    " - Cette tendance à simplifier le roman, elle s'accorde avec votre désir de décrire l'homme nu ? - Oui. L'homme habillé est l'homme tel qu'il se montre dans la société, tel qu'il voudrait être, ou tel qu'il voudrait être vu. Autrement dit, c'est un homme artificiel. Lorsqu'il a mis son habit, sa cravate, etc., il se sent tout différent, il est fier de lui. Tandis que quand il se rase devant son miroir, le matin, c'est un homme nu. Il n'a rien pour se soutenir lui-même, pour se donner des illusions. " Simenon interviewé par Eleonore Schraïber, 25 août 1971

  • Huitième volume de l'intégrale des romans durs de Georges Simenon. Le créateur de Maigret montre "l'homme nu", avec ses faiblesses et sa grandeur.
    " Mon dernier roman Les Quatre Jours du pauvre homme, qui ne va pas tarder à paraître, m'a donné quelques satisfactions [...]. Je continue à fouiller la mine américaine, que je n'ai fait qu'effleurer - et bien mal, au risque de décevoir mes lecteurs - restant persuadé que je finirai par en sortir quelque chose. Peut-être ce qui me passionne le plus est le fait que nous avons ici le monde tel qu'il sera plus ou moins partout dans vingt ou dans cinquante ans, qu'on le veuille ou non. "Lettre de Simenon à André Gide, 6 octobre 1949

  • Onzième volume de l'intégrale des romans durs de Georges Simenon. Le créateur de Maigret montre "l'homme nu", avec ses faiblesses et sa grandeur.
    " Le rôle du romancier est de montrer l'absolu qu'il poursuit. En tout cas, le faire sentir. Car cet absolu est quelquefois impossible à rendre avec des mots. Dans le roman tel que je le conçois, c'est la partie poésie, si je puis dire, qui peut rendre ce qui ne se rend pas par des phrases normales. La poésie existe vraiment dans le roman, c'est tout cet inexprimable, cette ambiance qui flotte autour des personnages qui rend la vérité. [...] Expliquer moi-même mes personnages m'est impossible. J'écris parce que j'ai besoin d'écrire, à ce moment-là, j'ai besoin d'être avec des personnages à moi, uniquement de vivre pendant neuf, dix ou onze jours, dans une ambiance que je crée, avec des personnages que je crée et dont je m'imbibe... Je ne sais pas où ils vont me conduire. "Simenon interviewé par André Parinaud, diffusion sur la R.T.F., octobre 1955-janvier 1956

  • Neuvième volume de l'intégrale des romans durs de Georges Simenon. Le créateur de Maigret montre "l'homme nu", avec ses faiblesses et sa grandeur. " [Simenon] a cessé d'être un auteur de fiction policière, devenant un écrivain du "roman-crise". Les actes de violence dans ses romans n'étaient plus seulement des moyens de déclencher une provocante série d'explications. Ils sont, à ses yeux, la tragique conséquence du fait que, pour beaucoup d'hommes et de femmes, la vie est parfois, si ce n'est pas toujours, insupportable. Au moment de la crise, ils sont condamnés à s'affirmer eux-mêmes et, la société humaine étant ce qu'elle est, ils ne peuvent s'affirmer qu'à travers le meurtre, le viol, l'incendie, le suicide et tout le reste du catalogue criminel. [...] Dans des romans à la pression barométrique toujours en chute, le couteau toujours proche d'une ou l'autre gorge, il écrit, comme il le déclare, sur le fait que chaque homme se sent plus solitaire que quiconque dans l'implacabilité des jours qui se suivent. "Brendan Gill, Profiles, article paru dans The New Yorker du 26 janvier 1953

  • De 1975 à 2000 : une fin de XXe siècle racontée au prisme de ses écrivains, artistes, intellectuels de tous bords, interrogés par les collaborateurs du magazine Lire. Plus de 150 entretiens essentiels.
    « Tout y est. Pour le meilleur et pour le pire. Pour s'en convaincre, il suffit de relire ces entretiens menés souvent avec brio par les nombreux collaborateurs de Lire depuis ses origines. Que l'on nous permette de tirer argument du jugement de Michel Leiris, au risque d'avoir à assumer certaines contradictions, pour dire qu'en un temps où l'on ne se parle plus, ces tête-à-tête, dont l'esprit relève moins du face à face que du côte à côte, réhabilitent la conversation chère à l'honnête homme. Et c'est ainsi que l'interview s'est élevée au rang d'un des beaux-arts. » Pierre Assouline, extrait de la préface.


  • D'où proviennent et que signifient les expressions imagées que l'on utilise tous les jours ?

    Donner sa langue au chat, Franchir le Rubicon, Bâtir des châteaux en Espagne, Semer la zizanie, Battre la chamade, Parler à la cantonade... Autant d'expressions que l'on utilise (presque) tous les jours et dont on ignore souvent l'origine ou le sens véritable.
    Pour y remédier, Alfred Gilder nous convie à une promenade érudite et souriante dans le domaine enchanté des locutions imagées. Chemin faisant, on glanera un savoir oublié, insolite ou amusant, toujours surprenant.
    Suivez le guide !

  • Simenon par-lui-même : un monument de la littérature réédité à l'occasion des trente ans de sa mort.En 1980, à 77 ans, oeuvre faite (il a arrêté d'écrire des romans en 1972), Simenon s'attelle à ce qu'il sait être son dernier livre, ses Mémoires. Lui qui sa vie durant, le long de 192 romans, est allé à la rencontre des autres, de " l'homme nu ", avec ses fêlures, va se confronter à lui-même. Il se raconte, montre l'individu Simenon au-delà de la légende de l'écrivain, sans fard, en toute sincérité, avec humilité - son enfance liégeoise, sa prolifique carrière de romancier à succès, ses nombreux voyages, ses amours difficiles, ses regrets... Les
    Mémoires intimes sont à la fois le récit d'une vie dans le siècle et ses convulsions, une confession et un déchirant dialogue avec sa fille Marie-Jo, qui s'est donné la mort en 1978 à l'âge de 25 ans, et dont Simenon publie textes, poèmes et chansons.
    A sa parution en octobre 1981, les
    Mémoires intimes furent saluées comme un monument, le couronnement, et presque l'explication, d'une oeuvre hors du commun.
    La présente édition est accompagnée d'une préface de Dominique Fernandez, de l'Académie française, sur l'écriture autobiographique chez Simenon.

  • La Rochelle, coup de coeur de Simenon, cité de la mer et d'atmosphère... Trajets de vie essentiels du créateur de Maigret entre 1927 et 1940. Cité de mer et d'atmosphères, La Rochelle, ce fut pour Georges Simenon un immense bonheur, une fascination picturale et gourmande, des amitiés, des prédilections féminines, une société plurielle qu'il a auscultée, mais aussi des lieux connus ou secrets qui lui ont inspiré une trentaine d'ouvrages.
    Michel Carly, grand spécialiste de Simenon, a tenu aussi à explorer l'autre face de l'homme et du romancier durant ces années rochelaises, de 1927 à 1940. Il rend compte de l'incroyable rituel dont Simenon s'entoure pour écrire à La Richardière à Marsilly, de sa première paternité, de la fêlure de son couple, sans oublier son engagement pour les réfugiés belges en 1940.
    Michel Carly détaille enfin la création des romans et l'élaboration des personnages de Simenon qui s'ancrent à jamais à La Rochelle, du
    Testament Donadieu à
    La Vérité sur Bébé Donge, du tueur en série des
    Fantômes du chapelier au couple lumineux du
    Train...
    Sur les pas du créateur de Maigret, une déambulation littéraire passionnante émaillée de révélations que Michel Carly a collectées dans des sources inédites - archives, collections épistolaires - ou auprès de ceux qui ont connu Georges Simenon en Charente.

  • Tout Maigret t.10

    Georges Simenon

    • Omnibus
    • 25 Avril 2019

    Une édition anniversaire : 10 volumes de "Tout Maigret" avec des couvertures originales créées par Loustal. Dominique Fernandez, Pierre Assouline et Denis Tillinac signent les préfaces de cet ultime volume regroupant les nouvelles.Maigret, ce sont 75 romans et 28 nouvelles publiées entre 1931 et 1972. Le tome 10 regroupe l'ensemble des 28 nouvelles écrites entre 1936 et 1950, de "L'affaire du boulevard Beaumarchais" à "Un Noël de Maigret".
    Préfaces : "Le dramatique quotidien", par Dominique Fernandez; "La réalité vengée par la fiction", par Pierre Assouline, "Une initiation simenonienne", par Denis Tillinac.
    Notes de Michel Carly
    Illustration de couverture inédite de Loustal

  • Tout Maigret t.3

    Georges Simenon

    • Omnibus
    • 25 Avril 2019

    Une édition anniversaire : 10 volumes de "Tout Maigret" avec des couvertures originales créées par Loustal. L'écrivain et cinéaste Philippe Claudel signe une préface inédite du tome 3.
    Maigret ce sont 75 romans et 28 nouvelles, publiés entre 1931 et 1972 Le tome 3 regroupe neuf romans parus entre 1932 et 1944, il est préfacé par Philippe Claudel, grand admirateur de Simenon.
    Liberty bar - L'Ecluse n°1 - Maigret - Les Caves du Majestic - La Maison du juge - Cécile est morte - Signé Picpus - Félicie est là - L'inspecteur Cadavre Notes de Michel Carly

  • Tout Maigret t.9

    Georges Simenon

    • Omnibus
    • 11 Avril 2019

    Une édition anniversaire : 10 volumes de "Tout Maigret" avec des couvertures originales créées par Loustal. Jean-Luc Bannalec signe une préface inédite pour le tome 9.Maigret, ce sont 75 romans et 28 nouvelles publiés entre 1931 et 1972. Le tome 9 regroupe les romans parus entre 1968 et 1972.
    Maigret hésite - L'Ami d'enfance de Maigret - Maigret et le tueur - Maigret et le marchand de vin - La Folle de Maigret - Maigret et l'homme tout seul - Maigret et l'indicateur - Maigret et Monsieur Charles Préface de Jean-Luc Bannalec
    Notes de Michel Carly
    Illustration de couverture inédite de Loustal

  • La véritable histoire de la première circumnavigation à but exclusivement scientifique, celle du tour du monde de Bougainvile, à travers une documentation d'époque en partie inédite.
    Le voyage de Bougainville, de 1766 à 1769, constitue la première circumnavigation jamais réalisée dans un but uniquement scientifique. Une entreprise dont l'organisation doit à la personnalité exceptionnelle de Bougainville, qui, dès son adolescence, s'est découvert une vocation d'explorateur. Jeune officier, il se porte volontaire pour combattre au Canada, où il côtoie, fasciné, les tribus amérindiennes dont il se fait l'ethnographe. Quand Louis XV abandonne le Canada, Bougainville décide d'offrir à ses habitants français un nouveau
    territoire, aux îles Malouines, base pour la découverte du vaste continent dont on rêvait dans les hautes latitudes australes. Malheureusement, la couronne espagnole fait valoir ses droits et Bougainville doit quitter les Malouines. En compensation, le roi lui propose d'effectuer " un tour du monde " dont il pourra tirer un grand profit. Sur un fil conducteur de Dominique Le Brun, et à travers une documentation d'époque en partie inédite -; journaux de route, lettres, Mémoires et récits de Bougainville, ainsi que de ses compagnons -;, c'est cette extraordinaire épopée qui nous est racontée.
    Dominique Le Brun, auteur de nombreuses anthologies aux éditions Omnibus, a aussi publié une biographie de Bougainville.

  • Tout Maigret t.7

    Georges Simenon

    • Omnibus
    • 11 Avril 2019

    Une édition anniversaire : 10 volumes de "Tout Maigret" avec des couvertures originales créées par Loustal. Françoise Bourdin signe une préface inédite pour le tome 7. Maigret, ce sont 75 romans et 28 nouvelles publiés entre 1931 et 1972. Le tome 7 regroupe les romans parus entre 1957 et 1962.
    Maigret s'amuse - Maigret voyage - Les Scrupules de Maigret - Une confidence de Maigret - Maigret aux assises - Maigret et les témoins récalcitrants - Maigret et les vieillards - Maigret et le voleur paresseux - Maigret et les braves gens Préface inédite de Françoise Bourdin Notes de Michel Carly Illustration de couverture inédite de Loustal

  • Tout Maigret t.8

    Georges Simenon

    • Omnibus
    • 11 Avril 2019

    Une édition anniversaire : 10 volumes de "Tout Maigret" avec des couvertures originales créées par Loustal. Jacques Santamaria signe une préface inédite pour le tome 8. Maigret, ce sont 75 romans et 28 nouvelles publiés entre 1931 et 1972.Le tome 8 regroupe les romans parus entre 1962 et 1968.
    Maigret et le client du samedi - Maigret et le clochard - La Colère de Maigret - Maigret et le fantôme - Maigret se défend - La Patience de Maigret - Maigret et l'affaire Nahour - Le Voleur de Maigret - Maigret à Vichy
    Préface inédite de Jacques Santamaria
    Notes de Michel Carly
    Illustration de couverture inédite de Loustal

  • Tout Maigret t.2

    Georges Simenon

    • Omnibus
    • 4 Avril 2019

    Une édition anniversaire : 10 volumes de "Tout Maigret" avec des couvertures originales créées par Loustal. L'écrivain Franck Bouysse signe une préface inédite du tome 2.
    Maigret ce sont 75 romans et 28 nouvelles, publiés entre 1931 et 1972 Pour ce tome 2, une préface inédite de Franck Bouysse, lauréat du Prix SNCF du Polar en 2017.
    Huit romans parus entre 1931 et 1932
    Au rendez-vous des Terre-Neuvas - La Danseuse du Gai-Moulin - La Guinguette à deux sous - L'Ombre chinoise - L'Affaire Saint-Fiacre - Chez les Flamands - Le Port des brumes - Le Fou de Bergerac Notes de Michel Carly

empty