P.I.E-Peter Lang S.A., Éditions Scientifiques Internationales

  • Internationalisation at home Nouv.

    The internationalisation of higher education has accelerated in recent years. Internationalisation at most higher education institutions mainly takes the form of study abroad. This immersion in an intercultural environment is believed to foster the development of academic and non-academic skills, thus improving graduates' employability. Regardless of the geographical area, higher education institutions (HEI) have therefor put student mobility at the heart of their academic projects. However, the context has changed: the Covid-19 health crisis has led to a freezing of international mobility. Alternative solutions to traditional mobility must be found.
    With this book, we intend to contribute to reflections on how to develop intercultural sensitivity and intercultural competences among students through Internationalisation at Home. For this purpose, in the eight chapters of the book, we present some pedagogical methods that facilitate the creation of a context conducive to interculturality and the acquisition of plural skills by students at home. Some authors examine how these competences can be assessed. Finally, we propose a framework explaining how a combination of activities within an institution can foster the development of students' intercultural competences.
    Regardless of the approaches chosen by the teachers observed, they answered similar questions. These questions set a framework for reflections on efficient approaches to supporting the development of students' intercultural skills in an Internationalisation at Home context.

  • DANTE, tel le géomètre... Nouv.

    Le projet de cet ouvrage est de montrer l'influence de l'oeuvre de Dante dans le courant de pensée qui va trouver son essor à la Renaissance, en particulier en Vénétie, et qui aboutira aux Lumières. Un des mots-clés de cette enquête sera la mémoire ainsi que les figures féminines qui ont servi de support à des créations littéraires ou artistiques.
    Après avoir défini le terme d'ars memorativa et précisé notre position vis à vis de ces règles, n la première partie montre comment les conseils donnés dans les traités de rhétorique ont pu donner naissance à des personnages ou des situations grotesques dans la Divine Comédie. A la lumière de ces règles, une relecture attentive du poème fait apparaître une structure qui n'est pas fondée sur le nombre 3 et sur la théologie mais sur un nombre plus intime à Dante, celui qu'il attache à Béatrice.
    La pratique de l'art de la mémoire ne garantit en rien une réussite poétique et la deuxième partie révèle les échecs d'une mémoire « encombrée » d'images au point que le langage ne parvient plus à en restituer les images. A la Renaissance, l'ouvrage suit les changements que connaît l'ars memorativa et comment elle se met au service de la liberté de pensée en aidant les humanistes à se libérer du dogme. La mémoire et ses figures sont appelées pour déchiffrer les fresques de la villa de Daniele Barbaro à Maser et comprendre l'importance que prendra l'Architecture comme « reine des savoirs ».

  • Elements of Second and Foreign Languages Teaching to Indigenous Learners of Canada Nouv.

    For an Aboriginal, to learn a foreign or second dominant language such as English, French or Spanish, can constitute a threat to his or her identity.
    The book presents a theoretical framework for different second and foreign language didactics paradigms used today in second or foreign language teaching and describes practical procedures and techniques that can be used with Aboriginal learners with respect to their own language, identity, cultural values and traditions.
    The emphasis is put on the radical paradigm because it is this paradigm that best answers Aboriginal learners needs.

  • Le système de recherche et d'innovation constitue un élément central de notre société moderne fondée sur la connaissance. Or, avec la numérisation de l'économie et la globalisation de la recherche comme des échanges, son contexte est en train de changer radicalement. Au vu des grands enjeux sociétaux tels que le changement climatique, les crises sanitaires ou les défis démocratiques, la science doit être requestionnée pour nous aider à construire un monde plus résilient et plus juste. La problématique est celle de l'organisation de la recherche.
    En se référant aux fondements de l'économie et en prenant un recul historique, ce livre décrit les liens entre recherche, innovation et transformations sociétales de grande ampleur. Il considère de manière systémique le triptyque État-Université-Entreprise et suggère de reconfigurer tant les politiques publiques que les stratégies de recherche et d'innovation en entreprise, pour accorder davantage de place à la concertation stratégique entre acteurs, à tous les niveaux (Europe, États-membres, territoires). Une des questions centrales du livre a trait à la valorisation de la recherche, en évaluant ses impacts économique, mais aussi sociétal, environnemental, culturel et éthique.
    De nombreux exemples, empruntés aux cas allemand et français, illustrent le propos en montrant l'évolution de leur système de recherche dans un contexte historique et culturel différent. Si les deux pays partagent beaucoup d'enjeux propres à notre époque, leur manière de répondre aux défis n'est pas exactement la même. La comparaison peut être fertile.

  • Invisibles dans leur grande part, les eaux souterraines font l'objet d'une exploitation parfois intensive de nos sociétés devenues dépendantes de leur existence. Si la compréhension de la structure de certains aquifères remonte à plusieurs siècles, les savoirs et connaissances associés visent essentiellement à améliorer les conditions techniques et matérielles d'accès aux ressources. Pourtant, les objets techniques pour l'extraction des eaux souterraines (puits, forages, moteurs, pompes) répondent à deux enjeux de société : le premier, celui de la mise en visibilité de l'aquifère, de ses « eaux cachées » et de ses acteurs et le second mettant l'accent sur le type d'« assemblages du social » généré - tout en y contribuant - par la dynamique d'exploitation des ressources en eaux souterraines.
    Cet ouvrage prend le contrepied d'une représentation des eaux souterraines comme relevant d'un bien commun à l'échelle des acteurs (publics et privés) enrôlés dans leur exploitation et montre que l'expérience des réseaux sociotechniques est sans doute l'une des manifestations les plus abouties de cette quête du « commun ». Au-delà des réseaux, il décrypte le socle sociopolitique qui oriente le fonctionnement des interactions entre des acteurs privés (puisatiers, foreurs, sourciers, artisans, etc.), parfois invisibles de la gouvernance publique, et entre acteurs privés et l'Etat. A partir du contexte particulier de l'aquifère du Saïss au Maroc, ce livre est conçu comme une réponse sociologique à la problématique des eaux souterraines. Il s'adresse ainsi à une communauté - de l'eau au sens large - au sein de laquelle la question du sens social construit dans des interactions eaux-sociétés, est encore peu explorée.

  • Cet ouvrage propose une approche transnationale de l'étude des circulations et des réseaux missionnaires élaborés depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à nos jours, en se focalisant sur l'analyse des parcours des actrices et des acteurs de la mission et ce, selon diverses échelles. Il tient compte des transformations socio-ecclésiales majeures parcourues au cours du siècle dernier, portant une attention particulière à la manière dont l'aggiornamento catholique, la Guerre froide, l'émergence de théologies contextuelles, puis l'avènement d'un monde multipolaire et globalisé, ont transformé les espaces et les réseaux missionnaires de manière pérenne. Que ce soit par l'analyse de revues missionnaires, de journaux intimes, de documents d'archives écrites et sonores ou d'entrevues menées avec des missionnaires, les contributions réunies dans cet ouvrage offrent un panorama riche et vaste des principales tendances à l'oeuvre au cours de la période visée.
    Par ailleurs, cet ouvrage collectif laisse transparaître un parti pris pour une approche multidisciplinaire telle que la commande l'objet même de la mission. De plus, il porte une attention particulière aux effets des échanges entre actrices et acteurs de la mission, installés sur les cinq continents, explorant des circulations et des réseaux qui ne se limitent pas à des dynamiques Nord-Sud, mais qui prennent en considération le dynamisme des liens entre pays du Sud. Enfin, il nous semble très important de souligner que cet ouvrage permet d'identifier de nouvelles pistes de recherche dans le domaine de la mission, par l'analyse de tendances actuelles telles que la mission inversée, la force de certaines Églises du Sud global ainsi que l'action d'organisations non gouvernementales catholiques, dans des contextes de transformations de politiques publiques, notamment.

  • La recherche-création en littérature est un domaine particulièrement innovant, amené à renouveler les études littéraires. Il s'agit non seulement d'aborder la recherche en littérature par la pratique et l'expérimentation, mais de considérer que la littérature est en elle-même recherche.
    Cette approche est récente dans le domaine de la littérature en France, avec la création de masters et de doctorats, contrairement à d'autres pays, en particulier aux États-Unis et au Canada qui a initié l'expression « recherche-création » pour les différents arts. La comparaison internationale invite ainsi à identifier un champ de recherche spécifique, et à passer d'études sur la littérature à des recherches par la littérature.
    Comment se caractérise la « recherche-création » dans le domaine de la littérature ? Quels en sont les enjeux et les fondements théoriques ? À quels débats donnent lieu ces nouvelles pratiques de la recherche ? Répondent-elles aux mêmes finalités dans tous les pays ?
    Dans une perspective internationale et comparatiste, cet ouvrage rassemble des contributeurs·rices des États-Unis, du Canada, du Brésil, de Grèce, de Suisse et de France. Il permet de confronter points de vue, réflexions et témoignages d'universitaires, d'écrivain·e·s, de docteur·e·s et de doctorant·e·s.

  • Wie werden Ideologie, Etablierung und Herrschaft des Nationalsozialismus in den deutsch- und franzsischsprachigen Räumen Europas vom Beginn der 1920er bis zum Ende der 1940er Jahre wahrgenommen, bewertet und erklärt? In sechs systematisch angelegten Bänden, der erste erschien 2017, werden diese Fragen anhand einer exemplarischen Auswahl von Büchern, Zeitungen und Zeitschriften ebenso untersucht wie die unterschiedlichen Deutungen des Nationalsozialismus in seiner Epoche und den unmittelbaren Jahren nach seinem Ende. Im Zentrum von Band 5.1. stehen Protestanten und Katholiken aus dem deutschsprachigen Europa. Die Beiträge sind den verschiedenen Interpretationen des Nationalsozialismus in diesem weiten konfessionellen und politischen Spektrum gewidmet, insbesondere auch aus der Perspektive repräsentativer Zeitschriften dieser weltanschaulichen Segmente.
    Quelle fut la perception et l'interprétation du national-socialisme comme idéologie et comme pratique du pouvoir dans l'Europe francophone et germanophone entre le début des années 1920 et la fin des années 1940? Telle est la question au centre de la série de six volumes inaugurée en 2017 et qui propose une typologie des regards et des savoirs relatifs au national-socialisme et des interprétations suscitées par celui-ci à travers l'analyse systématique de monographies, de journaux et de revues représentatifs de l'opinion et des milieux intellectuels des pays intéressés. Le présent volume, quatrième de la série, s'intéresse aux positions adoptées par les protestants et les catholiques de l'espace germanophone face au national-socialisme. Il propose des études relatives à des interprétations du national-socialisme ainsi que d'autres centrées sur la vision de ce mouvement politique diffusée par une série de périodiques représentatifs.

  • Cet ouvrage contribue, à travers la notion d'effort environnemental, au débat sur les relations entre équité et ef?cacité des politiques publiques. Quel est l'effort environnemental demandé et quelle est sa répartition sociale ? Quels principes y président et quels sentiments de justice ou d'injustice sont générés ? En quoi les politiques environnementales qui requièrent cet effort contribuent-elles à créer, renforcer ou diminuer les inégalités sociales et environnementales existantes ? Il explore l'hypothèse, inspirée des controverses présentes dans la littérature, d'un effort environnemental plus élevé des populations les plus vulnérables socialement, indépendamment de leur plus faible impact sur l'environnement. Elle est mise à l'épreuve de deux politiques environnementales sectorielles : celle des parcs nationaux pour la biodiversité et celles des mesures agro- environnementales européennes et captages Grenelle pour l'eau. Les cas d'étude choisis dans des territoires de l'hexagone ou ultra-marin sont analysés depuis les points de vue post-colonial, d'écologie politique et de justice environnementale. Ils ont permis de cheminer vers une conceptualisation de la notion d'effort environnemental.

  • The Italian Yearbook of Human Rights 2020, marking the 10th edition of this publication, offers an up-to-date overview of the measures Italy has taken to adapt its legislation and policies to international human rights law and to comply with commitments voluntarily assumed by the Italian Government at the international level on the subject of fundamental rights. It surveys the most significant activities of national and local Italian actors at the domestic and international levels, including civil society organisations and universities. It also dedicates space to recommendations made by international monitoring bodies within the framework of the United Nations, OSCE, the Council of Europe, and the European Union. Finally, the Yearbook provides a selection of international and national case-law that casts light on Italy's position vis-à-vis internationally recognised human rights.
    "Italy and Human Rights in 2019: Back on Track?" is the title of the 2020 Yearbook introduction. The in-depth analysis on a human rights theme offered in this edition concerns Italy's behaviour in the context of the Third Universal Periodic Review at the United Nations Human Rights Council.
    As in the previous years, the Italian Agenda of Human Rights 2020 updates on the legislative, infrastructural and policy-making fronts where action is required to strengthen the Italian human rights system.

  • De l'occupation latine à la chute de Constantinople, l'Empire byzantin a connu un éclatement territorial. L'indépendance des peuples qui autrefois étaient sous l'autorité de Byzance, la présence des Latins et l'avancement des Ottomans ont forgé de nouveaux points de repère et créé des interactions dans tous les domaines.
    Cet ouvrage, issu d'un colloque organisé avec le soutien du LabEx EHNE, de Sorbonne Université et du Centre André Chastel, étudie et contextualise les productions artistiques et culturelles des centres géopolitiques sous l'autorité de l'Empire byzantin. Chaque partie vise à mettre en lumière une face différente de créativité et de transformation ou de nouveauté qui résulte de la profonde mutabilité de cette période, définie par l'affrontement et les échanges entre les différentes entités sociopolitiques dans toute la Méditerranée.

  • Cultural security is a basic need for individuals belonging to national and linguistic minorities. Structurally exposed to asymmetric power dynamics, these minorities compete with the larger society for material and non-material resources, rendering their future perspectives particularly precarious. This book brings researchers from different social sciences together to examine the notion of cultural security and its meaning for different national and linguistic minorities through multiple case studies in Europe, Asia, North and South America. The cultural security of these minorities comprises various dimensions, including institutional and territorial arrangements, state stability, as well as different patterns of citizen belonging and participation. Through the prism of these dimensions, the contributors to this book present a variety of strategies of cultural resilience, societal structures and institutional frameworks allowing national and linguistic minorities to secure a certain degree of cultural autonomy and develop a sense of belonging to their respective states. Cultural security is an inescapable condition for the fair and sustained development of both minorities and majorities in today's societies characterized by deep diversity.

  • Esta obra decorre do crescente interesse em estudos com foco no plurilinguismo e na interculturalidade em espaços de educação e formação, e, ainda, do reconhecimento da ausência generalizada de pesquisas sobre estas questões em contextos pós-coloniais de língua portuguesa, onde a diversidade linguístico-cultural endógena e exógena é marcada por desafios e tensões decorrentes de percursos históricos complexos e singulares.
    O livro reúne 15 artigos assinados por 23 investigadores, especialistas em educação, linguistas ou didatas de línguas, que refletem sobre os discursos e as práticas de educação e formação em espaços onde o português está em contacto com outras línguas europeias (o inglês e o francês) e não europeias (como línguas tupí-guarani, bantu, khoisan, indo-arianas, austronésicas e papuas), em contextos africanos (Angola, Moçambique, São Tomé e Príncipe, Guiné-Bissau, Cabo Verde), asiáticos (Goa, Timor-Leste e Macau) e, ainda, no contexto latino-americano brasileiro. São, pois, divulgados resultados de pesquisas sobre a educação plurilingue e intercultural envolvendo a língua portuguesa, em espaços geopolíticos diversos e com múltiplas configurações.
    Numa altura em que a língua portuguesa se evidencia no contexto global, este livro proporciona múltiplas viagens nos tempos e espaços que os falantes desta língua têm cruzado e onde se encontram com outras línguas e culturas, evidenciando de que modo a educação tem sido e pode ser considerada como componente fundamental desta aventura.

  • L'évolution du monde modifie sans cesse le rôle de la traduction et la manière dont celle-ci peut et doit être pensée. Aujourd'hui, la traduction ne peut plus être vue uniquement comme un acte de communication, ou comme un acte de langage : elle est un phénomène culturel, dans ses déterminations et ses effets. Elle n'est pas plus dictée par une méthode que dirigée par une philosophie. Elle relève autant de l'histoire, de la société, qu'entièrement du politique.
    L'acte de traduire est-il motivé par un engagement politique ? Constitue-t-il un engagement politique ? Le traducteur est-il engagé consciemment ? La traduction appelle-t-elle l'engagement politique des autres ? Mais quel engagement politique ? Dans quelles conditions ? Et comment s'engager pour l'avenir de la traduction ?
    Tant de questions nous amènent à réfléchir sur les réalités plurielles de la traduction, à éviter les réponses simples, voire simplistes. « Collaborateur » ou « résistant », militant ou prudent, indépendant ou collectif, enthousiasmé ou lucide, le positionnement du traducteur reflète des situations complexes et conduit à des choix de traduction multiples. C'est ce que montrent nos treize auteurs travaillant sur des sujets variés allant de l'anthologie littéraire en wolof à la transcription du taïwanais, du texte de Rousseau au théâtre de Miller, de la diplomatie de la IIIe République française à la politique du multilinguisme d'aujourd'hui, de la réquisition de traducteurs jusqu'à la régulation de la profession. Mais cette éblouissante pluralité concourt à la netteté de l'image que la préface de Tiphaine Samoyault met en avant : celle du courage du traducteur.

  • Archives brought from Egypt to southern France in the early 19th century fell into the hands of a secret group whose own archives were confiscated by Occupation authorities during World War II. In 1942 some of these confiscated documents were appropriated by a young Frenchman who struggled over the following decades to decipher the importance of what he had stolen. By 1980 his rambling texts had become a prime source for the authors of Holy Blood, Holy Grail (and ultimately for The Da Vinci Code), which concluded, amid much controversy, that the early kings of France were descendants of Jesus and Mary Magdalene.
    Yet these source-texts have little, if anything, to say about Jesus and certainly nothing of his purported family. They do, however, hint at the survival of a unique, original, and inherently legitimate line of sacred kings from deep pre-Biblical times when, as set out in the Sumerian King List, "Kingship was lowered from Heaven".
    An Extra Player on the Playing Field of History examines the framework of Kingship and the origin of legitimate rule from their beginnings in Mesopotamia into Old and New Testament times, and from the Merovingian kings of France into later underground traditions. Their legacy is the story of an inherently Royal bloodline, of the Grail, and of its dedicated Keepers.

  • This book offers a general approach to the importance of nutrition and public health policies in the process of modernisation of Japan during the interwar years. It describes the origins of scientific and technical modernisation during the Edo, Meiji, and Taisho periods, including the demographic and epidemiologic background, and the birth of a public health administration parallel to the strengthening and expansion of the Japanese empire. Special attention is given to the cultural significance of rice for the Japanese population, and its close relation to disease and nutritional deficiencies, especially beriberi.
    The second part of the book is devoted to the prominent figure of Tadasu Saiki (1876-1959), founding father of Japanese nutritional science, and his initiative in creating the Imperial State Institute for Nutrition (ISIN) in Tokyo. The new institution boosted national policies and a wide international diplomacy generating great expectations in Japan and abroad. The international impact of Japanese nutritional research and dietary policies is also analysed. The book ends with an analysis of the negative consequences of the Second World War, a critical breakdown in health and nutrition among the Japanese population.

  • Avec les traités de Paris et de Rome, l'Europe passe du statut de mythe à celui de nouvelle réalité. Comment les organisations des États-membres de la Communauté réagissent-elles à ce fait européen qui s'impose ? Quelles en sont leurs représentations ? Quels sont les dialogues, confrontations ou tentatives d'influence respectives qui s'établissent ? Ces questions sont au coeur de cet ouvrage, qui se concentre sur le cas particulier des syndicats belges et allemands durant la période 1972-1985. Leurs archives, avec celles des institutions européennes, forment le coeur du corpus documentaire.
    Le lecteur découvrira tout le paradoxe de la réponse syndicale à l'intégration européenne. D'un côté, le discours syndical est pénétré d'une profonde rhétorique de la nécessité. L'Europe intégrée est jugée indispensable pour pallier les insuffisances des structures nationales qui sont de moins en moins à même de résoudre les défis de leur temps, qu'ils soient structurels (concentration du capital et développement des entreprises multinationales) ou conjoncturels (crise énergétique et économique). Cette rhétorique s'accompagne d'amers regrets des syndicats quant au tournant par trop favorable au patronat et aux multinationales que l'Europe aurait esquissé. D'un autre côté, toutefois, l'action syndicale européenne reste difficile. Les syndicats nationaux font montre d'une très faible appropriation des enjeux européens et se déchargent énormément sur la Confédération européenne des syndicats. L'Europe reste un objet distinct et extérieur, construite sur base des impulsions de la CES ou de la Commission et vécue avec une forte dimension nationale.

  • La literatura siempre ha tenido relaciones con otras artes, de tipo temático o técnico, pero en los inicios de siglo XXI son cada vez más constantes esas confluencias con la música, la pintura y las artes plásticas, el cine, el teatro como espectáculo, la televisión, los mass media, los medios ligados a las nuevas tecnologías, la ciencia ficción, las redes sociales, y todo lo relativo a la crossmedialidad y la transmedialidad. En este libro, promovido por el Grupo de Investigación Hybris: Literatura y Cultura Latinoamericanas, de la Universidad de Granada, se pretende dar una visión específica de este universo en el contexto de la literatura latinoamericana actual.
    Se abordan aquí obras de distintos escritores latinoamericanos cuyas novelas o cuentos se han llevado al cine, o bien textos literarios en los que el cine sea un tema específico, o bien obras literarias cuyos procedimientos técnicos emulen a los del cine. Asimismo, se analiza la presencia de la música, la pintura, arquitectura y nuevas tecnologías en autores procedentes de diversas zonas geográficas de América Latina, desde México hasta el Cono Sur. Edmundo Paz Soldán, Pablo Montoya, Mariana Enríquez, Isabel Allende, Hernán Rivera Letelier, Santiago Roncagliolo, Roque Larraquy, Eduardo Rubinschik, Gibrán Portela, Itzel Lara son algunos de los protagonistas de la fecunda hibridación artística presentada en este volumen, junto con una original actualización de la obra de clásicos como Alejo Carpentier, Reinaldo Arenas, Juan Carlos Onetti, Horacio Quiroga, Ricardo Piglia y El Inca Garcilaso en versiones cinematográficas o reflexiones sobre el mundo de la fotografía o la ciencia ficción.

  • La littérature belge francophone constitue un vaste corpus de textes, liés à une langue et, si pas à une « nation », du moins à une aire géographico-sociale donnée. À propos de toutes les traductions des oeuvres d'auteurs belges francophones et de leurs conditions de production l'on peut s'interroger : quelles oeuvres, quels auteurs sont privilégiés et pourquoi, comment les textes sont-ils traduits et pour qui, par quelles maisons d'édition les traductions sont-elles publiées ? Quelle est la réception critique et l'influence de ces traductions sur la littérature dans la culture d'accueil ? Ce volume rassemble les points de vue de seize chercheurs venus d'horizons différents sur ces traductions d'oeuvres écrites par des Belges, quels que soient le genre (littéraire mais aussi sexuel), la langue d'arrivée ou l'époque, autant de facteurs qui les conditionnent.
    Avec des contributions de : Catherine Gravet, Katrien Lievois, Maria Baïraktary, Thomas Barège, André Bénit, Mireille Brémond, Béatrice Costa, Juan Miguel Dothas, Marie Fortunati, Claudio Grimaldi, Stéphane Hirschi, Irena Kristeva, Rodica Lascu-Pop Sündüz Öztürk-Kasar, Maria Giovanna Petrillo, Thea Rimini, Fanny Sofronidou et Anja van de Pol-Tegge.

  • Jouir d'un jugement adéquat au long de la vie grâce à une véritable éducation de la pensée, si possible dès l'enfance et, par conséquent, pouvoir décider de façon efficace, représente le but essentiel de l'auteur. Cela est particulièrement important pour préserver la démocratie par la compétence d'une citoyenneté lucide et responsable.
    Mais c'est par une histoire à la fois réaliste et merveilleuse, suite directe de Pixie, que Lipman nous plonge dans les questions les plus actuelles : une éducation appropriée à l'action, des relations positives avec la nature et les animaux, la solidarité dans les épreuves, la reconnaissance de l'autre, le dialogue des générations, la préservation de l'imagination et de la créativité, etc. Notre avenir humain en dépend. Il faut donc s'y appliquer car « l'éducation morale bien menée est tout, sauf facile. »

  • The controversial issue of secession has received little attention from experts of federalism. The best federal studies either evade it or dismiss it in a few lines. However, the issue of secession has been present throughout the history of federations. This book is one of the first to explore the complex relationship between federalism and secession.
    The authors whose work is presented here recognize the potential of federalism as a way to organize relations between several different states, peoples, nations or territories under the same government. However, they are not naïve or idealist about the ability of the federal idea to succeed in the complex situations in which it is applied. In some cases success seems assured (the United States, Switzerland, Germany, etc.), and the merits of federalism can be showcased. But there are also failures (the former Yugoslavia, or more recently Brexit) and semi-failures that have generated turbulence in recent years in devolutive systems (Scotland in the United Kingdom, Catalonia in Spain) or federative systems (Québec in Canada).
    This book provides a nuanced portrait of the issue of secession in federal contexts and lays the groundwork for questioning the still too fragile legacy of the great thinkers of federalism.

  • This book analyses the gradual fusion of Europe and Asia into a Eurasian dynamic combining institutional and identity aspects. The seventh in a series of Europe-Asia conferences covering regime dynamics, cooperation policies, regional competition, the limits of regions, mutual understanding and cross-border exchanges, it shows that Eurasian continental developments are outgrowing sub-region designations such as Western Europe, Southeast Asia, East Asia and Central Asia.
    Ten years ago, before the launch of the Belt and Road Initiative (BRI), regional dynamics seemed clearly delineated, especially with inter-state groupings mapping out space - the EU, the ASEAN, the Shanghai Cooperation Organisation (SCO) - and organisations overseeing pan-continental competition such as the Conference on Interaction and Confidence-building in Asia (CICA), the Eurasian Economic Union, etc. Today, the less institutional and more macro-economic scheme of an infrastructure and transport network coined as "China's BRI" changes the research environment.
    Gathering about thirty scholars from a dozen Eurasian countries, this book contains views from East Asia (Mongolia, China), Central Asia (Kazakhstan, Kyrgyzstan), Western Europe (France, Belgium), Eastern Europe (Poland, Romania, Hungary, Turkey) and the Caucasus (Azerbaijan). Asia and Europe can no longer be understood except as Eurasian sub-entities. Multi-dimensionally, the book draws from history, international economic relations, politics, geography, economics, cultural studies, public and private law, business studies, peace and conflict studies, public administration, and even literary criticism to tackle the question: what is Eurasia?

  • Second volet du diptyque consacré à des écritures féminines dans cette collection, ce volume s'attache à des auteures francophones venues d'horizons géographiques divers - Maghreb, Liban,Argentine, Canada, Guadeloupe -, et qui écrivent à la lisière des langues et des frontières. L'infatigable voyageuse et orientaliste Alexandra David-Néel (1868-1969) ouvre ce livre, que clôt Laura Alcoba (1968). Un siècle donc.
    Établies pour la plupart dans des territoires d'un entre-deux inconfortable, les écrivaines étudiées dans ce riche panorama de silhouettes féminines ont été amenées à cerner leur propre espace linguistique, littéraire et intime. Les approches critiques de ce volume se veulent également sans frontières. Stratégies d'écriture, liens méta- et intertextuels, affirmations identitaires, rapport à la langue comme à la sexualité ou aux origines structurent les différentes contributions de ce livre.
    Au niveau identitaire, les frontières sont franchies et dépassées. Alexandra David-Néel, Assia Djebar, Maryse Condé, Vénus Khoury-Ghata, Leila Sebbar, Latifa Ben Mansour, Maïssa Bey, Nancy Huston, Yasmina Reza, Laura Alcoba, auteures au regard distancié, liées par des parentés d'écriture et de fi liation, tissent dans la langue française de fabuleux métissages. En transgressant les frontières du dire, ces écrivaines ont peut-être déplacé certaines bornes littéraires et dessiné de nouvelles poétiques de la littérature.

empty