Robert Laffont

  • Nos verites Nouv.

    Nos verites

    Harris Kamala

    La vice-présidente Kamala Harris, l'une des femmes politiques les plus inspirantes, raconte son parcours, ses combats et ses vérités.Elle fut la première femme noire et la première femme d'origine indienne à concourir pour le poste de vice-présidente. Et à peine élue aux côtés de Joe Biden en novembre dernier, Kamala Harris est déjà pressentie pour prendre la tête des Etats-Unis en 2024. Face au machisme et à l'entre-soi des campagnes présidentielles menées par des hommes blancs de la génération du baby-boom, Kamala Harris (" fleur de lotus " en indien) incarne une nouvelle génération de femmes politiques. Son charisme, son naturel, sa franchise et sa volonté implacable sont les qualités qui l'ont faite élire.
    Fille d'un économiste jamaïcain et d'une chercheuse en oncologie indienne activistes au sein du mouvement pour les droits civiques durant leurs études à Berkeley, Kamala Harris a de qui tenir sa forte inclination pour la justice sociale. Elle a toujours voulu changer la société, défendre la vérité et l'égalité. A 13 ans, elle manifestait déjà contre l'interdiction de jouer sur la pelouse de son immeuble... Cette passion pour la justice, elle la développe durant ses études en science politique et en droit. Entre 2011 et 2017, elle est une procureure générale de Californie intraitable, qui apprend à se faire respecter. En 2017, elle prête serment en tant que sénatrice des Etats-Unis, et apparaît comme l'une des opposantes démocrates les plus déterminées contre Trump et son administration.
    Dans ce livre,
    Nos Vérités, Kamala Harris raconte sa famille, son éducation, son parcours, ses engagements, son mariage, et son besoin de vérités. Elle parle ouvertement de tous ces thèmes qui divisent son pays : le racisme, l'antisémitisme, le sexisme et l'homophobie toujours présents ; les inégalités économiques qui ôtent dignité et décence à des millions de travailleurs ; elle s'insurge contre le coût de la santé, contre les brutalités policières et judiciaires... Et clame son désir, puissant, de refaire de son pays une grande nation, unie, une famille.

  • Paul mccartney passe a la maison ce soir Nouv.

    Et puis, il y avait le PP nom de code pour " Projet Paul ". J'allais me mettre sérieusement à bosser. De tous les géants que les sixties avaient engendrés, Paul était le plus grand. Dans mes moments d'égarement, je me voyais en secrétaire particulier, me glissant dans les coulisses de sa vie, nettoyant sa basse Hfner avec tout le respect que je lui devais, montant à cheval avec lui... Le plus dingue, c'est que j'avais fini par croire que la chose était possible. Un des " détails " qui mettaient Albertine en pétard.Fiscaliste repenti devenu disquaire raté, Marcel a deux passions incompatibles dans la vie :Albertine, sa femme; Paul McCartney, son idole.Et ce cocktail ne demande qu'à exploser...

  • Faire surface Nouv.

    Aux confins du Canada, à la frontière des États-Unis, une jeune femme se rend avec son compagnon et un couple d'amis sur l'île où elle vécut enfant afin de retrouver son père qui a disparu. Le séjour se prolonge en un huis clos étrange et dramatique qui voit l'héroïne s'engager dans la recherche de son père jusqu'à s'y engloutir. Ce n'est qu'au terme de cette plongée qu'elle pourra s'éveiller à une vie nouvelle, débarrassée des terreurs et névroses de l'enfance. La grande romancière canadienne, auteure de La Servante écarlate, porte ici un regard lucide et cruel sur les errements de son héroïne avec le ton satirique et introspectif qui la caractérise. Paru en 1978, Faire surface est un roman fondateur dans son oeuvre." Diva des lettres à l'humour décapant, la Canadienne Margaret Atwood a tissé au fil des ans une oeuvre magistrale, mêlant polar, fantastique, science-fiction et critique sociale, avec une imagination débordante et une grande inventivité d'écriture. " Le Point

  • La Femme comestible Nouv.

    Marian se cherche, irrésolue. Va se marier, sans passion. Et vit la plus étrange des expériences : peu à peu, elle ne peut plus rien manger. Chez elle, alors, tout se détraque. Car moins elle peut avaler, plus elle se sent elle-même dévorée : comme si, de membre bienveillant de notre société de consommation, elle se retrouvait dans la peau d'un de ses produits...Publié en 1969, avant même l'essor du féminisme, La Femme comestible traite le thème de l'aliénation de la femme et de sa place dans une société de surconsommation qui en était, elle aussi, à ses prémices. Formidable reflet d'une époque, ce premier roman contient déjà tout ce qui fera de l'auteure de La Servante écarlate, Margaret Atwood, alors tout juste trentenaire, la plus grande romancière canadienne contemporaine : un regard visionnaire, de l'imagination à revendre, une construction narrative brillante et un style plein d'humour, d'ironie et de justesse." Diva des lettres à l'humour décapant, la Canadienne Margaret Atwood a tissé au fil des ans une oeuvre magistrale, mêlant polar, fantastique, science-fiction et critique sociale, avec une imagination débordante et une grande inventivité d'écriture. " Le Point

  • Célestine du Bac Nouv.

    UNE BOULEVERSANTE AMITIÉLe nouveau roman de Tatiana de Rosnay
    Lui, dix-huit ans, fils de bonne famille, solitaire et rêveur. Elle, sans âge, sans domicile, abîmée par la vie et l'alcool. Tout les sépare.Pourtant, un jour, rue du Bac, à Paris, leurs chemins se croisent. Contre toute attente, une extraordinaire amitié se noue. De celles qui changent une vie. De celles qui forgent à jamais une personnalité.Saisir sa chance, affronter le mystère familial qui le hante, c'est ce que Célestine va transmettre à Martin. Et plus encore..." Ce roman, je l'ai écrit en 1990. J'avais rangé le manuscrit dans un carton, puis l'avais oublié. Jusqu'au jour où, à l'occasion d'un déménagement, nous nous sommes retrouvés, lui et moi. Je l'ai relu avec émotion et il m'a semblé qu'il avait aujourd'hui une résonance particulière. Il est là, entre vos mains. " Tatiana de Rosnay

  • Ursibel t.1 Nouv.

    LE PREMIER TOME D'UNE SAGA-UNIVERS D'UNE FOLLE ORIGINALITÉ QUI VOUS FERA VOYAGER LOIN, TRÈS LOIN...DANS LA LIGNÉE D'À LA CROISÉE DES MONDES ET DE LA PASSE-MIROIR.
    Lasse d'être exploitée par les hommes et les ours qui cohabitent sur la planète Béryl, la Flore, soutenue par ses armées de chiendents, a lancé une guerre de reconquête. Les ursidohumains sont contraints de se réfugier dans quelques enclaves en proie à de rudes pénuries. C'est dans ce monde violent qu'Ursibel découvre qu'il n'est pas un ourson comme les autres : serait-il l'Élu mentionné par Le Livre des grandes visions, qui doit conduire humains et ours sur la Terre promise ?

  • Les folles enquetes de magritte et georgette : nom d'une pipe ! Nouv.

    La nouvelle pépite du cosy mystery dénichée par La Bête noire : Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette !Une série d'enquêtes inédites menées par le peintre René Magritte et sa femme, Georgette.
    C'était au temps où Bruxelles bruxellait... À l'arrêt du tram, le célèbre peintre René Magritte, chapeau boule, costume sombre et pipe au bec, a une vision étrange : une jeune femme en robe fleurie, debout à côté de son corps ! Il en parle à Georgette, son épouse, et immortalise la scène dans un tableau. Quelques jours plus tard, cette femme est retrouvée assassinée, avec une lettre d'amour parfumée dans son sac et un bouquet de lilas sous sa robe. " J'ai beaucoup d'admiration pour l'ensemble de l'oeuvre de Nadine Monfils. Elle est complètement déjantée et j'aime les gens qui ont un grain de folie. " Michel Bussi

  • ça ira mieux demain Nouv.

    On n'est plus le même quand on a frôlé la mort : dans ce récit intime et universel d'une renaissance, Michel Drucker parle à chacun de nous.
    L'été dernier, Michel Drucker éprouve un coup de fatigue. Une forte fièvre s'installe. En quelques jours, son état se dégrade. Il est admis d'urgence à l'Hôpital européen Georges-Pompidou. Un germe, un streptocoque, attaque sa valve mitrale. Michel Drucker bascule dans le dédale éperdu des maladies cardiaques graves. Les complications s'accumulent. Sa vie est en jeu. En pleine pandémie, l'hôpital se referme sur lui pour plusieurs mois, dans l'isolement, l'incertitude, l'épuisement, l'angoisse...La boîte noire de son épreuve raconte la course contre la montre de professeurs émérites, des équipes et des soignants salutaires, le bloc, les opérations, la réa, la souffrance... À 78 ans, l'inoxydable homme de télévision, symbole national de la bonne forme, par un sale coup du sort, se voit diminué, fini.À la fois apeuré et déterminé, peu à peu, il va revenir vers la lumière. Ce récit où il se juge condamné, devient, au fil des semaines, celui de sa renaissance. Une ode à notre santé publique. Un espoir pour tous ceux qui affrontent la maladie. Avant, contre toute attente, un retour ému à l'antenne.

  • Enfance en danger Nouv.

    Enfance en danger

    Naudin Agnes

    J'ai choisi la police en croyant qu'on pouvait parler, trouver des solutions, faire avancer les choses. Finalement, c'est l'inverse.
    Retour sur trois affaires : la mort d'un bébé par étouffement chez sa nourrice, le placement tardif en foyer d'une fratrie maltraitée et le viol d'un adolescent par un camarade de classe. En fil rouge, la violence subie dès le plus jeune âge, mais aussi les dysfonctionnements des institutions, incapables de protéger des enfants en danger...À travers ces trois enquêtes minutieusement reconstituées, Agnès Naudin livre sans filtre ses doutes et, malgré tout, ses espoirs, et dévoile en creux ses interrogations intimes de mère.

  • Uberisation, piege a cons ! Nouv.

    Il suffit aujourd'hui d'un clic pour commander des sushis, donner son linge à laver ou faire une rencontre amoureuse. L'ère numérique nous fait miroiter un monde nouveau, plus rapide, plus simple, plus moderne. Des plateformes comme Uber ou Deliveroo brandissent leur ambition de révolutionner notre quotidien.Oui, mais à quel prix? Chaque jour, à travers la planète, des millions de travailleurs oeuvrent pour le compte de ces start-up devenues des multinationales. Jeunes, précaires, souvent migrants ou sans-papiers, ils font aujourd'hui le travail qu'un robot effectuera probablement demain à leur place.Tandis que ces entreprises se débattent pour atteindre la rentabilité, les travailleurs "ubérisés ", privés de nombreux droits et toujours plus mal payés, forment une masse invisible, que l'on croyait jusqu'alors silencieuse.Cette enquête leur rend la parole et décortique les effets de l'ubérisation sur nos vies et notre modèle de société - une immersion édifiante dans les coulisses d'un mythe devenu, pour beaucoup, une cruelle réalité.

  • La guerre de vingt ans Nouv.

    Vingt ans, déjà, que les tours du World Trade Center se sont effondrées. Qui aurait cru alors que, deux décennies plus tard, la guerre globale contre le terrorisme se poursuivrait sans issue en vue ? Des sables du Sahara aux jungles d'Asie du Sud-Est, des plaines irakiennes aux montagnes afghanes, les pays occidentaux et leurs alliés continuent de pourchasser des djihadistes à la détermination sans faille. La menace n'est pas cantonnée à ces contrées lointaines : l'Europe - et singulièrement la France - a payé un lourd tribut à ce long conflit.Al-Qaida a fait preuve d'une résilience remarquable et de nouveaux groupes, comme l'État islamique, sont apparus. La chute du " califat " proclamé par Daech n'a pas signé la fin de cette organisation, et encore moins celle de son idéologie mortifère. Le monde compterait deux à trois fois plus de combattants djihadistes aujourd'hui qu'au début du siècle. Ce constat d'une interminable guerre d'usure interroge : qu'avons-nous fait de ces vingt ans ? En dépit des centaines de milliers de vies perdues et des sommes considérables dépensées, pourquoi la menace est-elle encore si élevée ?Fruit de plusieurs années d'enquêtes de terrain, cet ouvrage exceptionnel constitue la première histoire de la guerre contre le terrorisme de 2001 à aujourd'hui. Décryptant les dynamiques stratégiques de cet affrontement, les auteurs expliquent pourquoi il est si difficile de casser la spirale de la violence et tirent de ces deux décennies de lutte des leçons essentielles pour l'avenir.

  • Grandir avec l'absence Nouv.

    Orphelins trop tôt, ils se racontent : Clémentine Autain, Nicolas Batum, Sarah Biasini, Cali, Antoine Compagnon, Jean-Pierre Elkabbach, Anne Goscinny, Nicolas Hulot, Serge Klarsfeld, Jean-Georges Malcor, Élie Semoun, Joann Sfar, Hervé Temime" Ton père est mort. " " Maman ne reviendra plus. " Et leur enfance chavire. Treize personnalités racontent leur parcours d'orphelin de père ou de mère : le choc du décès, le manque prégnant, le regard des autres qui change - et une construction personnelle inévitablement différente... Comment transformer cette vulnérabilité en force ? Comment continuer à faire vivre le parent disparu ? Quelle relation bâtir avec le parent restant ? Devenues écrivain, artiste, avocat, sportif ou personnalité politique, elles ont accepté de dévoiler cette part intime et méconnue de leur vie pour lancer un message d'espoir et de solidarité à tous les orphelins, dont la situation est encore souvent ignorée, voire taboue.

  • Le mystere richelieu Nouv.

    C'est une vieille histoire, une fascination originelle, ancrée - indestructible.
    Philippe Le Guillou est encore enfant lorsqu'il découvre le célèbre portrait du cardinal de Richelieu peint par Philippe de Champaigne. C'est un éblouissement.Qui ne serait impressionné par ce prélat de campagne, évêque de Luçon devenu député aux États Généraux, cardinal au service de l'État, aumônier et surintendant de la maison de Marie de Médicis, principal ministre de Louis XIII pour qui il oeuvra aussi comme chef des opérations militaires ?D'un tableau à l'autre, de livres d'histoire en promenades en Touraine, l'auteur cerne cet homme intransigeant. D'une plume qui se fait pinceau, il rappelle son intelligence redoutable, son ambition insatiable, son obsession de l'unité de l'État. Un homme d'ombre et de lumière, de complots et de coups d'éclat, que son corps malade ne laissa jamais en paix.Irrésistiblement, une fascination nous gagne. La même que celle qui foudroya l'auteur enfant devant la cappa magna du tableau de Champaigne, la main décharnée, osseuse, et la barrette, rouge comme une fleur de sang.

  • Vous allez adorer prendre la parole Nouv.

    Ne doutez plus et laissez éclater votre personnalité : vous allez adorer prendre la parole !
    Prendre la parole en public est un exercice complexe et souvent source d'angoisse. On l'appréhende, on s'en fait une montagne, et l'on préfère parfois se taire plutôt que de se lancer dans un discours approximatif. La crainte du regard des autres, la voix qui se fait chevrotante, les mots qui s'entrechoquent, les mains qui tremblent... Qui n'a jamais connu ces instants de solitude qui virent, parfois, à la souffrance ?Mais avec une bonne préparation et les outils adéquats, tout le monde peut vaincre ses résistances et maîtriser l'art de l'éloquence. Même les orateurs les plus aguerris s'appuient sur des astuces : ils savent où placer leur regard, comment se tenir et comment poser leur respiration, à quel moment varier leur débit, moduler leur voix, incarner leur humeur...Confiance en soi, entraînement, authenticité, souffle et posture sont les règles d'or d'une prise de parole réussie à tous les âges de la vie et en toutes situations.En plaçant l'individu, avec ses singularités, son vécu et ses émotions, au coeur de son propos, en revenant sur des exemples concrets (bégaiement, entretien d'embauche, déclaration d'amour, conférence, réunion, changement de vie professionnelle, etc.), cet ouvrage vous donnera les clés de l'éloquence.

  • Accuse napoleon, levez-vous ! Nouv.

    Alors que des centaines de nos rues et avenues célèbrent ses victoires et ses maréchaux, très peu honorent sa mémoire. Quant aux rares lignes que lui consacrent les manuels scolaires, elles sont le plus souvent critiques. Napoléon Bonaparte mérite-t-il cet oubli, voire ce blâme de l'Histoire ?Le grand magistrat qu'est Philippe Courroye ose ouvrir son procès. Autour de six chefs d'accusation, il peint un tableau objectif et impartial de l'homme comme de sa trace dans l'Histoire. Ni nouvelle biographie ni simple récit historique, Accusé Napoléon, levez-vous ! fait revivre, au travers de nombreuses anecdotes et d'analyses documentées, ce personnage hors du commun qui dirigea quinze ans durant la France et la transforma profondément.Cette métamorphose fut-elle un bien ou un mal pour notre pays ? Napoléon était-il un tyran, un boucher sanguinaire qui sacrifia tout à la guerre, un empereur mégalomane, un homme sans coeur ? C'est à ces accusations qu'est consacré ce " procès " dont le verdict appartient à chacun d'entre vous... une fois ce livre refermé.

  • Six ans vingt-huit jours Nouv.

    Je ne demande pas à Valentin les raisons de son appel,de cette mise en scène, la Grèce, le crépuscule.Après tout, ce goût du spectacle lui ressemble.On a préféré parler du temps qui nous avait séparés.Je m'en rends compte ; la Grèce avec Caroline,c'est ce que j'ai toujours voulu. C'était même absurdede ne pas s'être cachés plus tôt dans ces îles.
    Sans nouvelles de Valentin depuis leur rupture deux automnes auparavant, Caroline reçoit un soir un appel de lui. Il lui propose de l'accompagner en Grèce une partie de l'été. Vingt-huit jours. Le temps de se remémorer leurs six années passées ensemble.Mais l'autre, parfois, n'est pas celui que l'on croit. Caroline et Valentin le découvrent tour à tour, confrontés à leurs mensonges et à leurs secrets.

  • L'école hors de la République : enquête au coeur des réseaux de l'enseignement parallèle Nouv.

    Un document choc en plein coeur de l'actualité
    Pendant plus d'un an, Anna Erelle et Jacques Duplessy ont enquêté sur un phénomène méconnu de l'opinion et de plus en plus embarrassant pour les pouvoirs publics : la multiplication d'établissements scolaires qui passent sous les radars de l'Éducation nationale. Si, depuis Jules Ferry, l'instruction est obligatoire en France, envoyer son enfant à l'école ne l'est pas, du moment qu'un enseignement lui est dispensé. Or cette tolérance jusqu'ici marginale devient, à mesure que la peur du communautarisme grignote notre pays, un vrai problème de société : " écoles en ligne " et structures clandestines sont en plein essor.Outre le sujet explosif de l'école à la maison, ce livre, fruit d'une enquête de terrain extrêmement documentée, dévoile l'univers protéiforme de cet enseignement parallèle. On y découvre de nombreux adeptes des pédagogies alternatives. Mais aussi les promoteurs de l'islam radical, théologiquement et financièrement appuyés par l'Arabie saoudite, le Qatar ou la Turquie. D'autres qui relaient des thèses complotistes ou des récits fondamentalistes de la création de l'univers. D'autres encore qui flirtent avec des pédagogies aux relents d'extrême droite. Bien loin du modèle laïc inspiré des Lumières qui fonde notre République.

  • Les noyes du clain Nouv.

    Toute légende urbaine a un fond de vérité. Un roman noir sur un monde étudiant où l'on vit, où l'on aime et parfois... l'on tue.
    Simon, étudiant à la fac de Poitiers, entre comme pigiste à L'Écho, le journal local, pour payer ses études. Pendant des mois, il couvre les kermesses et les inaugurations. Jusqu'au jour où le corps d'un jeune homme est découvert dans le Clain, la rivière qui traverse la ville. Simon se lance avec passion dans l'enquête. Il interroge tous les témoins. Chacun y va de sa théorie sur les coupables : un gang de voleurs d'organes ou un tueur en série... Mais Simon découvre que plusieurs étudiants sont morts dans des circonstances étranges. Rites sacrificiels ? Jeux de rôle ou urbsex qui auraient mal tourné ? Les légendes brouillent le réel, Simon ne peut plus démêler le vrai du faux. Et bientôt, on cherche à le faire taire.

  • Toujours pas mieux Nouv.

    Après En moins bien et Pas mieux, ses deux premiers romans à succès, Arnaud Le Guilcher retrouve ses héros désenchantés. Une comédie drolatique, poétique et surréaliste sur la famille. Celle qu'on se trimballe et celle qu'on se choisit.
    Ça se bouscule pour notre (anti-) héros, un Français exilé dans un bled perdu des États-Unis. Alors que sa femme met les voiles avec leur petite dernière, le laissant seul avec leur fils gothique, il apprend qu'un héritage l'attend à 10 000 bornes de là, dans les Alpes françaises. La course pour reconquérir sa belle sera semée d'embûches.Des flots d'alcool. Un loup gigantesque. Une fromagerie au bord du gouffre. Un arbre généalogique tordu. Des satanistes débiles... Comme aurait pu le dire Nietzsche un soir de raclette : " Quand le ridicule ne tue pas, il rend plus fort. "

  • Au tournant de minuit Nouv.

    La suite des Dernières heures. Une pandémie. Un confinement médiéval.D'une poignée de gens dépendent la survie et la liberté de milliers d'hommes.
    À l'aube de l'an 1349, la peste noire continue de ravager l'Angleterre. Dans le Dorsetshire, les gens de Develish, toujours en quarantaine, se demandent s'ils sont les seuls survivants. Guidés par Lady Anne, ils attendent, sachant que lorsque les réserves de nourriture viendront à manquer, ils devront quitter le domaine. Mais où trouveront-ils refuge au-delà des douves ? Accompagné de cinq jeunes hommes, le courageux serf Thaddeus Thurkell va oser se confronter à la terrible réalité. Avec Lady Anne, il va imaginer une ruse pour aff ranchir les paysans de Develish. Face à eux, un prêtre et deux régisseurs cherchent à tout prix à conserver les bénéfi ces que leur a apportés la peste noire. La sécurité des habitants du domaine s'en trouve menacée... Après Les Dernières Heures, Au tournant de minuit explore brillamment les répercussions de la pandémie et les conséquences politiques et sociales de la mort de milliers de gens." Intrigues malveillantes, jalousies, amours interdites et héroïsme fabuleux vont émailler cette période noire. "La Croix

  • Ma pâtisserie qui déchire Nouv.

    " Bienvenue dans ma pâtisserie qui déchire ! Pour ce nouveau livre, j'ai eu envie de partager avec toi de nouvelles recettes gourmandes et techniques faciles. Avec des recettes sans lactose, sans gluten ou sans oeuf, j'ai voulu pâtisser pour tout le monde et surtout avec tout le monde. "La suite du Carnet de recettes qui déchire par Nicolas Paciello.
    Pour Nicolas Paciello, la pâtisserie est une histoire de gourmandise et de passion, et le secret d'un dessert réussi réside dans l'échange et l'émotion. Son cake vanille, ses fameux scones du chef, la version vegan de son inimitable cookie, sa viennoiserie et ses idées pour le brunch... : le chef pâtissier livre ici 60 recettes inédites, révèle les adresses de ses producteurs, et invite aussi de prestigieux chefs et influenceurs à dévoiler et partager leurs recettes.Avec des invités d'exceptions : Jérôme Banctel, Philippe Conticini, Pierre Gagnaire, Pierre Hermé, Cyril Lignac...

  • Celle que je suis Nouv.

    Une bouleversante histoire de résilience qu'on lit le coeur battant dans l'espoir que son héroïne s'en sorte.
    Valentine vit dans une petite résidence d'une ville de province. Elle travaille à temps partiel au rayon librairie d'une grande surface culturelle. Les livres sont sa seule évasion ; son seul exutoire, le journal intime qu'elle cache dans le coffre à jouets de son fils. Et son seul bonheur, cet enfant, Nathan, qui vient de souffler ses six bougies. Pour le reste, Valentine vit dans la terreur qu'au moindre faux pas, la colère et la jalousie de son mari se reportent sur Nathan... L'arrivée d'un couple de voisins âgés dans l'appartement d'en face va complètement bouleverser sa vision du monde. Car comment résister à la bonté de Guy, qui se conduit avec Nathan comme le grand-père qu'il n'a jamais eu ? Comment refuser la tendresse de Suzette, cette femme si maternelle, elle qui a tant manqué de mère ? Peu à peu, Valentine se laisse apprivoiser. Jusqu'au jour où elle commet une minuscule imprudence aux conséquences dramatiques... Mais une chose change tout, désormais : elle n'est plus seule pour affronter son bourreau et reconstruire sa vie volée.

  • La beauté de vivre deux fois Nouv.

    J'ai ouvert les yeux et il était là, penché sur moi, à quelques centimètres de mon visage. Un inconnu me regardant avec tellement de gentillesse que j'étais convaincue que j'allais mourir. Il me caressait la tête, les cheveux ; mon Dieu qu'il était beau. J'aurais aimé que ce soit quelqu'un qui m'aime plutôt que quelqu'un qui s'apprêtait à me dire : " Vous faites une hémorragie cérébrale. "
    Sharon Stone, l'une des actrices les plus célèbres au monde, est victime d'un accident vasculaire cérébral en 2001 qui lui coûte non seulement sa santé, mais met aussi en péril sa carrière, sa famille et sa renommée mondiale. Dans La Beauté de vivre deux fois, elle se livre avec honnêteté : ses origines irlandaises et sa jeunesse en Pennsylvanie dans un milieu modeste, les traumatismes et la violence qu'elle a connus enfant, ses débuts comme mannequin, sa conquête de Hollywood et les sommets que furent Basic Instinct et Casino... et ce jour décisif où elle a failli mourir. Elle raconte sa lutte pour reconstruire sa vie, la force qu'elle tire de ses enfants et de ses engagements humanitaires.La Beauté de vivre deux fois est la célébration de la puissance d'une femme et de sa résilience. Dans un milieu qui n'accepte pas l'échec, dans lequel trop de voix sont réduites au silence, Sharon Stone a trouvé dans ce livre le courage, enfin, de prendre la parole.

  • Le consul honoraire Nouv.

    Au début des années 1970, l'Amérique du Sud est livrée à des mouvements révolutionnaires. Pour attirer l'attention, l'un d'eux décide d'enlever l'ambassadeur américain. Mais les guérilleros kidnappent à sa place un consul britannique " honoraire ", alcoolique de surcroît, et sans grande importance pour eux, ni même pour son lointain gouvernement... Il émane de ce roman peuplé de vils personnages une atmosphère étouffante, représentative du monde tel que le voyait Greene. Et des actes manqués, des maladresses incroyables, qui en font une comédie grinçante où la fiction se veut le reflet de la réalité.
    " Greene estimait que Le Consul honoraire était son meilleur roman, du moins celui qui le dérangeait le moins, juste devant La Puissance et la Gloire. On ne peut que partager son appréciation. " Thierry Clermont

empty