Plume Blanche Editions

  • Alex ambitionne, en tant que journaliste, de faire la première page. Elle accepte alors de faire équipe avec sa meilleur amie policière pour élucider de nombreux meurtre dans un quartier... surnaturel !
    Alex est une journaliste en devenir.
    Une journaliste qui n'a pas encore eu son premier véritable article, celui qui ferait décoller sa carrière, celui qui révélerait son immense talent.
    Cora, sa meilleure amie, est flic. Ensemble, elles se lancent dans une enquête au sein du quartier surnaturel... un endroit qu'Alex fuit comme la peste depuis toujours.
    Seulement voilà, les cadavres de jeunes femmes commencent à s'accumuler. Si rien ne semble les relier, elles portent pourtant toutes un mystérieux bracelet rouge au poignet.
    Entre métamorphes, vampires, lapins sado-masos et même ange déchu, vos intestins ont intérêt à être bien accrochés !
    Découvrez le premier tome de cette saga policière et fantastique dans laquelle vous rencontrerez nombres de créatures !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - L'histoire est tes bien écrite. Le côté surnaturel de son univers est amené avec un naturel qui le rend réaliste. Je me suis prise au jeu et investie dans l'enquête au côté d'Alex. On n'y rencontre des vampires, des loup-garou et Samael. Oh samael. - Diamant, Booknode
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Née en 1978 à Grenoble, Léna Jomahé a eu pendant plusieurs années la bougeotte. Après quelques allers-retours entre Bordeaux et la Martinique, elle a décidé de déposer définitivement ses valises dans le sud-ouest de la France, en 2013. Très grande passionnée des lectures de l'imaginaire depuis son plus jeune âge, elle a toujours rêvé d'écrire. En 2013, elle décide de se jeter enfin à l'eau. Ce sera la naissance de sa première saga Les Oubliés - Tome 1 : Derniers Jours. Blood Witch, sa seconde saga, sortira courant 2019.
    Avec les pieds sur terre et la tête dans les nuages, son imagination toujours en ébullition la met à rude épreuve, ses doigts brûlent de nouvelles histoires à coucher sur son clavier et elle aimerait disposer de journées de cinquante-trois heures et vingt-huit minutes exactement afin de pouvoir se consacrer à toutes sans exception.

  • Sioban, Caleb et Logan se retrouvent séparés et parcourent le territoire dans une course à l'ultime bataille !
    Pour sauver les siens, Sioban Calypsa a sacrifié sa vie en s'unissant au prince héritier des Sang-de-Soleil. Seulement voilà, leur fils est mort.
    Sar Khüü
    Tu engendreras un roi, alors que tu ne le seras pas toi-même
    Un enfant qui ne sera pas le fils d'une femme
    Un descendant qui ne naitra ni le jour, ni la nuit
    Le Soleil et la Lune descendent dans leur enveloppe charnelle pour un dernier affrontement.
    À travers l'adversité des personnages et les légendes anciennes, découvrez l'avenir de deux cultures que tout oppose dans ce deuxième tome !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    La plume de Morgane est envoutante, violente par moment. La situation semble parfois sans issue, et nous plonge dans l'angoisse. L'évolution des personnages est impressionnante, à la fois brutale et tellement logique. J'ai souffert, j'ai été tenue en haleine, traumatisée par certaines images (oui, quelques passages - et un en particulier - sont vraiment gores) et touchée par cette histoire d'amour maudite, tellement puissante. C'est à la fois tragique et beau, plein d'abnégation, de courage et de renouveau.
    Quand légende et réalité se rejoignent, que les dieux décident de changer de terrain de jeux et se heurtent à la force la plus imprévisible de la nature : l'homme. Un second tome qui prend des dimensions mystiques et clôture parfaitement ce cycle lunaire. - Clem_YCR; Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Auteure de romans fantasy, Morgane Rugraff est également correctrice relectrice aux Éditions Plume Blanche.

  • Le Dieu Seth est tombé amoureux d'une humaine et veut emprunter le corps du jeune Itan pour approcher cette dernière.
    « Écoute bien, écoute car ceci est ton héritage. »
    Descendant des prêtres gardiens du tombeau de Seth, le jeune Itan est loin de se douter que c'est son corps que le dieu égyptien compte emprunter afin d'approcher de plus près la femme humaine dont il est secrètement tombé amoureux...
    Découvrez cette histoire mêlant Dieu égyptien, réalité et... amour !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    J'ai adoré lire la douceur du Dieu Seth, de lire son amour et de le vivre avec lui. Marion Obry a, comme toujours, su nous montrer son talent grâce à sa plume et à ses recherches pour imprégner encore plus le lecteur. - Ladyfae, Babelio
    Voilà une jolie petite nouvelle, mélangeant Dieu égyptien et réalité, mais aussi et surtout : d'amour ! L'écriture est fluide et même si on a envie de plus, l'histoire en elle même est intéressante et facile à lire. - barangermelanie, Babelio
    C'est un beau final qui nous fait réfléchir sur l'intrigue et son évolution au fil des pages. Du côté des personnages, j'ai beaucoup aimé leur façon d'être : naturel, simple, loyal. Des beaux principes abordés en quelques pages.En bref, la plume de Marion m'a conquise. - Luthea, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Marion Obry - Jeune auteure originaire de Brive, elle est en licence de droit.

  • Passer la nuit

    Bastienne

    Raven est une jeune femme courageuse qui, au détour d'un chemin, rencontre une magicienne douteuse et se retrouve, bien malgré elle, au centre d'une quête qui la dépasse...
    L'emprise de la Nuit sur le monde s'accroit.
    L'emprise de la Nuit sur le monde effraie.
    L'emprise de la Nuit sur le monde corrompt.
    Face au chaos qui avance et aux jours raccourcis par l'hiver, Raven parcourt le monde pour tenter de survivre.
    Lors de sa rencontre avec Shaïa, une étrange et cruelle magicienne, sa vie bascule.
    Et si elle possédait le pouvoir de passer la Nuit ?
    Plongez dans cet univers fantastique où une force surnaturelle poursuit toutes les créatures vivantes habitant sur cette planète !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    J'ai adoré partir à l'aventure avec Raven , m'inquièter pour griffes cassées et découvrir de somptueux paysages et des personnages originaux , tout humain ou animal soient-ils, qui nous saisissent tous par leur singularité.
    J'ai embarqué avec Raven dans toutes ses péripéties fantastiques , toujours sous la pression invisible mais latente de cette nuit qui nous tient en haleine. Le style de l'auteure est fluide et complet , les descriptions permettent de faire vivre les paysages et nous permettent de nous immerger dans son monde . Les personnages sont complexes, montre d'une volonté de l'auteure de ne pas s'arreter à une lecture simpliste de la mentalité de ses personnages. On voit qu'ils ont été construits avec perspicacité et intelligence .
    De plus , ce livre est très fluide et très agréable à lire grâce aux choix du vocabulaire et des tournures de phrases de l'auteure . Enfin , un livre magnifique , tant par le choix de l'illustration de sa couverture que par les choix de présentation des pages qui en font un véritable petit bijou. Pour moi, un véritable coup de coeur ! - Tytymy, Babelio
    Je n'avais jamais vu un livre aussi travaillé que ça, en sachant que je l'ai lu en ebook, en papier il sera surement encore plus impressionnant. J'ai beaucoup aimé ma lecture, cela faisait un moment que je n'avais pas plongé dans un univers si imagé. L'auteure a imaginé un monde tout à elle, et même si l'histoire se passe principalement dans des décors qu'on connait, le contexte lui est totalement inventé. On plonge dans un monde de mystère et magie. Mais aussi de terreur, car les habitants, humains et animaux, sont pourchassés par une force surnaturelle. - MummyBooks, Babelio

  • Ombres

    Angel Arekin

    Les humains se sont retranchés dans des bases souterraines pour fuir les Ombres qui se nourissent de leur vitalité...
    Le sang est une arme.
    Celle des Ombres.
    Ces créatures sans visage qui détruisent les Hommes.
    Quel lien les unit à Kira ? Le seul et unique soldat capable de les anéantir afin de protéger l'espèce humaine, cloîtrée sous terre, régie par la terreur.
    Seulement voilà, tout pouvoir demande des sacrifices. Et Ellis, jeune recrue, est désignée pour devenir sa nouvelle Source, celle dans laquelle il plongera sans hésitation pour se nourrir de l'énergie nécessaire pour alimenter son pouvoir... même si pour cela, il doit lui voler sa vie.
    Découvrez un univers post-apocalyptique sombre qui interroge l'humanité et son intemporelle hiérarchisation des pouvoirs !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    L'univers de Angel Arekin est très très sombre, sanglant, et tellement vaste. On y trouve une réflexion sur l'humanité plutôt pertinente et glaçante. L'écriture est fluide, imagée, détaillée, très visuelle. Certaines scènes m'ont vraiment marquée tant j'ai eu l'impression de les vivre, comme l'entraînement course poursuite dans les souts. Kira et Ellis sont des personnages qui prennent une place monstre, entre leur charisme, leur répartie et leur côté mauvais garçon/fille. Leur relation est aussi nuancée que l'est l'univers des Ombres. - Clem_YCR, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Angel Arekin - Rédactrice depuis 3 ans dans une agence de communication, elle écrit depuis plus de 10 ans. Le Porteur de Mort, qui initie un nouveau cycle fantasy, est son premier roman.

  • Deux peuples rivaux se vouent une haine viscérale. Pour sauver les siens, une princesse se sacrifie par un mariage en guise de paix. Cela suffira-t-il ?
    Depuis la nuit des temps, les Sombre-Lune et les Sang-de-Soleil sont des peuples ennemis.
    Les premiers, adulateurs de la Lune, vivent en Tsagaan, pays de glace et de neiges éternelles.
    Les seconds, adorateurs du Soleil, règnent en Ulaan, royaume de sable et de luxure.
    Sur le point de perdre la guerre, Sioban Calypsa, princesse Tsagaanienne, pactise avec le roi Callaghan Huxley, son ennemi.
    Elle épousera son fils ainé, renoncera à son héritage de la Lune et deviendra une princesse bâtarde en embrassant la nation du Soleil pour protéger les siens.
    Si la haine des princes héritiers à l'égard des Sombre-Lune, ne souffre d'aucune limite, le Soleil semble pourtant perdre de son influence sur ses enfants...
    À travers l'adversité des personnages et les légendes anciennes, découvrez l'avenir de ces deux cultures que tout oppose !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Tout d'abord, l'objet livre en lui-même est tout simplement magnifique. le travail éditorial est un régal pour les yeux. Concernant le roman, je l'ai lu (dévoré) en une journée (nuit incluse). Cela faisait très longtemps que je n'avais pas été aussi envoûtée par du fantasy.On se retrouve, dès la première page, plongé dans un monde, un univers qui m'a parlé, qui m'a de suite accroché. Cette opposition des astres et de leurs peuples respectifs, ces animaux sublimés. Les personnages sont très marquants, très complexes.
    L'auteur à réussi à créer une mythologie à part entière. L'intrigue est, elle aussi, en opposition entre poésie et dureté. -Bookstagram de Sarah- LisMoiSiTuPeux
    J'ai basculée toute entière dans l'univers de Morgane, pour n'en émerger qu'à la toute fin, complétement conquise et impatiente de pouvoir découvrir la suite. J'ai adoré ce monde en noir et blanc : d'un côté le soleil, de l'autre la lune; et entre les deux, un héritage de haine. Tout est extrêmement riche, que ce soit les légendes anciennes, les territoires ou les mobiliers. On s'imagine sans peine ce qui nous entoure (ou plutôt ce qui entoure les personnages). - Blog de CLEM _ YCR, You can Read
    Vibrante, passionnante, poétique, elle nous promet une histoire palpitante et envoutante. Ses mots sont précis, et magique à tels point que j'avais l'impression d'avancée au côté de Sioban et ressentir ces sentiments.
    Pour résumé, ce roman n'est pas un coup de coeur mais un coup de foudre. L'histoire est originale mêlant magie, amour, trahison, action et rebondissement. Ce livre est à la hauteur du talent de Morgan : Grandiose. - Blog de Delphine Grimouille, La Magie des Livres
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Morgane Rugraff est née en 1988 dans un petit coin de bord de mer. Fille unique, elle a toujours été élevée dans l'amour des livres et a très vite dévoré toutes les bibliothèques alentour. Le goût de l'écriture lui est venu très tôt et elle a écrit son premier roman à quinze ans, pendant ses années d'internat.

  • La djinn Rozenn parviendra-t-elle à gagner la liberté pour son peuple en esclavage ?
    Rozenn Kaplang est une djinn.
    Durant de longues années, son peuple a souffert de la domination des dagnirs, mais si l'esclavage est officiellement aboli, la liberté, elle, garde un goût amer.
    Et si une union entre princes et princesses de ces différentes tribus permettait de tirer un trait sur un douloureux passé ?
    Seulement voilà, son arrivée au Sultana soulève, pour la jeune femme, encore plus de questions.
    Et si pour sauver les siens, Rozenn devait embrasser une cause pour laquelle elle n'est absolument pas préparée, celle de la rebellion ?
    Magie, secrets, esclavagisme et séduction ! Un roman fantasy passionnant qui vous happera dans un univers oriental époustoufflant !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Rozenn qui nous offre une intrigue palpitante et complexe, un univers bien élaboré et des personnages hauts en couleurs. - Blog Les instants volés à la vie
    Ce monde est vraiment l'un des gros points forts de ce premier opus. Composé d'un bestiaire méconnu (djinns, goules, manticores, buraqs, shadhahars, auras, etc.), d'un système basé sur le sultanat et d'éléments magiques, il permet au lecteur d'être totalement dépaysé. J'ai pris plaisir à découvrir les différents peuples des djinns et à arpenter le palais du Sultan des dagnirs aux côtés de l'héroïne. On sentait que le danger et les faux-semblants hantaient chaque pièce ! Par ailleurs, le rythme est bien dosé : on oscille aisément entre rebondissements, échanges et révélations. - Blog Les pages qui tournent
    Les contes merveilleux, la magie, l'ambiance orientale, la noblesse, la luxure, et la beauté sont présents dans ce premier roman sans oublier la petite touche de rivalité, de méfiance et de complot qui va à la perfection dans ce genre de récit. - Blog Céline DH Kroniqueuse
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Née un certain vingt avril, Laëtitia Danae a grandi en France, bien qu'originaire de cinq pays différents. Sa famille travaillant en majorité dans le milieu médical, c'est tout naturellement qu'elle s'est lancée dans le domaine hospitalier, en intégrant une école de soins infirmiers. Mais son grand amour est et a toujours été l'écriture. Sa plus grande peur ? Les limites de son imagination.
    Attirée par l'odeur entêtante des livres vers l'âge de dix ans, elle n'a saisi la plume qu'une fois adolescente. Avant cela, elle se contentait de ses poupées et d'histoires rocambolesques déclamées à voix haute.
    Un ordinateur qui plante et plusieurs fictions de perdues plus tard, Pierre de Lune voit le jour, suivi de Rozenn. De modestes projets au premier abord, qui ont fini par envahir son quotidien et ses songes pour ne plus jamais s'en aller. Depuis, elle ne sort jamais de chez elle sans un livre et un bloc-note au fond de son sac, car Moira, Rozenn et les autres s'invitent dans ses pensées à toute heure du jour et de la nuit.

  • Le jour de son mariage, qui s'annonçait pourtant heureux, vire au cauchemar ...
    À Néacity, un lien alchimique unit les couples mariés à vie.
    Fiancée par amour, Clara n'a rien contre cette règle, mais le jour de ses noces, tout tourne au désastre.
    Contrainte d'épouser le parfait inconnu qui surgit au milieu de la cérémonie, la voilà mêlée à un complot qui la dépasse.
    Seulement, cet étrange mari n'a que faire de cette histoire de mariage.
    En pleine enquête, ses investigations risquent de plonger Clara au coeur de secrets et de mystères plus sombres les uns que les autres...
    Mystères, mariage et complot sont les mots d'ordre dans l'aventure de Clara !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Dès le départ, on perçoit une grande maturité dans l'écriture, comme si l'auteure avait gagné de nombreuses années d'expériences depuis la parution de son précédent roman. le texte semble plus « poétique » où les descriptions viennent apporter une réelle plus value à une intrigue qui n'en avait pas vraiment besoin - Blog LeParfumdesMots
    Une aventure trépidante avec des personnages de caractère dans un univers steampunk : un roman divertissant plein d'humour et de rebondissements : un régal ! - Blog Chrisbookine
    Depuis que j'en entend parler, j'avais envie de découvrir ce livre. D'une part parce que la couverture dégage une atmosphère envoûtante. D'autre part parce que le résumé était vraiment décalé et laissait présager une histoire originale. Je n'ai pas vu les pages défiler et j'ai passé un très agréable moment de lecture ! - Blog Recto Verso
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Diplômée en histoire, Marie Kneib suit un cursus en médiations littéraires. Ayant été attirée depuis toujours par les genres de l'imaginaire, elle se passionne pour les textes avec une bonne touche d'humour. Après s'être essayée à la fantasy pirate avec La Malédiction du Perroquet (2019), elle signe avec Les noces mécaniques (2020) son premier roman steampunk.

  • L'incroyable destin d'une jeune fille qui voit des fantômes !
    « - Nous venons de clore les autres entretiens, il ne reste plus que toi. Es-tu prête ?
    - Ai-je vraiment le choix ? »
    Depuis le décès de son père et parce qu'elle voit des fantômes, Katell n'a pas connu une existence bien paisible.
    Seulement, la vie lui prévoit un destin bien plus incroyable, un destin de Santa Muerte.
    Découvrez un récit fantastique qui plante son décor dans le folklore mexicain, autour de la figure de la Santa Muerte.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    En résumé, encore une fois Laëtitia Danae a réussi à me transporter dans un monde étrange, prenant, inquiétant. Avec sa plume enchanteresse, elle réussit le pari de créer un univers autour d'une légende peu connue mais citée à plusieurs reprises. Entrez vous aussi dans le milieu des Santa Muerte. Vous n'en ressortirez pas indemnes. - lire-une-passion, Babelio
    Basé sur le folklore mexicain autour des santas Muerte, le roman nous transporte aux côtés de Katell et de ses péripéties. Le livre est prenant, poignant et incroyablement juste. J'ai adoré ! - Eden1487, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Née un certain vingt avril, Laëtitia Danae a grandi en France, bien qu'originaire de cinq pays différents. Sa famille travaillant en majorité dans le milieu médical, c'est tout naturellement qu'elle s'est lancée dans le domaine hospitalier, en intégrant une école de soins infirmiers. Mais son grand amour est et a toujours été l'écriture. Sa plus grande peur ? Les limites de son imagination.
    Attirée par l'odeur entêtante des livres vers l'âge de dix ans, elle n'a saisi la plume qu'une fois adolescente. Avant cela, elle se contentait de ses poupées et d'histoires rocambolesques déclamées à voix haute.
    Un ordinateur qui plante et plusieurs fictions de perdues plus tard, Pierre de Lune voit le jour, suivi de Rozenn. De modestes projets au premier abord, qui ont fini par envahir son quotidien et ses songes pour ne plus jamais s'en aller. Depuis, elle ne sort jamais de chez elle sans un livre et un bloc-note au fond de son sac, car Moira, Rozenn et les autres s'invitent dans ses pensées à toute heure du jour et de la nuit.

  • Fortifier son fluide et renforcer l'âme du tigre blanc... Tel est l'objectif de Ray Shepard.
    Penngrad.
    Un monde corrompu.
    Celui dans lequel chaque habitant côtoie la seconde moitié de son âme : un spectre de fluide animal. Cet univers, c'est celui de Ray Shepard, un alchimiste en quête de puissance, dont les pas sont guidés par la haine et la soif de vengeance.
    Découvrez la version intégrale des aventures fantastiques de Ray Shepard !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - Le roman est un champ de mine avec toutes ses informations qui forment la base de l'histoire. Cette dernière est prenante, entraînante et j'ai vraiment eu du mal à la lâcher. - Nenyal, Babelio
    - Morgane a construit un univers et des personnages absolument fascinants, ainsi qu'un système de magie original et électrisant ! ! - Sorcier, Booknode
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Morgane Rugraff est née en 1988 dans un petit coin de bord de mer. Fille unique, elle a toujours été élevée dans l'amour des livres et a très vite dévoré toutes les bibliothèques alentours. Le goût de l'écriture lui est venu très tôt et elle a écrit son premier roman à quinze ans, pendant ses années d'internat. Ses univers sont vastes et elle aime faire voyager ses lecteurs autant dans la fantasy que dans l'époque médiévale, qu'elle affectionne tout particulièrement. D'ailleurs, si elle pouvait remonter le temps et choisir une époque à laquelle vivre, ce serait sans nul doute celle des chevaliers.
    Morgane est une grande rêveuse, qui a souvent la tête dans les étoiles. De nature, c'est une petite dormeuse et elle passe donc ses nuits à écrire, en compagnie d'une bonne tasse de thé et de son chat, qui lui ouvre les portes de l'imaginaire.

  • Le début ne doit pas rencontrer la fin.
    La déchirure dévore le ciel.
    Les jours d'Outre-Temps sont comptés.
    Quel espoir reste-t-il à Prune de percer le mystère de la disparition de son père avant qu'il ne soit trop tard ?
    Découvrez sans plus attendre le deuxième et dernier tome des aventures de Prune.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Outre-Temps c'est le genre de sagas que l'on peut relire à l'infini et, chaque fois, y découvrir quelque chose de nouveau. - Blog Les Fantasy d'Amanda
    Voilà un roman qui sort littéralement de tous les codes de la littérature. Je ne crois pas avoir déjà vu et lu un tel genre de livre et rien que pour cela, vous devriez vous aussi vous y plonger. En compagnie de Prune, vous allez découvrir un monde, un univers totalement atypique, des personnages attachants, des lieux magiques et improbables. Mais surtout, vous allez côtoyer une plume douce, poétique et entraînante. - Justine P., Blog Lire-une-passion

  • Et si le rêve d'Angel Arekin devenait réalité ?
    Connaissez-vous Angel Arekin ? La maman du célèbre Porteur de Mort ?
    Voilà notre demoiselle en bonne compagnie avec les personnages de... Salem. Bienvenue à elle dans un monde surnaturel, avec des vampires, des chasseurs et bien sûr, ses collègues auteures.
    Jamais elle n'aurait pensé que le vampire Cyrus s'enticherait à ce point d'elle... Bienvenue à vous, lecteurs, dans ce spin-off du roman Salem de Sandra Triname où personnages réels et fiction se mêlent.
    Retrouvez les personnages du roman Salem dans un univers fantastique où la fiction et la réalité se confondent.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Sandra Triname est née en 1982. La passion des livres lui est venue très tôt, avant même de pouvoir les déchiffrer. Pour une obscure raison, le simple fait de les manipuler lui procurait déjà du plaisir. Les contes, les légendes et autres récits fantastiques ont bercé son imagination dès sa plus tendre enfance. Loin de l'effrayer, l'idée que nous puissions côtoyer, sans le savoir, des créatures magiques, mystérieuses, voire dangereuses l'a toujours fascinée. Elle a ensuite commencé à rédiger de petites histoires mettant en scène ces êtres légendaires. Ses écrits ont naturellement évolué au fil du temps et de ses lectures. Selon elle, écrire est avant tout un exutoire, une façon de transformer les sentiments, positifs ou non, en quelque chose de constructif. Quant aux livres, ils sont précieux parce qu'ils permettent, même aux plus démunis d'entre nous, de rire, de pleurer, de voyager ou encore de rêver. Ils sont une fenêtre ouverte sur le monde.

  • Une jeune héroïne découvre qu'il existe autre chose que le Royaume de Shilla sur lequel règne le Chef Suprême.
    Le Chef Suprême sait tout.
    Le Chef Suprême voit tout.
    Paulownia et sa famille vivent dans le Royaume de Shilla.
    Eux, comme tous les habitants, consacrent leur vie à ce Chef Suprême sans qui, ils en sont convaincus, rien ne pourrait exister.
    Seulement, quand Paulownia et sa jeune soeur Yon tombent dans un puits à sec, leur destin dérape, leur avenir s'ouvre sur un horizon nouveau, car souffle au milieu des cendres, la promesse d'une liberté jamais rêvée...
    Découvrez le premier tome d'une saga de fantasy aux parfums dystopiques.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Après une brillante uchronie en plusieurs tomes (Lebenstunnel), Oxanna Hope livre ici une dystopie résolument sombre et dense. [...] La grande force d'Oxanna Hope dans ses romans est de parvenir à créer des histoires qui vous happent, portées par une écriture solide et des personnages fouillés. - Mamy_Poppins, Babelio
    Ce premier tome est tout simplement addictif...si vous avez aimé Divergente ou Hunger Games. Lisez absolument ce livre. - valouboubou, Babelio

  • Fey se fait à sa nouvelle vie sous l'eau, notamment avec sa soeur Tyfenn, après les événements récents. Mais bientôt les troubles recommencent...
    Deux mois après l'assaut de Lamynte, la divulgation du complot et alors que les deux comtés Seirens essaient de se reconstruire, la paix, elle, ne semble pas vouloir perdurer.
    Veralyn, la collègue de Fey à l'Office, disparaît. Dans le même temps, cette dernière échappe de peu à une tentative d'enlèvement. Ce n'est que le début du cauchemar quand les disparitions s'intensifient et que, dans l'ombre, des rebelles menacent à nouveau la sécurité de Rénatia.
    Fey, elle, est prête à se battre, à protéger ceux qui sont chers à ses yeux et son monde.
    Parviendra-t-elle à rétablir la sérénité au sein de Rénatia ?
    EXTRAIT
    - Bonjour.
    Fey tressaillit et se retourna. Chaque fois que Tyfenn s'adressait à elle avant qu'elle ne la voie, elle avait l'impression d'entendre sa mère terrienne, Sarah Pond.
    Ses yeux verts étaient encore pleins de sommeil, et ses cheveux châtains en partie secs, preuve qu'elle venait juste de se réveiller.
    - Bonjour. Tu as bien dormi??
    - Oui.
    Tyfenn ne retournait jamais les questions, c'était une habitude. Lorsque Fey lui avait proposé d'emménager avec elle dans la maison d'Arthur, avec la bénédiction de ce dernier, elle ne savait pas vraiment à quoi s'attendre. Étant donné son statut de réfugiée - ayant aidé une Rénatienne à Lamynte en risquant sa propre sécurité -, Tyfenn se voyait également offrir un logement au Quartier Éclat, mais elle avait accepté la proposition de Fey. Celle-ci avait alors appréhendé cette cohabitation. Bien sûr, elles avaient vécu sous le même toit à Lamynte, mais les circonstances étaient alors différentes. Fey se cachait, Garten et Bleidd étaient là aussi, et surtout, c'était avant.
    Avant la révélation.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    ?En résumé, un second tome qui m'a, dans l'ensemble, plu. Entre disparitions, effets secondaires sur les Seirens et intrigues politiques, Melissa Scanu nous offre une histoire intéressante et bien menée. Je suis très curieuse de découvrir le tome 3 et voir ce que nous réserve l'auteure ! Blog Lire-une-passion
    J'ai retrouvé avec plaisir l'univers tellement riche de l'auteure, qui a créé ses propres expressions et habitudes de vie en relation avec la vie marine. Avoir l'écaille chanceuse par exemple ; ce fut mon cas car, comme je m'y attendais, j'ai beaucoup plus aimé ce second tome. [...] Je ne sais pas du tout ce que nous a concocté Melissa pour la suite mais je plongerai encore une fois en royaume Seirens sans hésitation. Blog You Can read
    Dans ce volume-ci, les péripéties s'enchaînent, le rythme est plus soutenu et les intrigues politiques qui sont en jeu nous happent sans retenue. Les pages défilent toutes seules, la plume est fluide, claire et nous permet une lecture des plus agréables. Ophelya, Booknode

  • Une prémonition conduit la jeune et indépendante Sarah à Black Diamond, un endroit qui la changera à jamais.
    Passé.
    Présent.
    Futur.
    Rien n'échappe à Sarah. Sauf ce garçon sans visage. Celui qui mène inexorablement ses pas à Black Diamond.
    Bientôt, s'ouvre devant elle le chemin d'une éternité bien plus sombre qu'elle ne l'aurait imaginée,
    car la Prophétie doit s'accomplir, quel qu'en soit le prix... même celui du sang.
    Retrouvez les aventures complètes de Sarah, jeune ado passionnée de voitures et de sensations fortes, et du mystérieux clan des Drake dans cette intégrale qui ne manquera pas de vous surprendre !
    EXTRAIT
    En réalité, il existe trois types de réaction face à la révélation de ce genre de don. La première?: la crainte. Il est difficile de feinter avec une clairvoyante, je lis le passé aussi aisément que l'avenir. Autrement dit, pas de secret avec moi. Malgré toute l'affection qu'ils peuvent vous porter, les gens n'apprécient pas forcément le viol de leur intimité, même s'il est involontaire.
    La seconde?: l'appât du gain. Qui ne serait pas tenté de connaître d'avance les numéros du loto ou les réponses d'un jeu télé?? Un max de fric avec un minimum d'efforts et zéro risque de se faire coincer, le plan en or quoi.
    Et enfin la dernière?: le scepticisme?: «?Toi, tu vois l'avenir?? Allez, arrête?!?» Ensuite, arrivent les regards pleins de moquerie ou pire, de fausse compassion, comme si vous étiez à plaindre de devoir mentir pour que l'on vous accorde un peu d'importance.
    CE QU'EN DIT LA CRITIQUE
    "Cette série a été pour moi une magnifique découverte et un coup de coeur. Merci à toi Sandra de m'avoir permis de vivre cette histoire et d'avoir pu côtoyer des personnages qui, bien que de fiction, se sont révélés attachants ! "
    Rosalie, Les Reines de la Nuit, Blog
    "Ce qui m'a tenu éveillée jusqu'à 2h du matin, c'est la plume de l'auteur. Sandra Paillard alterne entre la narration interne du point de vue de Sarah et la narration externe du côté de James et des méchants. Je dois dire que ça change de ne pas avoir que du "moi je", et c'est tant mieux ! On voit dès le départ le ressenti de chacun, on sait dès le départ qui sont les Drake et pourquoi Sarah est une curiosité pour eux." Miyuneko, Sur le blog de Miyuneko

  • Suivez une jeune fille dans des aventures temporelles inédites !
    Prune rêve de quitter notre monde pour explorer l'Outre-Temps. Mais voilà que cette merveilleuse idée de voyage se transforme en fuite, le Gel sur ses talons. Alors que la jeune fille pensait juste échapper à son quotidien, elle se retrouve au centre du drame qui s'apprête à déchirer les Temps et les plonger dans les ténèbres.
    Plongez-vous dans cet univers complexe, menaçant et surprenant, avec le premier tome de cette saga fantastique trépidante !
    EXTRAIT
    - Qui donc?? Qui êtes-vous??
    - Prune, sa fille. Vous ne vous souvenez sans doute pas de moi. J'ai besoin de savoir où se trouve ma mère. Vous êtes sans doute parmi les der-nières personnes à l'avoir vue.
    Nouveau silence.
    - Je ne vois pas de qui vous parlez. Je vous demanderai de cesser de m'importuner.
    - Vous mentez?!
    Prune se mordit la lèvre aussitôt, mais il était trop tard. Soudain, l'idée que la police puisse être chez Claire lui traversa l'esprit. Elle raccrocha précipitamment. Le souffle court, elle tendit le téléphone à Sandro.
    - Elle cache quelque chose. On ne peut pas prendre le risque de rester en ligne trop longtemps.
    Sandro ouvrit de grands yeux.
    - Tu crois que...
    Le smartphone se mit à sonner. D'abord tout bas, puis, comme s'il gagnait en confiance, il se mit à vociférer un refrain de heavy métal. Kavo s'enfuit avec un cri, Ophélie se boucha les oreilles, une expression horrifiée sur le visage. Nattog bondit, main tendue pour s'emparer de l'objet, mais d'une manipulation rapide, Sandro fit taire les hurlements.
    - Vous êtes fou?? gronda l'hybride. Vous allez nous faire repérer?!
    - Ce n'est pas ma faute?! C'est la vieille qui rappelait?!
    Prune se pencha sur le numéro affiché. Il ne se trompait pas.
    Nous devons encore changer de cachette. Ou quitter ce Temps, ça devient trop serré.
    Le téléphone émit un bref vrombissement d'insecte en colère. Sandro jura entre ses dents.
    - Il y a un message.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Ce premier tome d'Outre-Temps est une merveille ! Nous sommes happés dans un tourbillon d'aventures, nous traversons le voile des temps et en ressortons stupéfaits et fascinés par la complexité du monde et des personnages qui se déploie sous nos yeux. J'ai eu un vrai coup de coeur pour la richesse de cet univers et j'attends déjà impatiemment la suite des aventures de Prune et de ses amis ! - Blog Les rêveries d'Isis

  • Suivez la destinée de Lucifer, l'Ange déchu, père de nombreux êtres démoniaques...
    Il fut un temps où le monde vivait dans l'amour de Dieu et sous la protection des Anges. Dans un passé lointain, Lucifer se rebella contre eux avant de créer les Enfers. Lui, l'Ange déchu, engendra de nombreuses lignées de Démons. Aujourd'hui, il prend sa revanche sur l'humanité et sur le Ciel.
    Sa vengeance sera terrible ! Découvrez sans tarder l'intégrale de cette saga fantastique diaboliquement fascinante !
    EXTRAIT
    Légion les fixa avec une terrible envie de meurtre. Il voulait dévorer leurs chairs et ronger leurs os. C'était un monstre, un Démon qui avait faim de vies et soif de vengeance. Puis, soudain, il fit demi-tour, se dirigeant vers la ville.
    - Il va faire le plein de sang...
    - Pour souiller l'eau et passer, commenta Sceza. Vous avez besoin de moi, je suis bien plus rapide, je pourrais le ramener ici...
    - Il en est hors de question, la coupa Cal. C'est trop dangereux.
    - Je ne te fais pas confiance, appuya Sébastian. Tu es un Vampire. Qu'est-ce qui nous prouve que tu ne vas pas nous trahir??
    Il y eut des cris, des coups de feu. Sceza ne leur demanda pas leur avis et fusa. Cal fit un pas pour la rattraper, mais Sébastian l'en empêcha. Ils firent finalement demi-tour et se placèrent sous la coupole, le point le plus haut de l'église. Au plafond, caché parmi des fresques d'Anges et d'Archanges, était dissimulé le puissant sceau de Salomon. Cal passa derrière l'autel en fond et ouvrit un petit coffre pour en sortir une coupe dorée pleine d'hosties. Instinctivement, il porta son regard vers les Anges peints au plafond. Il se perdit quelques secondes dans leur contemplation. Comment Dieu et les Anges pouvaient-ils laisser les Humains endurer une telle épreuve?? Pensaient-ils que les Hunters soient assez forts pour sauver l'Humanité??
    - Sébastian, est-ce que tu crois en Dieu??
    Son compagnon d'armes se figea, répliquant d'un ton entre la surprise et la colère?:
    - Tu crois vraiment que c'est le moment d'en parler??
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    C'est un réel plaisir de découvrir l'univers que Marion Obry a créé. Ce livre ne se lit pas, il se dévore, une fois commencé impossible de s'arrêter, les scènes, l'action, l'histoire, tout s'enchaîne donc impossible de le lâcher. - Blog Une critique aiguisée mais avisée
    Concernant l'action, je dois dire que waaah ! Il y en a, et pas qu'un peu ! Du début à la fin on est dans un état de transe, tellement l'action est présente. L'auteure ne lésine pas sur les moyens de descriptions et au fil du temps nous croisons des détails des plus macabres. - Blog Lire une passion
    Marion Obry est douée pour faire apparaître devant nos yeux des scènes particulièrement sombres et démoniaques, sanguinaires ou de destruction ou au contraire tendres et sensibles. - Aelynah, Babelio
    La plume est sublime, le récit est palpitant, tous les éléments sont réunis pour passer un excellent moment de lecture. - Yumiko, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Née le 21 avril 1993, Marion Obry couche sur papier ses folles idées depuis ses douze ans, l'heure à laquelle est survenue cette passion de l'écriture amenant avec elle l'idée maîtresse qui donnera naissance à la saga Le Retour des Phénix, actuellement publiée aux Éditions SK. En avril 2013, le roman Une Vie par-delà la Lumière paraît aux Éditions Valentina (aujourd'hui fermées) et en juin de cette même année, La Guerre des Peuples fait une première apparition aux Éditions SK, suivi de près en novembre par L'Ange déchu, tome 1 : L'Hunter. Peu de temps après, ces deux derniers titres disparaissent de la circulation éditoriale. C'est aux Éditions Plume Blanche que ressort donc la trilogie L'Ange déchu sous forme d'intégrale.

  • La dernière lignée atlante, cachée aux confins des monts de Thulé après un cataclysme, doit faire face à une attaque imprévue aux portes de leur citadelle de pierre et de glace nommée Æsir.
    Deux siècles auparavant, un effroyable cataclysme a ravagé le monde et mis fin à la domination de l'empire colonial d'Atlantis. Aux confins des monts de Thulé, se dresse Æsir, une citadelle de pierre et de glace, qui défie les éléments et abrite la dernière lignée atlante. Hors d'atteinte des peuples barbares, les Æsirains voient soudain leur destin les rattraper. Des hordes menaçantes arrivent à leurs portes par les chemins des cols. Ce sont des hommes sauvages, étranges, surpuissants, tous vêtus de noir, esclaves d'un être malfaisant qui pratique une magie plus malfaisante encore. Aldéric, l'ambitieux gardien des cimes et Viviana, la jeune fille du commandeur, voient leurs espérances balayées par un vent de mort...
    Les Æsirains pourront-ils faire face à ces êtres sauvages menés par une magie maléfique ? Découvrez cet univers fantastique sombre et envoûtant, peuplé de menaces et de dangers et guidé par l'espérance !
    EXTRAIT
    Aucun doute ne subsistait concernant les intentions belliqueuses de ces gens, ils venaient pour faire la guerre. Æsir s'en allait être assiégée, ou peut-être pire...
    - Il est inutile et fort périlleux de lancer des forces à leur rencontre... Laissons-les approcher, avec le peu d'équipements qu'ils ont, ils ne pourront tenir un siège convenable. Ils ne disposent d'aucune machinerie pour enfoncer nos murs, ils seront dans le froid, entre la pierre et le vide.
    Ainsi parlait Erkör. Ses jeunes lieutenants, tout comme ses vieux conseillers, secouaient le chef. Ils songeaient que l'Æsirain qui se trouvait à leur tête, en ces circonstances, avait la carrure d'un homme d'armes en plus de la sagesse d'un érudit.
    Erkör avait le cheveu fin, presque blanc, qui nimbait ses traits anguleux d'une aura d'irréalité. Ses larges épaules et sa haute taille le gratifiaient d'une prestance que partageaient nombre de ses concitoyens bien qu'on ait remarqué que, sous les rigueurs du froid, les générations d'Æsirains allaient en gagnant de la robustesse au mépris de la stature. Leurs femmes étaient solides, girondes. Seuls l'éclat laiteux de leur peau et leurs longues tresses illustraient la délicatesse de leur féminité. On eût pu croire qu'en un élan mimétique les Æsirains avaient volé au coeur de la roche granitique, blanchie de givre, des cristaux d'améthyste, de fluorine ou de saphir pour en sertir leurs yeux. En eux, l'étincelle de l'intelligence brillait fort.

  • Séïs doit désormais tout quitter pour protéger Naïs et son fils aux pouvoirs mystérieux...
    Séïs n'a plus le choix.
    Pour protéger Naïs et son fils aux pouvoirs mystérieux, il doit tout quitter : Asclépion, la confrérie des Tenshins et peut-être même ce qui lui restait encore d'humanité.
    À l'ombre de toute chose, la silhouette du Porteur de Mort n'est jamais loin.
    En Ulutil, la terre de toutes les légendes, loin des affres de la guerre, Seïs espère vivre en sécurité... mais peut-on réellement échapper à son destin ?
    Retrouvez Seïs et ses proches sur la terre de toutes les légendes, l'Ulutil, dans le quatrième tome de cette série fantasy. Pourront-ils échapper à leur destin ?
    EXTRAIT
    Je ne peux pas l'accepter, peu importe les erreurs que j'ai commises, il ne doit pas en payer le prix. Je n'ai pas fini ce que j'avais à réaliser. Et Naïs est là. Elle m'observe avec ce regard à fendre un mur. Ils ne savent pas que, quoi qu'il lui arrive, quoi qu'il lui fasse endurer, elle survivra. Rayne est différent. Rayne n'est pas tout à fait humain, mais pas tout à fait... autre chose non plus.
    Je ne peux pas perdre.
    Les mirages dansent sous mes yeux. Le vent soulève le sable en rouleaux et balaie la lice. Mon bras droit me fait souffrir. Du sang coule abondamment de la plaie et goutte sur le sol en de longs filaments. Le sable est rouge à mes pieds. Cela n'a pas d'importance.
    Je ne peux pas perdre.
    Concentre-toi. Je n'en ai pas fini. La mort m'entoure. L'odeur du sang empoisonne l'air. Rayne a besoin de moi. Je ne peux pas l'abandonner après l'avoir jeté sur les routes comme un mendiant.
    Je ne peux pas perdre.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE - À propos du premier tome
    Vous l'aurez compris, je ressors enchantée de ma lecture. Tant l'univers, que les personnages et l'écriture de l'auteur ont su me charmer et me faire voyager. - Clemocien - Babelio
    À mon sens, Angel Arekin est donc particulièrement douée pour décrire les émotions ressenties. En vérité, plutôt que de les aborder clairement, elle les sous-entend, les induit de manière si subtile qu'on se demande à quel moment le personnage concerné a basculé dans la colère, la joie ou le mépris ! J'ai vraiment été conquise par sa plume et cette finesse dans la retransmission des sentiments de chacun [...] - blog Les Fantasy d'Amanda

  • Suite à l'apparition de curieux phénomènes, Erika découvre qu'elle n'est pas tout à fait comme les autres.?
    Ah merde !
    Encore un !
    Bon alors ? Oui, c'est à toi que je parle, là ! Tu crois vraiment avoir les reins suffisamment solides pour découvrir mon histoire ? J'en suis pas si sûre, moi !
    Si je te dis que je suis une sorcière dans un monde timbré avec des vampires et des loups-garous en autre chose, toujours partant ?
    Bien ! Comme tu voudras.
    Alors vas-y, prends-le ce bouquin, installe-toi confortablement et surtout, amène-moi un verre de tequila.
    Découvrez sans plus attendre les deux tomes de Blood Witch dans cette intégrale et laissez-vous raconter l'incroyable histoire d'Erika dont la vie est loin d'être facile.
    EXTRAIT
    Je bondis du canapé en jurant.
    - Merde Isabel, mais c'est quoi ton délire là !
    Je tirai sur le col de mon pull et j'essayai de regarder ma nuque en tournant sur moi-même. Je devais être ridicule et ressembler à un chien qui tente de se mordre la queue. Isabel me contempla les yeux toujours grands ouverts, elle n'aurait pas détonné dans un aquarium au milieu de poissons rouges, puis elle pâlit et porta la main à sa bouche.
    - Ne me dis pas que tu n'es pas au courant Erika, souffla-t-elle, je ne vois pas comment un tatouage a pu arriver jusque-là sans que tu en sois à l'origine !
    Je me laissai retomber sur le sofa et rassemblai mes cheveux sur le côté, les mains tremblantes.
    - Je te promets que je ne me suis pas fait tatouer ! Mais enfin, tu me connais, j'ai peur des aiguilles et la moindre goutte de sang me donne envie de vomir ! Comment crois-tu que j'aurais surmonté tout ça juste pour me faire charcuter ?
    Elle sembla réfléchir au problème, puis se leva et se dirigea vers la salle de bains. Elle revint quelques secondes plus tard, munie de deux petits miroirs. Elle m'en tendit un.
    - Tiens, regarde par toi-même.
    J'attrapai le miroir et contemplai mon reflet pendant qu'elle plaçait l'autre à quelques centimètres de ma nuque. Après plusieurs ajustements, je pus avoir une vision suffisamment nette de la griffure-tatouage qui ornait mon cou. La plaie avait l'air assez étendue. Elle commençait à la racine des cheveux, et descendait pratiquement jusqu'entre mes omoplates. C'était rouge, gonflé, et on devinait des traits noirs par endroits. Isabel reprit la parole, me faisant sursauter.
    - Laisse-moi te dire que c'est du sale boulot. Je ne sais pas qui t'a fait ça, mais tu devrais aller voir un autre tatoueur pour le terminer. Et il faudrait aussi désinfecter, j'ai peur que tu ne chopes une saloperie !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    L'auteure manie avec brio des légendes qu'elle mélange, nous offrant son point de vue. Avec sa plume toujours aussi prenante, elle nous promet une aventure hors du commun avec des personnages agaçants, certes, mais attachants et très bien travaillés ! - Justine P., blog Lire-une-passion
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Née en 1978 à Grenoble, Léna Jomahé a eu pendant plusieurs années la bougeotte. Après quelques aller-retour entre Bordeaux et La Martinique, elle a décidé de déposer définitivement ses valises dans le sud-ouest de la France, en 2013. Très grande passionnée des lectures de l'imaginaire depuis son plus jeune âge, elle a toujours rêvé d'écrire. En 2013, elle décide de se jeter enfin à l'eau.
    Ce sera la naissance de sa première saga : Les Oubliés - Tome 1 : Derniers Jours. Blood Witch sa seconde saga sortira courant 2019.
    Avec les pieds sur terre et la tête dans les nuages, son imagination toujours en ébullition la met à rude épreuve, ses doigts brûlent de nouvelles histoires à coucher sur son clavier et elle aimerait disposer de journée de 53H28 exactement afin de pouvoir se consacrer à toutes sans exceptions.

  • Que se passe-t-il lorsque deux esprits ne doivent plus faire qu'un ?
    À toi, l'aîné,
    Guerrier, courageux et vaillant
    Fier protecteur de la cité
    Et de ses enfants
    Que les Dieux
    Soient miséricordieux
    Et t'accordent la paix
    Celle que tu ne trouveras sans doute jamais
    À toi, le cadet,
    À l'amour pur et sincère
    Seul à pouvoir enfanter
    Tu deviendras père ou mère
    Que les Dieux
    Soient miséricordieux
    Et t'accordent la fertilité
    Car sans elle, tu es condamné
    À toi, le benjamin,
    Dévoué et polyvalent
    Savant, artisan, ou médecin
    Ta famille sera la cité dorénavant
    Que les Dieux
    Soient miséricordieux
    Et t'accordent la compassion
    Puisses-tu exercer le métier choisi avec passion
    Que les Dieux protègent et guident,
    Tous ces enfants au destin scellé
    Car entre leurs mains frêles et timides
    Se joue l'avenir du monde entier.
    Entre dystopie, fantasy et romance, découvrez le premier tome d'une série poignante à l'intrigue menée tambour battant sous la plume d'une auteure pleine d'imagination.
    EXTRAIT
    Assise, je caresse l'intérieur de mon poignet gauche et passe mon pouce sur chacune des six lunes noires qui représentent les grands piliers du Royaume. Difficile de les oublier lorsqu'ils sont tatoués sur votre peau. Même si, pour ma part, je n'ai pas besoin d'un aide-mémoire pour m'en rappeler, en particulier aujourd'hui. 
    Le corsage de ma robe me coupe le souffle et m'oblige à me relever. Je me reconnais à peine dans le miroir. Habillée et maquillée de cette façon, je ressemble à l'une de ces poupées que l'on offre aux enfants. Déconcertée, je tourne sur moi-même en guettant mon reflet. Si le vêtement est magnifique, mon visage, lui, paraît terne et fatigué. Mes paupières boursouflées donnent l'impression que mes globes oculaires pourraient sortir à tout moment de leurs orbites, tandis que les cernes bleutés qui creusent mon visage me vieillissent de deux bonnes années. J'ai bien essayé de camoufler le tout à grand coup de poudre irisée et de fards colorés, mais même le maquillage ne réussit pas à dissimuler les signes d'une nuit agitée. Ce n'est pourtant pas faute de m'être couchée tôt. Réveillée au beau milieu de la nuit par un affreux cauchemar, je n'ai réussi à dormir que quatre heures. Même si ce n'était qu'un mauvais rêve, la vision de ma soeur baignant dans son propre sang est restée gravée dans mon cerveau et depuis impossible de retrouver le sommeil. 
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Julie Jodts nous plonge de suite dans l'histoire, dans cette société et dans la famille Stender. [...] Les personnages sont extrêmement bien travaillé qu'ils soient principaux ou secondaires. Nous avons des personnages tous différents et tous attachants. - MarjolaineP, Mesliburu

  • Fey, une jeune adolescente, est seiren. Pourtant, elle vit sur la terre ferme...
    Fey ne s'est jamais sentie à l'aise sur la terre ferme, les fonds marins ont toujours bien plus retenu son attention...
    À juste titre, elle n'est pas humaine, mais seiren.
    Pourquoi se retrouve-t-elle alors dans un monde qui n'est pas le sien ?
    Quels secrets régissent le peuple lagunaire rénatien ou encore celui du domaine abyssal lamyntien ?
    Plongez aux côtés de Fey dans une aventure palpitante entre fonds marins et terre ferme. Un roman de littérature jeunesse qui vous tiendra en haleine de bout en bout !
    EXTRAIT
    Fey trottinait sur le chemin du retour, sous un léger crachin. Après les cours, elle s'était encore attardée à la plage et vu l'heure, ses parents risquaient d'arriver en même temps qu'elle, peut-être avant. Ses cheveux encore humides et sableux trahissaient l'endroit de son escapade. Il était étrange de constater à quel point elle se sentait partagée entre la culpabilité et l'euphorie dans ces moments-là. Car même si elle se souciait toujours de ce que ses parents pensaient de son attitude, et qu'elle désirait encore se resociabiliser, dès lors qu'elle était immergée, comme à cet instant, nageant à terre sous la pluie, c'était presque comme si elle s'en fichait.
    Arrivée devant la maison, Fey fut soulagée de constater que la voiture de son père n'était pas là. Ses parents n'étaient pas rentrés du travail. En revanche, ils avaient récupéré celle de sa mère, garée dans l'allée. Sitôt le seuil franchi, elle jeta son sac à terre, alluma la télévision et alla à la cuisine se préparer un encas, comme si elle était là depuis un moment. Pas de justification pour ce soir, se dit-elle avec soulagement.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Ce premier tome se termine sur les chapeaux de roue et, j'ai bon espoir que le second reprenne dans cette continuité ; maintenant que le décor est planté, nous allons pouvoir découvrir plus en profondeur les personnages et de nouvelles révélations sur les peuples Seirens. - Blog Sawisa
    Ainsi, j'ai passé un très agréable moment en compagnie de Fey, d'Arthur, de Garten et de tous les autres. Je me suis laissée bercer doucement par les eaux et, avec les personnages, j'ai parfois nagé à contre-courant, portée par l'envie d'avoir le fin mot de l'histoire du peuple seiren. - Blog Les Rêveries d'Isis

  • A la recherche de souvenirs qui n'existent pas...
    "- Un souvenir n'existe pas. Ce n'est qu'une reconstruction du passé. C'est une histoire qu'on se raconte et qu'on peut modifier à volonté.
    - Alors, je n'existe pas ?
    - Non..."
    Plongez-vous sans plus attendre dans ce troisième et dernier tome des aventures fantastiques de Ray Shepard !
    EXTRAIT
    Malgré l'hiver persistant, il ne neigeait pas dans les plaines désertiques qui parcouraient Penngrad, entre l'immense forêt Erokwee et la ville de Night City. Les journées étaient froides, mais les nuits l'étaient plus encore.
    Recroquevillé sur le sable, niché entre deux roches qui formaient un abri de fortune, Jim avait les yeux fixés sur le lynx qui ne le quittait pas depuis deux jours. Lorsque Luthéus l'avait dématérialisé pour l'emporter dans le désert, Jim avait cru à une hallucination, certain que Tyler l'avait tué et que tout ceci n'était qu'un rêve étrange. Luthéus ne pouvait être là... Pourtant, c'était déjà la seconde fois que le spectre blanc lui sauvait la vie. Blessé, exténué, Jim avait perdu conscience et avait passé la nuit à délirer. Dans son sommeil, il n'avait eu de cesse d'appeler Mariah, sous les yeux impassibles de l'animal. Le lendemain, au petit jour, quand l'alchimiste s'était éveillé, sa première vision avait été celle d'un ciel bleu, illuminé par le Soleil bas. Un instant dérouté, il avait voulu se redresser, mais son corps faible l'avait rappelé à l'ordre. Luthéus était toujours là, imperturbable. L'alchimiste s'était frotté les yeux, s'arrachant lui-même un grognement douloureux. À tâtons, Jim avait posé ses mains de part et d'autre de son visage. Sous ses doigts, il avait senti ses pommettes gonflées, son arcade ouverte et ses lèvres éclatées. Tyler ne l'avait pas raté. Ce ne fut qu'au bout de plusieurs heures qu'il avait retrouvé toute la maîtrise de son corps et seulement en fin de journée qu'il avait pu faire quelques pas encore chancelants. L'endroit où l'avait amené Luthéus était loin de tout, perdu dans l'étendue sèche qui finissait par mener aux Mortes Falaises.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Ray Shepard n'est pas un conte de fée et la fin heureuse n'était sans doute pas envisageable. Tout est beau mais tragique, et c'est justement le genre de chose qui me retourne l'estomac ! - Clemocien, Sawisa
    Elle a su me donner envie de pousser les portes de son monde jusqu'au point final. Ce tome 3 est différent des autres. Beaucoup plus mouvementés, il est rempli d'action et de rebondissement. Il nous tient en haleine jusqu'à cette fin époustouflante, où tout nous est enfin dévoilé. - Blog La magie des livres
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Morgane Rugraff est née en 1988 dans un petit coin de bord de mer. Fille unique, elle a toujours été élevée dans l'amour des livres et a très vite dévoré toutes les bibliothèques alentours. Le goût de l'écriture lui est venu très tôt et elle a écrit son premier roman à quinze ans, pendant ses années d'internat. Ses univers sont vastes et elle aime faire voyager ses lecteurs autant dans la fantasy que dans l'époque médiévale, qu'elle affectionne tout particulièrement. D'ailleurs, si elle pouvait remonter le temps et choisir une époque à laquelle vivre, ce serait sans nul doute celle des chevaliers.
    Morgane est une grande rêveuse, qui a souvent la tête dans les étoiles. De nature, c'est une petite dormeuse et elle passe donc ses nuits à écrire, en compagnie d'une bonne tasse de thé et de son chat, qui lui ouvre les portes de l'imaginaire.

  • Une nouvelle aventure se cache peut-être derrière la prochaine étoile...
    Alors que le navire spatial du Capitaine Alexandra Levisky frôle les frontières de l'univers, personne ne s'attend à ce que la maladresse d'un membre de l'équipage libère une des légendaires Baleines célestes.
    Seulement, la gigantesque fuyarde se dirige droit vers le coeur historique de la galaxie, au risque de détruire plusieurs mondes sur son passage...
    À travers ce récit de space-opera, plongez dans un monde qui joue avec les frontières de l'univers et suivez les aventures de l'équipage du navire spatial du Capitaine Levinsky, confronté à une gigantesque légende : la baleine céleste.
    EXTRAIT
    - Elle déviera sa trajectoire, affirma-t-elle avec le plus de conviction possible. Il suffira de couper les moteurs pour se rendre inerte comme un caillou.
    Les moues de son équipage trahirent l'échec de son pouvoir de persuasion. Peu importait, elle ne leur demandait pas de croire en son plan, seulement de l'exécuter.
    - Boris, quand tu es prêt.
    - Attendez ! s'exclama le naturaliste.
    Ce dernier farfouillait avec énergie dans la besace brune qui n'avait pas quitté son flanc depuis qu'il était monté à bord de l'Éloïse. Il en sortit une tablette numérique, sur laquelle il se mit à pianoter.
    - Je vais tenter d'identifier la fuyarde, expliqua-t-il. Je tiens à jour les graphes stellaires de toutes les créatures que j'ai croisées. Si le spécimen est connu, je pourrais peut-être vous renseigner sur son tempérament. Certaines baleines sont plus bornées que d'autres.
    Alexandra opina du chef, absorbée par la créature. L'animal forçait l'admiration. Si grande, si puissante et si paisible. Le mouvement régulier de ses nageoires avait un côté reposant, hypnotisant.
    - J'espère que tu es aussi pacifique qu'il le promet, murmura-t-elle.
    Nathan peinait à contenir son excitation alors qu'il pianotait sur la tablette. Il y avait trop longtemps qu'il n'avait pas fait d'expédition. Aussi démuni qu'il se sentît face à la tâche, il se réjouissait de pouvoir enfin prouver l'utilité de sa discipline.
    - Alors, cette identification ? demanda la jeune femme d'un ton enjoué. Nous vous attendons pour lancer la manoeuvre, vous savez.
    Nathan écarquilla les yeux.
    - Oh, il ne fallait pas, bredouilla-t-il.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    En résumé, un petit livre qui a su me prendre dans ses filets. Un voyage spatial très bien mené, avec des personnages hauts en couleur et des êtres magnifiques. Une intrigue qui tient la route et tient en haleine son lecteur. On veut savoir le pourquoi du comment, et cette explication est... à la fois étonnante et bien trouvée ! - Blog Lire-une-passion
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Née juste avant la chute du mur de Berlin, mais pas suffisamment prodige pour s'en souvenir, Élodie Serrano se passionne pour les littératures de l'Imaginaire depuis l'enfance. À quinze ans, elle découvre les forums d'auteurs et écrit ses premières nouvelle entre deux fan-fictions. S'en suit un long hiatus dû à ses études vétérinaires. Des années plus tard, Élodie reprend l'écriture en main et s'installe à Lyon. Tandis que ses premiers textes paraissent dans des supports variés tels que la revue québecoise Brins d'Éternité ou l'anthologie annuelle de Malpertuis, elle s'essaie enfin aux romans. Naissent alors Les baleines célestes, reflet de son amour pour le space opéra et sa fascination pour le monde du vivant.

empty