Plon

  • A nos enfants Nouv.

    A nos enfants

    Adrien Taquet

    • Plon
    • 18 Novembre 2021

    Secrétaire d'Etat en charge de l'enfance et des familles depuis juillet 2020, Adrien Taquet dévoile ce qu'il a vu et appris dans ses fonctions et sur le terrain depuis plusieurs années. Un document aussi choc que nécessaire sur l'état de l'enfance en France. Le 26 juillet 2020, Adrien Taquet est nommé Secrétaire d'Etat en charge de l'enfance et des familles, auprès d'Olivier Véran. Cette fonction a été créé par Emmanuel Macron sous l'impulsion de sa femme, Brigitte. Il était auparavant (depuis le 25 janvier 2019) secrétaire d'Etat en charge de la mise en place de la stratégie pour la protection de l'enfance auprès d'Agnès Buzyn.
    Dans cet ouvrage, Adrien Taquet tire la sonnette d'alarme sur l'état de l'enfance en France. Avant d'être ministre, il savait déjà que le pays avait de gros progrès à faire en ce qui concerne notamment les abus et les placements d'enfants. Aujourd'hui il en est plus que jamais convaincu. Grâce à sa fonction de ministre, il a eu accès à tous les chiffres, toutes les données, il a rencontré des victimes et des brigades spécialisées. Après quatre ans, il dévoile tout de ce qu'il a vu et appris. Un document aussi terrifiant que nécessaire.

  • Eve se raconte Nouv.

    Eve se raconte

    Eve Ruggieri

    • Plon
    • 18 Novembre 2021

    Après avoir raconté les histoires des autres, Eve Ruggieri se raconte pour la première fois dans ces Mémoires délicates et passionnantes. Ses parents musiciens, cette femme hurlant en entendant les cloches d'Oradour en 1944, les façonneurs de la radio, les grands musiciens, et puis les moins grands, Mitterrand, Jack Lang, les collectionneurs, les compositrices, etc. Eve se raconte au travers de tous ceux qui, connus ou moins connus, ont façonné sa vie.
    Lire ses Mémoires c'est l'entendre se raconter, plonger dans les moindres détails comme elle le faisait pour la vie des autres.
    Un livre pétillant, drôle, qui dévoile les coulisses des débuts de la radio autant que ses rencontres avec les plus grands. Et qui éclaire sur l'intimité de la femme la plus célèbre du petit écran.

  • Pourquoi eux Nouv.

    Pourquoi eux

    Caroline Pigozzi

    • Plon
    • 18 Novembre 2021

    Caroline Pigozzi retrace avec passion quelques 30 années de reportages, directs et interviews à Paris Match. Des rencontres avec les plus grandes personnalités du XXe et du début du XXIe siècles, de tous les horizons, dont les paroles résonnent bien au-delà de leur univers et de leur époque. Un panorama aussi éclectique que prestigieux de notre histoire contemporaine. " A travers le métier de grand reporter à Paris Match j'ai voulu retracer avec passion et sans narcissisme quelque trente années de reportages, de directs, d'interviewes de personnages qui sont entrés chacun à leur manière dans l'histoire du XXe et des débuts du XXIe siècle. Des femmes, des hommes que j'ai suivis en respectant distance, rigueur et auxquels j'ai inlassablement demandé " POURQUOI ? " en essayant d'aller toujours plus loin... De décrire leur caractère, de comprendre ce qui les anime et fait qu'ils sont devenus ce qu'ils sont ! Des natures fort différentes, souvent attachantes et ayant de l'humour dont les paroles résonnent bien au-delà de leur univers et de leur époque.
    De l'amiral de Gaulle à Brigitte Bardot, du Pape François à Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, l'archevêque de Paris Michel Aupetit, Soeur Emmanuelle, l'Aga Khan, le roi du Maroc, Elisabeth Badinter, le comte de Paris, Bernadette Chirac, Caroline Kennedy, Yasmin Aga Khan, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Soeur Jacques-Marie la muse de Matisse, la reine Elisabeth, l'impératrice d'Iran Farah Pahlavi, la comtesse de Paris Isabelle de France, le pape Jean-Paul II, le pape Benoît XVI, le patriarche de Moscou Alexis II, le patriarche de Constantinople Bortholomée, le patriarche d'Antioche Bechara Boutros Rahi, David Rockefeller, Brigitte Macron, le cardinal Lustiger, le grand Rabbin de France Haïm Korsia, l'archiduc Otto de Habsbourg, Bernard Arnault, Michel David-Weill, Charles Schulz le père de Snoopy, Mario Luraschi, Silvio Berlusconi, la grande duchesse Marie-Thérèse de Luxembourg, Angela Missoni, le cardinal Zuppi, Father O'Donovan conseiller personnel du président Biden, le dernier Compagnon de la Libération Hubert Germain et un quarteron de ministres du Général évoquant un autre de Gaulle. Pour finir, une surprise gourmande afin d'aiguiser l'appétit... " Caroline Pigozzi

  • Dictionnaire amoureux du Japon Nouv.

    Il suffit de prononcer le mot Japon pour qu'aussitôt un déferlement d'images et de mots s'impose à nous : kimono, samouraï, geisha, esprit zen, karaoké, manga, sushi, Kenzo, Murakami ... tous font partie de notre univers et appartiennent à notre quotidien. Richard Collasse nous plonge dans l'intimité du pays du soleil levant qui satisfera aussi bien les sinophiles que ceux qui ignorent tout de la culture japonaise. L'auteur fournit des clés essentielles pour comprendre les paradoxes qui structurent cette culture hyper moderne dans laquelle les traditions et le rituel occupent une place prépondérante créant ainsi un équilibre subtil donc nous pourrions apprendre tant.
    Un texte kaléidoscopique qui nous fait prendre la mesure toute la richesse de la culture japonaise, de sa géographie et son histoire, à sa littérature et son cinéma en passant par la pureté de son design et les prouesses de ses architectes qui ne manquent pas de nous séduire.
    Richard Collasse nous invite à chasser nos idées reçues, à dépoussiérer notre mémoire et à tenter de décoder les énigmes de ce pays fascinant. L'auteur partage son point de vue, celui d'un européen qui s'est complétement fondu dans la culture japonaise pour y vivre depuis près de 50 ans en immersion totale, au point d'en parler parfaitement la langue, d'y mener toute sa carrière et d'y avoir fondé une famille.

  • Milarépa, le yogi-poète tibétain Nouv.

    Un texte inédit d'Alexandra David-Neel consacré à Milarépa, yogi-poète tibétain du XIe siècle. Au-delà de la biographie de cette figure tutélaire du renoncement et de la libération intérieure, l'auteure nous fait découvrir des paysages grandioses mais aussi les moeurs et croyances tibétaines. On pensait tout savoir de la vie, de la personnalité et des écrits de l'intrépide Alexandra-David Neel (1868-1969), exploratrice et " reporter orientaliste ", mais aussi dans ses jeunes années journaliste, cantatrice, militante anarchiste et féministe. On connait moins bien par contre le " tempérament d'anachorète ultra-radical " qu'elle disait être le sien, et qui la rattachait spirituellement au yogi-poète Milarépa (XI°s.) ainsi qu'à la vie érémitique dont il est au Tibet la figure emblématique ; une vie que la voyageuse, moins tournée vers l'ascèse rigoureuse que vers l'étude, a elle-même menée dans les monastères et ermitages himalayens chaque fois, et aussi longtemps, que les circonstances le lui permettaient.
    Résidant en 1912 au Sikkim ou elle rencontre ermites et érudits, elle écrit une Vie de Milarepa restée jusqu'à ce jour inédite, et qui s'inspire de l'hagiographie tibétaine traduite en anglais par Lama Kazi Dawasamdup. Abandonné on ne sait trop pourquoi, ce projet éditorial qui lui tenait à coeur et l'occupa jusqu'en 1916, était censé apporter aux Européens un peu des paysages grandioses qu'elle contemplait, mais aussi des moeurs et croyances tibétaines qu'elle découvrait alors avec un mélange d'intérêt ethnographique et de rejet. Vagabondant comme elle, adepte d'une " mystique " libérée de tout formalisme religieux, Milarépa restera la figure tutélaire confortant la vision qu'elle se faisait du renoncement, et de la libération intérieure qu'on en peut attendre.

  • Esthètes japonais Nouv.

    Cinq regards d'écrivains français sur cinq grands auteurs japonais qui ont changé leur vie. Un recueil de la collection Fidelio.
    Cinq regards d'écrivains français sur cinq grands auteurs japonais qui ont changé leur vie :
    Murakami, star des médias et des critiques (par Minh Tran Huy), Kenzaburo
    Oé (par René de Ceccatty) et
    Kawabata (par Marie Céhère), tous deux prix Nobel de littérature,
    Mishima, figure légendaire (par Nicolas Gaudemet) et Yuko
    Tsushima, dont l'oeuvre autobiographique est hanté par le souvenir de l'enfant disparu (par Philippe Forest).

  • Ma résilience à moi Nouv.

    Après le succès de son premier livre "Je suis né à 17 ans" dans lequel il révélait avoir été un enfant battu, Thierry Beccaro se confie dans un texte pudique et émouvant sur le long et difficile chemin de la résilience. Un témoignage généreux, utile et plus que jamais nécessaire pour aider à se reconstruire. Dans son premier livre paru en 2018, Thierry Beccaro confiait avoir été battu par son père pendant son enfance.
    "Je suis né à 17 ans" a rencontré un vif succès en librairies et a été très couvert par les médias. Fort des très nombreux témoignages qu'il a reçus de ses lecteurs, Thierry Beccaro a décidé de continuer à se confier pour aider celles et ceux qui traversent des épreuves et tâchent de se reconstruire. Car si un enfant maltraité garde toujours en lui sa fêlure, elle peut devenir celle-là même par laquelle passe la lumière.
    Le chemin de la résilience est long et douloureux. Thierry Beccaro raconte le sien, fait de joies mais aussi de gouffres et de vertiges. Thierry Beccaro ne cache rien de toutes les étapes par lesquelles il est passé.
    Nommé Ambassadeur auprès de l'Unicef pour la protection de l'enfance suite à la parution de son premier livre, il continue à se battre pour protéger les enfants et aider les adultes qu'ils deviennent à se reconstruire.
    Un témoignage généreux, à l'image de son auteur, et plus utile que jamais.

  • Chanteurs poètes Nouv.

    Quand la musique rencontre la littérature, elle devient poésie et façonne des écrivains. Dans ce recueil de la collection Fidelio, cinq auteurs racontent leur ferveur pour les poètes du rock n'roll : Gainsbourg, Jim Morrison, Leonard Cohen et Patti Smith, sans oublier Bob Dylan, prix Nobel de littérature.
    Quand la musique rencontre la littérature, elle devient poésie et façonne des écrivains.
    Cinq auteurs racontent leur ferveur pour les poètes du rock n'roll :
    Gainsbourg par l'écrivain Jérôme Attal,
    Jim Morrison par Nicolas Gaudemet,
    Leonard Cohen par Chantal Ringuet,
    Patti Smith par le critique littéraire Bruno Corty, sans oublier
    Bob Dylan, prix Nobel de littérature, par le journaliste littéraire Fabrice Gaignault.

  • Libre Nouv.

    Libre

    ,

    • Plon
    • 4 Novembre 2021

    Caroline Margeridon est née le 26 septembre 1966 à Biarritz. A l'âge de quinze ans, elle organise son premier salon d'antiquité. Un métier qu'elle va pratiquer pendant trente ans. Depuis 2018, elle participe à l'émission d'enchères au succès grandissant, Affaire conclue sur France 2. Des vies, Caroline Margeridon en a déjà eu plusieurs ! Née du mariage d'un père issu de la grande bourgeoisie basque et d'une mère vietnamienne, l'acheteuse d'Affaire conclue est une vraie tornade. Une femme éprise de liberté, au franc-parler légendaire. Avec la verve qu'on lui connaît, elle revient ici sur son parcours pour le moins atypique. Sur son enfance rebelle, la découverte d'une vocation dès l'adolescence, les trois décennies où elle organisé les plus grands salons d'antiquaires de la place de Paris. Son travail au marché Biron, aux Puces de Saint-Ouen, et les coulisses de l'émission de France 2 présentée par Sophie Davant. Ses amours et ses amitiés. Son envie de monter sur les planches et de jouer au théâtre. Accrochez vos ceintures, ça remue !

  • Le ciel et la marmite Nouv.

    Le ciel et la marmite

    Sylvie Lasserre

    • Plon
    • 28 Octobre 2021

    Un "Terre Humaine" qui nous emmène aux confins de l'Ouzbékistan, dans cette région reculée d'Asie centrale où le chamanisme a conservé un important substrat préislamique. Un voyage en profondeur dans le fascinant univers d'un chamanisme au féminin. Nous sommes aux confins de l'Ouzbékistan, au plus fort de l'hiver. Au loin, les sommets enneigés des monts Turkestan. Une rivière à sec, qui sert de piste. Au bord, une ferme, la dernière avant le Tadjikistan, deux cents mètres plus loin. Là vit Mayram, une chamane renommée, dont Sylvie Lasserre a partagé la vie. Quelques années plus tard, de l'autre côté de la frontière, l'auteure se lie d'amitié avec Gulchexra, une autre chamane réputée.
    Dans cette région reculée d'Asie centrale où le chamanisme a conservé un important substrat préislamique, Mayram et Gulchexra guérissent les femmes lors de rituels appelés ko'ch. Le sang coule, les battements du tambourin sont lancinants. Transes, larmes, rires, chants et cris des femmes. Invocations des saints, des fées, de la pluie, des démons. D'étranges phénomènes se produisent.
    À travers ces rituels qu'elle décrypte, l'auteure partage avec nous émotions et histoires de vie. Elle découvrira que le ko'ch est bien plus qu'un simple rituel thérapeutique. Les mots nous prennent par la main pour un voyage en profondeur dans le fascinant univers de ce rituel chamanique féminin. Au fil des pages s'efface l'incrédulité initiale, tandis qu'une autre vision d'un monde interrogeant en creux les failles de nos sociétés modernes se révèle.

  • Dictionnaire amoureux de l'entreprise et des entrepreneurs Nouv.

    Près de 90 auteurs ont participé à ce Dictionnaire amoureux. Chacun avec ses mots, son style, son regard, son expérience, ses propres convictions d'entrepreneur mais aussi de philosophe, artiste, syndicaliste, essayiste, écrivain, humanitaire, religieux, économiste ou universitaire. Victor Hugo déplorait déjà l'ingratitude " pour le don nécessaire, jamais pour le don du superflu " et le manque de reconnaissance pour celui qui " vous donne le pain quotidien " contrairement " à qui vous donne la parure ". C'est sur ce constat qu'est née l'idée de ce Dictionnaire amoureux. Il répondait à un besoin, celui de la reconnaissance. Celui aussi de partir à la conquête du coeur des Français auprès desquels l'image de l'entreprise et des entrepreneurs est dépréciée.
    Et pour ce faire rétablir quelques vérités premières. Proclamer que l'argent n'est pas forcément sale, que les patrons ne sont pas tous des voyous, que faire du profit n'est pas honteux, que le laisser-faire n'entraîne pas naturellement le laisser-aller. Bref, faire la pédagogie de l'entreprise, ce que notre école se grandirait de mieux faire.
    Dire que la raison d'être de l'entreprise n'est pas la quête exclusive et frénétique du profit et que souvent mieux que d'autres, elle est au service du bien commun.
    Dire qu'elle n'est pas à l'origine de nos problèmes, les inégalités sociales, la pollution et les discriminations mais qu'elle en est la solution.
    Dire aux jeunes si méfiants vis-à-vis de l'entreprise qu'ils y trouveront souvent mieux qu'ailleurs la réponse à leur quête de sens, d'éthique et d'intégrité.
    Que créer son entreprise est une aventure enthousiasmante qui n'est pas réservée à une élite diplômée mais ouverte à tous ceux qui veulent réussir leur vie et le faire au service des autres.

  • Les Belles Plantes Nouv.

    Les Belles Plantes

    Alice Moine

    • Plon
    • 21 Octobre 2021

    De l'enfance à la féminité de l'âge adulte, l'histoire de l'amour malmené de deux jumelles dont l'une souffre de bipolarité.
    À trente-sept ans, Stella Morte est une céramiste renommée dont les immenses sphères d'argile sont admirées dans le milieu de l'art contemporain. Bien que mariée à un marchand d'art, Stella vit seule et boit beaucoup. Dans son atelier bordelais, elle se noie dans le travail. En elle persiste un manque, le terreau de son inspiration. Car Stella pense constamment à Louna, sa jumelle monozygote dont elle n'a plus de nouvelles depuis quinze ans.
    Un jour, un inconnu sonne à l'atelier de Stella. Le sans-papiers qui se prétend le mari de Louna cherche sa femme disparue depuis un mois, ce qui fait encourir le risque à leur bébé d'être placé dans une famille d'accueil. Stella n'a d'autre choix que de partir à la recherche de sa jumelle, indomptable et bipolaire, et de mettre enfin des mots sur les maux du passé. Et si l'insaisissable et fragile Louna était celle qui détenait la clé de leur avenir lumineux et commun ?

  • Les affluents Nouv.

    Les affluents

    Julien Bertrand

    • Plon
    • 14 Octobre 2021

    Dans la langueur de mai, deux couples qui se sont confinés ensemble prennent le temps d'une pause tout en laissant affluer les souvenirs du passé. Une ode piquante et poétique à la fin du monde et aux étés français. Avril 2020. Lisa et Damien, la trentaine, quittent Paris pour se confiner à la campagne chez un couple d'amis proche de la retraite, Murielle et Jean-Loup. À la joie des retrouvailles et de l'étonnante parenthèse qui s'ouvre, se mêle un sentiment étrange et diffus qui fragilise la maisonnée. Dans la langueur printanière, les angoisses commencent à suinter. Les crises de folie de Jean-Loup la nuit, la découverte du corps d'un adolescent dans la rivière bordant la maison, vont précipiter les personnages dans leur passé intime. Et le cadre idyllique, insidieusement, va se retourner contre eux.
    Huis-clos en plein air au rythme incisif,
    Les Affluents mêle comédie de moeurs et récit surréaliste dans une prose piquante, à l'oralité assumée. Un roman sur les étés français et la bascule d'un monde, empruntant à l'esprit Jaoui-Bacri, à Cortazar et à Stephen King.

  • Souvenirs d'un chef du Protocole Nouv.

    Daniel Jouanneau, chef du Protocole sous les présidents Mitterrand et Chirac, se confie pour la première fois sur son métier et nous livre ses souvenirs. Déplacements à l'étranger, accueil de chefs d'Etats qui ont marqué l'Histoire (Mandela, Elizabeth II, Castro, Arafat, Clinton, Eltsine..) : une plongée inédite au coeur de l'appareil d'Etat.Autour des activités internationales des plus hautes autorités de l'Etat se déploie toute une organisation dont la coordination incombe au chef du Protocole. Nommé par François Mitterrand, confirmé dans ses fonctions par Jacques Chirac, Daniel Jouanneau les a exercées pendant quatre ans, au service d'une politique étrangère très active : construction européenne, fin des guerres dans l'ex-Yougoslavie, partenariats avec Bill Clinton et Boris Eltsine, Afrique, Asie, Amérique latine.
    L'auteur explique comment furent préparés, entre 1993 et 1997, la centaine de déplacements officiels à l'étranger du Président de la République et du Premier ministre (Edouard Balladur, avec les singularités diplomatiques de la cohabitation, puis Alain Juppé), l'accueil de très nombreux chefs d'Etat et de gouvernement, les sommets en France. Il évoque les grandes figures qu'il a eu le privilège d'observer de tout près, et qui ont marqué l'Histoire : Jean-Paul II, Nelson Mandela, Fidel Castro, Helmut Kohl, Yasser Arafat. Il témoigne des exigences particulières d'un métier dont François Mitterrand disait " qu'il ne répondait à aucun critère ".

  • Dictionnaire amoureux de Chopin Nouv.

    " On grandit sous le regard de Bach, on est heureux près de Mozart, mais on pleure d'extase avec Chopin. " Ainsi commence le Dictionnaireamoureux de Chopin d'Olivier Bellamy qui est un " gai savoir " sur l'un des grands musiciens les plus populaires.De A comme Aéroport (musique d') à Z comme Zelazowa Wola, Olivier Bellamy remonte le temps, de l'époque moderne au charme mystérieux des origines et de l'intime.
    L'auteur part à la recherche du vrai Chopin dans toutes les directions. D'où vient l'universalité de son langage ? Quelle influence a eu George Sand sur son oeuvre ? Aimait-il jouer en public ? Quels étaient ses plus proches amis ? Ses élèves préférés ? Ses pianos favoris ? Ses maîtres adorés ? Quels sont les écrivains et les peintres qui l'ont saisi le mieux ? Quels sont les compositeurs qu'il a influencés ? Qu'est-ce que le fameux rubato ? De quoi véritablement est-il mort ? Comment composait-il ?
    Le livre analyse avec clarté les plus grands chefs-d'oeuvre sans négliger les perles méconnues. Il fait le point sur ses meilleurs interprètes avec subjectivité et passion.
    Il ne fait pas l'impasse sur des sujets comme l'homosexualité ou son rapport avec les juifs. Il recense aussi ses voyages, ses logements à Paris, les monuments construits à sa gloire, les détournements de son oeuvre au cinéma, dans la chanson, le jazz et même le rap, qui vont du meilleur au pire.
    Jusqu'à son goût pour le chocolat et les bouquets de violette.
    Au bout du compte, un ouvrage réellement a-mou-reux.

  • Additionne ! Nouv.

    Additionne !

    Alexandre Brasseur

    • Plon
    • 14 Octobre 2021

    " Additionne ! " : c'est le conseil donné un jour par Georges Wilson au jeune Alexandre encore à ses débuts de comédien. Un conseil qui résonne comme un précepte, presque un principe de vie, une ligne de générosité qui embarque aussi le legs des Brasseur qui l'ont précédé. Une légende familiale, surtout lorsqu'elle remonte aussi loin que celle-ci, tisse un récit aux fils entremêlés. Celui d'Alexandre, dernier du nom à occuper la scène, convoque ainsi à la fois le fantôme de Pierre, ce grand-père disparu juste après sa naissance, et l'ombre de Claude, ce père emporté pendant l'écriture de ce livre. Singulière occasion de mettre à leur place toutes les pièces de ce puzzle familial. L'âge classique de Pierre, accolé aux noms mythique des Prévert, Arletty, Renoir, Jouvet et Carné. L'âge moderne de Claude, virevoltant de Sautet à Yves Robert, en passant par Vidocq et la Boum. Enfin l'heure d'Alexandre, acteur emblématique de cet art si actuel de la série, faisant le grand écart entre le très reconnu Bureau des Légendes et le succès grand public de Demain nous appartient.
    À l'écran comme sur les planches, chacun dit ainsi quelque chose de son époque, où chaque génération s'est reconnue dans un Brasseur comme incarnation de ses attentes et de ses projections. Le passé d'une lignée d'acteurs revisité par le présent de celui qui l'incarne aujourd'hui.

  • Fils à papa(s) Nouv.

    Fils à papa(s)

    Christophe Beaugrand

    • Plon
    • 7 Octobre 2021

    Son enfance, la découverte de son homosexualité, son mariage avec Ghislain et surtout la merveilleuse histoire de sa paternité, Christophe Beaugrand livre un témoignage tout en pudeur, humour, générosité et émotion et se confie pour la première fois sur son fils, dont la venue au monde a bouleversé sa vie et celle de son mari. Des premiers contacts avec une agence de mères porteuses jusqu'à la naissance de Valentin, Christophe Beaugrand raconte, jour après jour, comment une extraordinaire histoire d'amitié s'est nouée avec Whitney, la femme qui a porté leur petit garçon.
    " L'appel vidéo entre nous trois commence. Une visioconférence assez surréaliste ! D'un côté, Ghislain dans notre maison en t-shirt. De l'autre Whitney et Jacob dans leur jardin à Las Vegas. Et enfin, moi, maquillé comme une voiture volée, sur un plateau clinquant avec de la musique au fond et des projecteurs qui scintillent (sur le tournage de Ninja Warrior). Franchement, j'aurais voulu l'inventer, jamais mon imagination ne serait allée jusque-là.
    Stressés, tous les deux avec Ghislain, nous sommes suspendus aux lèvres de Whitney. Je crois voir un sourire poindre avant qu'elle n'ouvre la bouche. Jamais sans doute je n'ai été si anxieux.
    Les yeux qui pétillent et le sourire franc, Whitney nous annonce, sans perdre davantage de temps : " We are pregnant ! " (Nous sommes enceints !)
    J'ai l'impression que mon coeur va bondir hors de ma poitrine ! Ghislain pousse un cri, on voit Madame derrière lui sauter dessus pour participer à cet enthousiasme collectif dont elle ne comprend pas la raison mais qui la met en joie. Au loin, Denis Brogniart me fait signe avec la main.
    " Alors ? C'est bon ? " Ah mais quelle émotion incroyable ! Toute cette pression. Tous ces mois d'attente. J'embrasse et je remercie Whitney en lui disant que nous nous parlerons plus longtemps demain. J'ai quand même une émission à enregistrer et j'ai une cinquantaine de techniciens et 400 personnes dans le public qui m'attendent.
    De retour à mon poste avec le plus beau sourire que vous ne m'aurez jamais vu arborer, je crois que je ne me suis jamais autant amusé sur un enregistrement jusqu'au bout de la nuit. Comme sur un petit nuage !
    Je sais qu'en ce moment même, à quelques milliers de kilomètres, un petit coeur bat dans un minuscule haricot. Notre fille ou notre fils, nous l'aimons déjà tant. "

  • Dictionnaire amoureux de Molière Nouv.

    Quatre cents ans après sa naissance, Molière continue de nous toucher, de nous fait rire, de nous surprendre, de nous éclairer, comme si ses pièces avaient été écrites hier. Qu'il nous soit tellement proche ajoute à son mystère. Par quelle magie, quand l'humour de tous les autres grands auteurs ne cesse de s'affadir avec le temps, sa force comique conserve-t-elle, aujourd'hui encore, toute sa puissance ? Pourquoi ses héros, réduits à quelques traits ou traversés d'aspirations contradictoires, animés par des lubies, aveugles à eux-mêmes, parviennent-ils à nous révéler des dimensions insoupçonnées de la condition humaine ? Comment le pur plaisir du jeu théâtral et de ses variations, premier moteur de ses pièces, devient-il, sous sa plume, un instrument de précision capable de dévoiler les motivations les plus secrètes des personnages ?
    C'est que Molière est le seul auteur (hormis peut-être, à ce niveau, Charlie Chaplin) dont le génie découle entièrement de celui qu'il avait comme acteur. Au demeurant, si l'on veut en révéler toute la profondeur, il faut aborder ses comédies comme des partitions musicales : pour nous faire ressentir les vrais enjeux de la pièce, les acteurs doivent y déchiffrer les émotions, sans cesse changeantes et surprenantes, qu'ils auront à vivre sur la scène. Chez Molière, en effet, ce sont les émotions qui révèlent et jugent ce que les actes, les pensées et les paroles des personnages travestissent.
    Sous cet angle, l'originalité de Molière apparaît avec une évidence et une simplicité nouvelles : les milliers d'ouvrages brillants qui lui ont été consacrés ont eu tendance à estomper les intentions du dramaturge, à force d'interprétations conceptuelles, morales, esthétiques ou historiques. Ce retour amoureux au Molière des origines, qui est le Molière de toujours et de demain, est celui que nous propose ici le 463e Sociétaire de la Comédie française, Francis Huster.

  • Le viol au scalpel Nouv.

    Le viol au scalpel

    Danièle Zucker

    • Plon
    • 7 Octobre 2021

    Le témoignage percutant et instructif d'une psychothérapeute spécialisée dans les affaires d'agressions sexuelles. Un livre qui s'attaque à tous les préjugés sur le viol et les violeurs, afin de susciter des changements profonds dans les mentalités.Parce que, pour comprendre ce que sont un viol et une victime de viol, il est impératif de connaître le fonctionnement du violeur, ce livre explique la catastrophe psychique que représente ce type d'agression, tout en se plongeant dans l'univers des criminels sexuels. Qui sont-ils ? Pourquoi violent-ils ? Quelles sont leurs caractéristiques, leurs tactiques, leurs cibles, leur lien avec l'alcool et la psychopathie, leur évolution ?
    Le viol n'est jamais un accident ou un jeu sexuel qui aurait mal tourné. Le viol n'a rien à voir avec une attirance sexuelle ou des pulsions sexuelles incontrôlables. Il est le résultat d'une lente et longue évolution depuis l'enfance, où la violence a toujours fait partie du quotidien. Les violeurs utilisent leurs victimes pour " se réparer ", en les humiliant à leur tour. La vraie jouissance n'est plus le sexe, mais le pouvoir de vie ou de mort sur la victime. Et, dans la très grande majorité des cas, le viol est un acte intentionnel et récidiviste par nature.
    En s'appuyant sur la recherche scientifique et sa longue pratique professionnelle, la psychothérapeute Danièle Zucker s'attache à déconstruire tous les préjugés et à changer notre perception de la victime et de l'agresseur, afin de mieux combattre la vaste et douloureuse réalité du viol.

  • - 43%

    A peine les ombres

    Barbara Abel

    • Plon
    • 7 Octobre 2021

    Un Roméo et Juliette version Barbara Abel... Lorsque Juliette se réveille après que Roméo l'a crue morte et qu'elle se rend compte que son amour s'est donné la mort de désespoir, elle lui offre un dernier baiser avant de se tuer avec le poignard de celui qu'elle a tant aimé.
    À l'inverse de Juliette, lorsque Fanny, l'héroïne du nouveau roman de Barbara Abel, ouvre les yeux, malgré le chaos qui règne dans sa tête, elle sait qu'elle ne devrait plus être là. Pourtant l'histoire de Fanny sera tout aussi tragique que celle de Juliette.
    Martin et elle formaient un couple parfait, un couple comme on en voit peu, jusqu'au jour où ils ont été retrouvés dans leur lit, suicidés. Mais Fanny se réveille perfusée et sauvée, dans une chambre d'hôpital, Martin lui, n'ayant pas eu sa chance... ou sa malchance. La sidération est totale, pour elle et pour leurs proches.
    Comment pourra-t-elle traduire la folie de leur geste ? Comment pourra-t-elle justifier la terrible décision qu'ils ont prise ? Celle de partir là d'où on ne revient jamais...
    À mesure que la situation se dévoile, à mesure que se révèlent à la conscience de Fanny toutes celles et ceux qui lui demanderont des comptes, elle voit se creuser sous ses pas un abîme sans fond. Elle va devoir s'expliquer devant leurs familles, et bientôt devant la police, car ce suicide en partie raté ne serait-il pas en réalité un meurtre parfait ? Ce couple amoureux, était-il si uni, si complice et véritablement sans histoire ? Que savons-nous réellement de ce qui se passe dans au sein d'un couple ?

  • Dictionnaire amoureux de l'archeologie Nouv.

    L'archéologie fait rêver petits et grands et trouve sa place dans l'imaginaire des films ou des bandes dessinées. Véritable mosaïque, cette science tente de redonner vie à des sociétés très anciennes ou récentes, ayant existé dans le monde entier. Elle s'incarne dans des sites exceptionnels ou dans des traces très modestes, toutes aussi importantes pour comprendre l'humanité.On dit volontiers de l'archéologie qu'elle est passion. Et c'est vrai. L'amour n'est donc pas loin, et il semble donc (presque) simple d'en faire un dictionnaire qui le décline à l'envi ! Elle est aussi science, sérieuse et savante. C'est avec ces certitudes, et avec la conviction qu'il fallait oser, que ce dictionnaire amoureux a été conçu. Un mot le résume sans doute, celui de mosaïque, invitant le lecteur à un regard à deux distances : de près, au niveau de la notice attendue ou qui le surprendra, érudite ou humoriste qui donnera des détails sur un aspect en particulier de l'archéologie ; de loin, à un niveau plus global de l'ouvrage qui lui donnera une vision d'ensemble de l'archéologie telle que l'auteur la vit, l'aime, l'étudie, l'enseigne et la promeut. C'est donc ainsi guidée, que la liste des entrées a été déclinée, de A à Z en n'omettant aucune des lettres de l'alphabet. S'y côtoient donc : Angkor, British Museum, céramique, civilisation, détectoriste, Dieu, Gaulois, Il était une fois l'homme, Jones (Indiana), Lascaux, Néandertal, préfet, Rahan, sexe, Sutton Hoo, Taureau, trous (de poteaux), Xi'an, ZEE, et tant d'autres !

  • - 62%

    L'enfant dormira bientot

    Dillard F-X.

    • Plon
    • 23 Septembre 2021

    Quoi de plus rassurant, de plus émouvant que de tenir un nouveau-né dans ses bras et de le regarder dormir, reposer paisiblement, comme un petit ange... Pour l'éternité ?
    Néonaticide : Homicide commis sur un nourrisson qui vient d'être mis au monde, depuis moins d'un jour. Le néonaticide est dans quasiment tous les cas commis par la mère du nourrisson, souvent jeune et ayant déjà d'autres enfants. Ce terme ne peut être employé que si l'enfant naît vivant.
    L'homme remonte l'escalier de la cave. Il a la démarche saccadée et chancelante d'un automate brisé. Il tient dans ses mains deux petits sacs poubelles recouverts de cristaux de givre qui s'éparpillent en miette évanescentes sur les marches de pierre.Des larmes coulent sur ses lèvres et sa lente progression est stoppée, parfois, par des sanglots abrupts qui ressemblent à des hauts le coeur. Il y a quelques instants, son costume, ses certitudes, son armure, sa famille idéale, tout ce qu'il a construit depuis des années s'est brisé en une fraction de seconde. Au moment précis où il a ouvert la porte du grand congélateur.Quinze ans après sa découverte macabre, Michel Béjard tente de mener une vie normale avec son fils Hadrien, un jeune adulte perturbé qui ne guérira jamais du drame familial qui a envoyé sa mère en prison et l'a rendu handicapé à vie. Son père passe la majeure partie de son temps à la Fondation Ange qu'il a créé pour la protection de l'enfance et l'aide à l'adoption et tente de surmonter son chagrin et sa culpabilité en achetant une poupée reborn, étrange bébé plus vrai que nature. Un matin, Michel Béjard voit débarquer le commissaire Jeanne Muller en charge d'une enquête très particulière. Deux nourrissons viennent d'être enlevés dans des maternités parisiennes. Leur point commun ? La proximité de leurs parents avec la Fondation Ange...
    Un thriller poignant sur la résilience impossible, sur la maternité et ce qu'elle porte en elle de si puissant et de si bouleversant. Une intrigue haletante dans laquelle personne n'est vraiment innocent, à part peut-être, les enfants...

  • Du pouvoir des homards et bien d'autres choses encore Nouv.

    " Une vague qu'on voit se former, dont on sous-estime l'amplitude et la force, qui vous frappe de plein fouet, vous déstabilise au point de perdre pied, vous fait boire la tasse, longuement, vous laisse tout juste le temps d'émerger la tête des flots, de retrouver un semblant d'équilibre, de reprendre une bouffée d'air frais, avant qu'une autre vague, que vous n'avez pas anticipée celle-là, vous submerge de nouveau, et que ne déferlent une série de rouleaux qui vous font perdre jusqu'au sens de la gravité. "Deux ans après avoir dû quitter le gouvernement suite à une des plus fortes tempêtes politico-médiatiques du quinquennat, François de Rugy revient sur son expérience, livre ses doutes et les leçons qu'il a tirées de l'épisode.
    Mais l'éloignement de l'exercice du pouvoir a surtout été pour lui l'occasion de réfléchir sur le sens de l'engagement politique, et l'opportunité de réexaminer, à la lumière de l'apparition de nouveaux enjeux et de son expérience ministérielle, la pensée écologiste.
    N'hésitant pas à remettre en cause nombre de tabous, il plaide pour l'émergence d'une écologie
    " débarrassée des totems, des interdits et du prêchi-prêcha ".A quelques mois de l'élection présidentielle, il invite la Macronie à développer une vision autonome de l'écologie,
    " en cessant de la sous-traiter " ou de chercher à se conformer aux
    " dogmes verts " et prévient :
    " Je ne sais pas quand je dirai " stop " à la politique, mais une chose est sûre, je ne la quitterai pas avant d'avoir, " encore ", parlé d'écologie. "

  • Un jour Nouv.

    Un jour

    Maurice Genevoix

    • Plon
    • 16 Septembre 2021

    Rentrée littéraire Plon 2021.L'homme est un mystère. Un jour, un homme se raconte, et nous raconte. De l'aube à la tombée du jour, à travers bois, se dévoile la vie d'un homme vrai, d'un homme de convictions, plein de sève. Une réflexion à la fois intemporelle sur le sens de la vie et moderne, avec des mises en garde éthique et écologique." Une évidence s'impose :
    Un jour est un livre parfait. A la fois magistral et délicat, voué à la pénombre peuplée des forêts et des mémoires. Si Maupassant ne s'était pas déjà approprié le titre, Maurice Genevoix eût pu dire :
    Une vie. Ou : Un homme. Ce sont des titres difficiles à mériter. " François Nourissier
    Un jour a pour thème la simplicité dans la fraternité : le vieux Fernand d'Aubel, qui est à l'évidence une partie de Genevoix lui-même, se confie à ce dernier le temps d'une journée pendant laquelle les deux hommes parcourent le domaine forestier de d'Aubel.
    Un jour a la beauté de la simplicité.
    Une oeuvre intemporelle, un hommage du quotidien à la vie.
    Un éloge de la poésie.
    Une ode à la nature.

empty