Presses de la Cité (réédition numérique FeniXX)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Qui n'a jamais rêvé d'un safari au Niger ou en Haute-Volta ? Dans la jungle du renseignement, le gibier est autrement plus dangereux que le lion le plus féroce. OSS117 y est, tour à tour, chasseur et gibier. Les espionnes sont des panthères aux griffes acérées. Parfois bien agréables. Toujours redoutables... Au milieu des Touaregs, ce sera - pour Hubert Bonisseur de la Bath - un rude safari...

  • L'auteur nous entraîne, cette fois, à Dublin, et nous fait assister à la lutte féroce que se livrent - dans la capitale de l'Irlande libre - les agents des grandes puissances. Le roman est basé sur la découverte, par les autorités de l'Eire, d'un complot destiné à renverser le gouvernement, et aussi sur les révélations que fit le général-major Erwin Lahousen, l'un des chefs de l'espionnage. Il était tentant, en effet, pour les Nazis, d'utiliser la verte Erin non seulement comme base d'espionnage, mais aussi comme base de départ en vue d'un débarquement en Angleterre. Dublin, beaucoup plus que Lisbonne et que Tanger, fut l'une des capitales du Renseignement pendant la Deuxième Guerre. Rares pourtant, sont les auteurs de romans d'espionnage qui ont choisi « l'île des saints et des fées » pour y situer leur action. Jean-Pierre Conty comble une lacune, en nous présentant un récit riche en situations dramatiques, en rebondissements imprévus, où des passions farouches s'affrontent dans une atmosphère de conjuration bien dans la tradition du Sinn Fein et des Fénians.

  • L'auteur nous entraîne, cette fois, à Dublin, et nous fait assister à la lutte féroce que se livrent - dans la capitale de l'Irlande libre - les agents des grandes puissances. Le roman est basé sur la découverte, par les autorités de l'Eire, d'un complot destiné à renverser le gouvernement, et aussi sur les révélations que fit le général-major Erwin Lahousen, l'un des chefs de l'espionnage. Il était tentant, en effet, pour les Nazis, d'utiliser la verte Erin non seulement comme base d'espionnage, mais aussi comme base de départ en vue d'un débarquement en Angleterre. Dublin, beaucoup plus que Lisbonne et que Tanger, fut l'une des capitales du Renseignement pendant la Deuxième Guerre. Rares pourtant, sont les auteurs de romans d'espionnage qui ont choisi « l'île des saints et des fées » pour y situer leur action. Jean-Pierre Conty comble une lacune, en nous présentant un récit riche en situations dramatiques, en rebondissements imprévus, où des passions farouches s'affrontent dans une atmosphère de conjuration bien dans la tradition du Sinn Fein et des Fénians.

  • Au confluent des mythes les plus anciens et des théories scientifiques les plus récentes, l'intelligence artificielle s'est développée de manière spectaculaire. Elle s'est donné pour ambition de recréer - au moyen des ordinateurs - les facultés les plus spécifiques de l'homme : voir, parler, raisonner. Pour ce faire, elle a renouvelé les approches traditionnelles de la pensée et du langage, du savoir et du cerveau. Avec ses méthodes originales, ses ambitions immenses, elle est à la croisée des chemins entre la science et la philosophie, la linguistique et la sémiologie, et joue désormais un rôle fondamental dans le paysage de la recherche, comme dans notre vie quotidienne.

  • Au confluent des mythes les plus anciens et des théories scientifiques les plus récentes, l'intelligence artificielle s'est développée de manière spectaculaire. Elle s'est donné pour ambition de recréer - au moyen des ordinateurs - les facultés les plus spécifiques de l'homme : voir, parler, raisonner. Pour ce faire, elle a renouvelé les approches traditionnelles de la pensée et du langage, du savoir et du cerveau. Avec ses méthodes originales, ses ambitions immenses, elle est à la croisée des chemins entre la science et la philosophie, la linguistique et la sémiologie, et joue désormais un rôle fondamental dans le paysage de la recherche, comme dans notre vie quotidienne.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Hubert Bonisseur de la Bath, alias OSS 117, est dépêché de toute urgence pour découvrir ce qui se trame à Java et à Bali. Des Chinois, qui préparent insidieusement leur revanche... Des Japonais, dont l'emprise économique se fait chaque jour plus pesante... Les uns et les autres peu regardants sur le choix des moyens. De préférence définitifs ! Et une jolie fille. Une trop jolie fille... Hubert n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer.

  • Louis Panassié, né en 1934, fils aîné du critique et historien de jazz Hugues Panassié, est aveyronnais. Caméra en main, un tour d'Afrique en « Harley Davidson » (1956) et une épopée asiatique, puis la Grèce, Ceylan, le Mexique. Le tournant de sa carrière, une fête inoubliable de couleurs et de musique, un grand moment de vérité aussi, grâce à la simplicité et l'intensité des images, est un véritable monument consacré au jazz (L'aventure du jazz, 1969-1972). En 1973, un nouveau film sur la Grèce « profonde » prendra le contre-pied du premier. Louis Panassié dit volontiers qu'il se reconnaît surtout dans ses deux derniers films. Mais il est certain que L'âme corse est pour lui une nouvelle étape. Laurent Verdeaux, né à Paris, en 1943, est corrézien. Attiré très tôt par les disciplines artistiques. Diplômé de l'École spéciale d'architecture en 1971. Deux autres passions : le jazz et... le ballon ovale. Rencontre Hugues Panassié en 1962, et participe aux premiers de ses célèbres « stages de jazz ». Profite des loisirs que lui laissent ses études et le travail « sur le tas » chez des architectes parisiens, pour écrire une histoire du jazz (en collaboration avec Pascale, sa femme), organiser des séances d'enregistrement, apprendre la trompette et faire deux disques au sein d'un grand orchestre. Auteur d'une thèse approfondie sur l'habitat sous-marin (pour lequel il avait choisi le site... des bouches de Bonifacio). De retour d'Amérique avec les premières bobines de L'aventure du jazz, Louis Panassié a demandé à un amateur de jazz, ami de son père, de venir prêter l'oreille au mixage... Empêché au dernier moment, l'ami se fait remplacer par Laurent Verdeaux, libre par hasard ce soir-là : la collaboration est d'emblée fructueuse. Elle sera durable : la réalisation et la promotion du film, des disques Jazz odyssey, des longs métrages suivants en sont le fruit. Comme le livre que vous allez découvrir. L'âme corse est, avant tout, la synthèse de centaines d'heures de conversations passionnantes, souvent inattendues, faisant intervenir des Corses provenant des horizons les plus divers. Avec constance et chaleur, Louis Panassié a su se mettre à l'écoute de ses interlocuteurs, s'attirer leur sympathie : la plupart se sont réellement livrés tels qu'en eux-mêmes, tout au long de ces bandes magnétiques. Restait à en faire un livre : ce fut le rôle de son compère. Certains Corses considèrent, à l'instar du journaliste Jean-Baptiste Cianfarani, que leur île « n'a pas besoin d'être expliquée ni comprise ». Les auteurs étaient de l'avis contraire. Ont-ils eu raison ?

  • Après l'assassinat des ambassadeurs turcs - à Vienne et à Paris - par un mystérieux commando d'extrémistes, la C.I.A. dresse l'oreille. Les bases américaines en Turquie sont neutralisées, et les négociations pour leur réouverture suspendues. Le meilleur agent de la C.I.A., Hubert Bonisseur de la Bath - OSS 117 - ainsi que son second, Enrique Sagarra, sont dépêchés en Turquie, car le moindre incident peut entraîner des conséquences graves. À peine les deux hommes sont-ils sur place, qu'une voie ferrée et un pipeline stratégique sont sabotés la même nuit. Et ce n'est qu'un début !

  • Jeune, belle, douée, trop douée... Brooke Kennedy est victime d'une terrible malédiction. Elle a dû se réfugier très loin, dans les collines du Montana, pour fuir les effrayants dragons qui hantent sa mémoire. Seule, elle lutte contre les atroces souvenirs de son enfance. Seule, elle sait qu'elle restera prisonnière de ses terreurs et de son désespoir. Alors survient un homme aux yeux d'or...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Pour moi, c'est décidé. Il me reste encore un peu de somnifère et, ce soir, ce sera le tour de Carine. Réflexion faite, Valérie est trop jeune. Je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose me retient. Je lui ferai la farce que j'ai mise au point un peu plus tard... ou je ne la ferai pas. Au fond, elle me fait un peu peur. À moins que... Non, ce n'est pas possible ! Je deviens complètement fou ! Quand le téléphone sonne, j'ai un pressentiment et je ne suis pas le seul à l'avoir. Le commissaire relève la tête quand mon père prend l'appareil. Il lâche tout de suite une bordée de jurons et devient très pâle. - Qu'est-ce que c'est ? demande le commissaire en se maîtrisant. Moi, je sais déjà : l'oncle Henri a eu un accident en allant chercher le docteur. Papa se précipite vers sa Mercedes. - Fais attention ! crie Maman. Dans son coin, le commissaire jure à voix basse.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Axel Elsener II, major de l'École polytechnique, fils unique du magnat de la I.E.C., dont les couleurs flottent dans dix capitales à travers le monde, souhaite épouser une riche et ravissante héritière américaine, Iris Davidson. Avant de répondre à sa demande, la jeune femme veut s'assurer qu'elle pourra donner à Axel la descendance qu'il souhaite, mais refuse, par pudeur, d'avouer les raisons de son voyage à Lausanne. Axel, qui la sait menacée par des kidnappers, la fait suivre par un détective privé. Celui-ci surprend Iris, en compagnie d'un séduisant médecin noir et de son petit garçon. Dans une rue de Lausanne, il prend des photos du trio. Avec ces clichés, pourra-t-il faire chanter la riche Américaine ? De fait, lorsque, de retour à Paris, il lui montre les épreuves, elle semble paniquée et accepte de les racheter... Quel lien secret unit Iris au petit métis ? Marina, l'ex-fiancée d'Axel, intervient à cet instant. Veut-elle empêcher le mariage de celui qu'elle n'a jamais cessé d'aimer ? Ou bien son dévouement va-t-il jusqu'à l'abnégation ? Laquelle de ces deux femmes, qui sont des rivales, gagnera l'amour du séduisant Axel Elsener ? L'angoisse, l'amour et la mort sont les éléments de ce récit haletant, et que le lecteur ne lâchera pas avant d'en connaître l'épilogue.

  • Homme d'affaires ou paisible touriste, vous saviez que la menace existait. Mais cela aussi n'arrive qu'aux autres. Que se passe-t-il alors quand la politique surgit brusquement dans votre vie, que vous vous retrouvez aux mains de terroristes courtois, mais armés ? Ils étaient 250 passagers dans l'airbus d'Air France détourné ce 27 juin, d'Athènes à Kampala. Claude Moufflet était l'un de ces otages. Il y eut des négociations et des marchandages, il y eut un fait d'armes exceptionnel, déjà entré dans la légende d'Israël. Ce fut une étonnante aventure des hommes blancs au pays d'Amin Dada. Mais, au-delà, Claude Moufflet révèle la face cachée d'un détournement, il raconte les espoirs et les angoisses de ceux qui attendent. L'incertitude quotidienne. L'irréel, au jour le jour. Sans fioritures, sans suspens, sans littérature. Un témoignage sans précédent. Un document unique : pour la première fois, une prise d'otages racontée par l'un de ceux que l'imprévu quotidien a projetés au premier plan de l'actualité.

  • Un bel acteur, le temps d'un été : non, cela n'a rien d'idéal pour Christine Burns. Elle vient justement de quitter l'univers du théâtre, pour se lancer dans la restauration. Mais Daniel n'est pas un comédien comme les autres, et il a tant de charme... Alors, où est l'avenir paisible dont elle rêvait ?

  • C'est bien beau de partir à la chasse en Australie. Seulement, il ne faut pas avoir une femme nymphomane, travailler pour le Pentagone et appartenir à un clan tout puissant. Surtout si on a été surnommé « Mister MX ». Parce qu'alors, on peut devenir un gibier des plus recherchés. Une folle poursuite, qui conduira Hubert Bonisseur de la Bath, alias OSS 117, à travers un continent grand comme quatorze fois la France.

empty