Publications de l'Université de Rouen

  • Publiés pour la première fois en 1552, Les Amours constituent l'un des grands événements littéraires de la France du XVIe siècle: maintes fois imité à la Renaissance, le recueil est d'emblée perçu comme un chef-d'oeuvre, et fait même l'objet d'un commentaire savant, rédigé par Marc-Antoine Muret.

  • Zola donnait Les Origines pour le « titre scientifique » de La Fortune des Rougon: origine de l'Empire, de la famille des Rougon-Macquart, de la série des Rougon-Macquart - ainsi déclinées au pluriel « les origines » produisent un curieux effet de dispersion. Sont-elles même assignables? En faisant jouer et varier sur des plans nombreux, suivant un régime allégorique, les principes de répétition et de relance qu'il isole dans les événements de décembre 1851, l'auteur de La Fortune des Rougon met en oeuvre une philosophie de l'histoire qui doit trouver sa forme exclusive dans l'écriture romanesque.

  • Traditionnellement considéré comme un chef-d'oeuvre comique et un modèle de l'esprit français, le théâtre de Beaumarchais prétend aussi, plus profondément, éclairer l'homme et explorer ce que La Mère coupable appelle « le secret de l'âme ». Cette ambition anthropologique, au coeur de la présente étude, nuance la prétendue légèreté de ce corpus: fondée sur le principe de la trilogie, qui privilégie la maturation des personnages et l'entrelacs des registres dramatiques, elle puise dans le mélange des émotions l'art de mettre à nu le mécanisme des passions et la loi du désir. Beaumarchais renoue dès lors avec les grandes tragédies du monde antique: bâtardise, parricides symboliques, inceste, filiations, aucune des grandes étapes de l'aventure humaine n'échappe à son théâtre abrasif. Figaro, apothicaire mélancolique transformé, par le secret de sa naissance, en spécialiste des humeurs et de la catharsis, y marche sur les pas d'OEdipe et affronte à nouveau l'énigme du Sphinx: qu'est-ce que l'homme ? L'identité est-elle réductible au visible et au dicible, au masculin et au féminin? La découverte de soi n'implique-t-elle pas de consentir à l'existence de forces immaîtrisées qui agissent indépendamment de la conscience et révèlent, au coeur de la trilogie, la fascinante puissance du rêve et de la folie ?

  • Dans les Pensées, Pascal met toutes les ressources de l'éloquence au service d'une argumentation qui traque inlassablement le vrai. Le raisonneur implacable ne se distingue pas de l'écrivain au sommet de la maîtrise de son art. L'idée apparaît intimement liée à la forme qui l'exprime, ...

  • Entre récit et méditation, magie et érudition, entre roman et Mémoires, poésie et histoire, Marguerite Yourcenar invente, avec Mémoires d'Hadrien (1951) une forme unique et universelle, à l'image de son protagoniste, homme d'exception et pourtant sans cesse « relié à tout ».

  • Qui suis-je? Voilà ce qu'il me reste à chercher. . . L'autoportrait a-t-il encore un sens aujourd'hui? Sans doute si je comprends que je ne sais toujours pas quel autre je suis, quel autre est moi, quel moi est un autre. . . Qui es-tu donc, toi qui te peins, toi qui t'écris, toi qui te prends en photo, toi qui te figures que tu es un autre, ...

  • La découverte du Barbier d'Ingouville ou Le retour du Barbier de Séville fait partie des bonheurs du chercheur. Pièce inédite, cette comédie alerte et ingénieuse est déjà en soi une belle trouvaille dont la lecture se savoure. Mais son cousinage revendiqué avec la célèbre pièce de Beaumarchais redouble encore son intérêt, pour l'historien de la littérature notamment, à qui s'offre ici la trop rare occasion d'approcher une de ces nombreuses parodies bien souvent introuvables. Il convient donc d'offrir à ce barbier havrais la place qu'il mérite. La pièce est accompagnée de commentaires permettant de la resituer à la fois dans l'histoire théâtrale et dans l'histoire du Havre.

  • De quel sublime sommes-nous capables ? Voici peut-être une des questions que Cinna et Polyeucte nous adressent. Plus obscures à nos temps modernes que la légitimation du crime et l'aspiration à la perdition, la clémence et la grâce offrent un mystère auquel Corneille donne toute sa force d'inouï. Non pas modernes mais contemporaines, intempestives, ces deux tragédies nous invitent avec éclat, mais aussi avec une douceur inattendue, à explorer cette « obscure clarté » qui peut propulser chacun à une altitude insoupçonnée, sans le séparer néanmoins de la commune humanité. Douceur et clarté des fins heureuses où les liens humains se trouvent refondés dans Cinna, transcendés dans Polyeucte. Douceur et clarté d'une dramaturgie qui, tout en transportant le spectateur par l'extraordinaire d'une action vraie, lui offre tous les moyens d'apprécier l'art avec lequel elle est représentée, et de s'en divertir.

  • Dès les premières lignes du roman, Marivaux se plaît à avertir le lecteur de La Vie de Marianne que le voile qui dissimule l'identité de sa mémorialiste ne sera jamais levé.

  • La Servitude volontaire d'Étienne de La Boétie (1530-1563) est une des oeuvres les plus fascinantes et les plus actuelles de la Renaissance, une des plus mystérieuses aussi, connue seulement par une tradition textuelle posthume. Prenant en considération l'important discours critique souvent contradictoire qu'elle a suscité depuis 150 ans, ...

  • La draperie, la fabrication des tissus de laine foulés, a été une des principales industries du Moyen Âge. La Normandie, une des grandes régions productrices, reste aussi parmi les moins connues. Nous sommes ici aux origines d'une tradition régionale textile, qui durera bien au-delà du Moyen Âge. En étudier le premier essor, c´est aussi tenter de comprendre comment fonctionne alors le monde du travail, avant la grande industrie, avant même la proto-industrie. Un monde où l´innovation doit se frayer son chemin quand s´affirment parallèlement les corporations, où la concurrence se déploie dans un univers de la très petite entreprise et de l´endettement chronique, où se nouent de nouvelles relations entre villes et campagnes. En cette fin du Moyen Âge, la peste, en bouleversant le marché du travail, offre aussi à l´historien une occasion exceptionnelle d´en approcher les rouages; et la crise de la fin du xve siècle à Rouen annonce le temps où l´artisan entrepreneur va s´effacer devant le capitalisme marchand. Un monde à la fois très différent du nôtre, mais aussi très proche, où règnent la précarité et les délocalisations, où les conflits portent déjà sur les heures de travail.

  • Le dramaturge viennois, Johann Nestroy, demeure en France, comme dans les pays de langue latine du reste, un auteur confidentiel. Le numéro 75 d'Austriaca se devait donc de remplir une fonction double, à la fois informative et scientifique. D'une part, il vise à faire mieux connaître en France ce maître incontesté du théâtre de langue allemande, dont l´oeuvre se nourrit en profondeur du théâtre européen, en particulier du répertoire français et anglais du vaudeville. D´autre part, ce numéro tente de donner une vue d´ensemble de la recherche actuelle sur Nestroy.

    Les articles réunis mettent l´accent, chacun à sa manière, sur un chapitre particulier de la recherche sur Nestroy: le rapport aux sources françaises, le traitement par Nestroy de la langue française, l´inscription de son oeuvre dans le théâtre européen du XIXe siècle - ce qui soulève également la question des transferts croisés entre la France et l´Autriche. Ces contributions soulèvent en somme des questions ayant trait aussi bien à l´oeuvre et à la genèse de l´oeuvre nestroyennes qu´à la réception du théâtre sur le plan européen, voire international.

  • This document is a comprehensive survey of the scientific knowledge acquired in late 2012 on the environmental impacts of marine aggregate extraction. The synthesis completes international knowledge (ICES WGEXT, COST Action 638 "MAGGNET") with local investigation in Normandy on two sites of the Eastern English Channel in the framework of the 2003-2011 SIEGMA programme.

  • Ce livre étudie le rôle de la propriété et du travail des femmes de la population urbaine de Turin - sauf la noblesse - durant la deuxième moitié du XVIIIe siècle, dans un contexte de grave crise économique et sociale.

  • Le psaume s'inscrit dans un rapport étroit avec le vécu d'un individu, un seul, ou le ressenti d'un individu, un seul. Il relève tout d'abord de circonstances précises qu'il exprime, pour répondre à un besoin, une soif, ou une faim. Trouver aumônes dans les Psaumes: écrire ses propres psaumes. Oui, le psautier de Browne va bien s'appuyer sur cette noble et prestigieuse tradition du chant, comme chance de l'individu (et de l'individuel) à travers la religion. Mais quelle liberté se joue, dans l'interprétation et la réactivation d'une tradition à laquelle ce livre nous convie aussi, grâce aux multiples déplacements qui s'y opèrent ! Quelle audace et quelle assurance.

  • Le psaume s'inscrit dans un rapport étroit avec le vécu d'un individu, un seul, ou le ressenti d'un individu, un seul. Il relève tout d'abord de circonstances précises qu'il exprime, pour répondre à un besoin, une soif, ou une faim. Trouver aumônes dans les Psaumes: écrire ses propres psaumes. Oui, le psautier de Browne va bien s'appuyer sur cette noble et prestigieuse tradition du chant, comme chance de l'individu (et de l'individuel) à travers la religion. Mais quelle liberté se joue, dans l'interprétation et la réactivation d'une tradition à laquelle ce livre nous convie aussi, grâce aux multiples déplacements qui s'y opèrent! Quelle audace et quelle assurance.

  • Le Baiser de la négativité est un poème « noir » avec des personnages, une intrigue, de la violence, des flics, tout ce qui est bon à prendre dans les polars, mais sans les détails mécaniques qui ne demandent qu'à être sautés. Avec ça, une langue qui en jette! Par contre, ...

  • Negativity's Kiss is a noir poem, with characters and a story, violence, cops, everything one likes about the crime novel, minus its robotic, skippable detail. Plus language that rocks. However the poet doesn't know how to be straight enough to just do it-tone and genre-so this is pretty crooked. Satirical and feral, ...

  • Dans le cadre de deux séminaires du programme de recherche « Modèles familiaux et cultures politiques » de l'École Française de Rome (2008-2011), organisés aux Universités de Nanterre et de Rouen, des historiens européens se sont confrontés sur la construction et l'utilisation des liens de famille dans l'Europe moderne. Le résultat est un volume qui s'insère dans les débats historiographiques actuels en interrogeant la pertinence des concepts de stratégie familiale, de transmission, de réseau et montre l'importance des choix des acteurs ainsi que le poids de la famille élargie à tous les niveaux de la société.

  • En 1789-1790, l'Assemblée constituante décide d'un découpage de l'espace national qui fait naître, d'une part, des subdivisions territoriales nouvelles, d'autre part, des autorités locales chargées de les administrer et d'assurer le maintien d'un fil conducteur entre la capitale et les différents espaces ainsi créés. Plusieurs de ces subdivisions, communes et départements, subsistent encore dans notre actuelle démocratie. Les décrets successifs puis la constitution de 1791 précisent les pouvoirs, les responsabilités et le rôle de ces autorités locales, toutes légitimées par le vote des citoyens. Mais, au fil des années et au gré de la radicalisation des processus révolutionnaires, les chefs-lieux de département ont pu connaître des tensions, de natures diverses, liées à la proximité de plusieurs autorités dans une même ville: municipalité, district, département, sans oublier les institutions « révolutionnaires » de 1793-1795 (comités de surveillance, représentants du peuple en mission). Le présent volume entend proposer une réflexion sur ces «querelles dans le clocher», tant par des exemples concrets de tensions fortes que par des cas de fonctionnement au contraire en apparence harmonieux.

  • L'intérêt pour le microcrédit et la microfinance ne faiblit pas depuis le sommet de Washington en 1996, depuis que l'ONU a déclaré 2005 l'année internationale du microcrédit, depuis que Muhammad Yunus a reçu le prix Nobel de la paix en novembre 2006. Les débats sont même plus nourris que jamais, avec la croissance accélérée que connaissent certaines institutions et les difficultés qui parfois en résultent. On oublie trop souvent que le secteur de la microfinance en est à ses débuts, c'est pour cela qu'il soulève tant de problèmes et suscite tant d'analyses. On se penche souvent sur l'impact social de la microfinance qui ne semble pas se concilier facilement avec les performances financières des institutions concernées. C'est cette dimension-là que privilégie cet ouvrage qui considère également la nouvelle activité que constituent les transferts de fonds ainsi que les relations qui deviennent parfois très étroites entre ces institutions et les banques. Les dimensions culturelle et sociale de la microfinance ne sont pas oubliées pour autant. Cet ouvrage, qui reprend certaines des communications présentées aux Journées scientifiques de Brazzaville en juin 2011, nous emmène au Bénin, au Mali, au Congo (celui de Brazzaville et celui de Kinshasa) ainsi qu'au Cameroun.

  • La partie thématique de ce dixième numéro de la Revue Fontenelle (« Le siècle pastoral ») est consacrée au « moment Fontenelle » dans l'histoire de la pastorale, réévalué et replacé dans un temps long allant du XVIe au XVIIIe siècle: quelle cohérence construisent les oeuvres apparemment contradictoires que lui ont inspirées les débats sur l'églogue et le changement de goût de la société de son temps? quelles problématiques nouvelles et quels nouveaux débats initient-elles ?

  • Ce nouvel ouvrage de la série « Shakespeare à l'écran » révèle la présence remarquable de Macbeth dans le paysage filmique shakespearien à l'échelle mondiale. Comment expliquer qu'une pièce dont l'intrigue est ancrée dans une nation, l'Écosse, ait pu être absorbée par des cultures aussi diverses? Les multiples adaptations de Macbeth suggèrent-elles, de manière paradoxale, une moindre pertinence de la pièce originelle? Après avoir exploré la représentation des éléments surnaturels (les sorcières et le fantôme), le volume revisite les films américains « canoniques », les productions anglophones plus récentes et les versions d'autres aires culturelles (Asie, France, Afrique du Sud, Inde, Japon, etc.) Les questions de lignée et de descendance sont abordées, puis prolongées dans des articles sur la représentation du genre. Les versions dansées, les appropriations, les citations et les mises en abyme de Macbeth sont ensuite analysées, et ce parcours mène à un étrange objet - un scénario non filmé.

  • Ce nouvel ouvrage de la série « Shakespeare à l'écran » révèle la présence remarquable de Macbeth dans le paysage filmique shakespearien à l'échelle mondiale. Comment expliquer qu'une pièce dont l'intrigue est ancrée dans une nation, l'Écosse, ...

empty