RroyzZ Editions

  • Nouvel Avenir Nouv.

    Nouvel Avenir

    Jc Gapdy

    A bord du Space Eternity, Anna souffre d'être la fille du commandant. Plus d'exigence, d'exemplarité, de brimades pour celle qui rêve de faire honneur à son rang de Cadet. Elle se sent parfois isolée, injustement sanctionnée et le soutien de sa mère et de son ami Nadelin l'aide dans ces moments difficiles.
    Mais Anna a un destin, et elle va finir par imposer le respect, et incarner un Nouvel Avenir.

  • Ils s'appellent Line, Ellen, Gladys, Dionys, Alex, Dan, Yannick, Astrid, Freja, ... Ils sont des centaines, des milliers perdus parmi des milliards. Leurs particularités ? Outre celle d'être jeunes, voire très jeunes, ils sont doués, surdoués même par certains côtés, au point d'être à la périphérie de la normalité. Tous ont un espoir : celui de pouvoir, un jour, disposer de leurs Mondes à eux, loin de la Terre qui les accepte mal, loin des conflits et des sociétés déhumanisées qui s'y trouvent. Ce rêve commence sur Mars où les humains se sont installés depuis un demi-siècle ; si ce n'est que la planète rouge n'est toujours pas hospitalière, balayée par des tempêtes infernales, avec des dômes sécurisés au mieux, mais implantés sur un sol aride où rien ne pousse...
    Mais, en cette année 2103, tout va basculer avec l'arrivée de la biogénéticienne Jans, trentenaire, elle est aussi une surdouée, quoique différemment d'eux, rebelle, souvent acariâtre et têtue, mais visionnaire. Elle va amener, avec Alejandro, ingénieur spatial bourru, un bouleversement complet de la vie sur Mars et de l'avenir de ces jeunes. Hélas, avec ces espoirs qui pourraient enfin se concrétiser, elle va aussi ouvrir la boite de Pandore. Parce que les rêves ne sont pas de ce monde, les peurs, la jalousie et la cupidité humaine, autant que les drames, le sang et la mort vont eux aussi s'inviter au Bal de l'Utopie. La planète rouge va alors leur rappeler qu'elle est celle du dieu de la Guerre, Mars, et non celle du Dieu de la cité et des champs qu'est Quirinus.

  • Le monde s'écroule quand Amator échoue lamentablement à l'examen final pour enfin devenir mage.
    Mais il a plus d'un tour dans son sac.
    Une simple petite annonce va l'entrainer dans une aventure qui va lui faire parcourir une grande partie du monde connu, et même au delà.
    Il va faire preuve de finesse, d'habilité, de ruse parfois pour compenser certains talents ... modestes.
    Mais Amator a une bonne étoile et il retombe toujours sur ses pieds

  • L'économie (travail, échanges) est un moteur depuis que le monde est monde.
    Régulée par une saine idée de la besogne, de l'invention de soi, elle aidait à la qualité de vie. Et nous, commis de Dieu sur Terre, avions en main de quoi fabriquer, montrer et vendre. L'argent restait un des symboles du réel...
    Aujourd'hui ? Le fric est le signe destructeur d'un acte unique et suprême : l'accumulation ! Sans plus nous occuper des lieux, nous prétendons être des anges oisifs : le pognon notre patron... Or Dieu ne supporte pas la concurrence ! La maison est en faillite et nous allons être virés !
    Seize nouvelles, ami lecteur, à propos du dépôt de bilan, de la dévaluation et des vraies valeurs, autrement dit : LE TEMPS DES SOLDES ! On y confondra allègrement le commerce et la trahison, la comptabilité, l'évolution, l'homme et l'hypocrisie, la vanité et la finance.
    La loyauté est devenue menue monnaie ; on bazarde les acolytes ; on ne pense que rabiot, bénef et soulte ; les moyens font la culbute ; les mains sont dans les poches ; on liquide le gratin et d'autres croûtes grattent ; rien ne fait plus recette ni relique. À gaspiller nos échantillons, nous n'avons plus rien à montrer !
    Vendus, assis au bord du fleuve, nous regardons notre univers se noyer. Et pendant que tout s'effondre, on se demande qui est coupable de ça. Qui a sapé nos fondations ? Mais NOUS ! Fourgues minables de daube et de piquette ! Le patron du service a prévenu les fraudes : à nous la courte honte : TOUT DOIT DISPARAITRE ! Nous laissant l'espoir vague de ramper, juste encore un instant, durant LA FIN DU MONDE...

  • Au fond du système solaire, un artefact en forme de beignet est peuplé de gisants bercés par une musique inaudible. La lumière y courbe l'espace, rien n'y est mesurable, des portes donnent sur des lieux occupant le même lieu au mépris des règles de l'architecture et de la science. Terminée, la crise du logement ? L'engin recèle des secrets fascinants, mais en dépit de milliers d'experts dépêchés sur place, il défie la raison. Qui l'a construit et pourquoi ? L'astucieux Ged, le savant Pavel et le chercheur Noah fouillent le site, veulent aller plus loin, se risquent sur les traces des olibrius qui ont briqué ce fourbi... La quête qui suit mènera ces explorateurs peu enclins au mysticisme vers les matins de nos mythes, les bornes du savoir et au bout de l'univers. Pas moins !
    Allongé sur un divan, agenouillé sur un prie-Dieu, le dos vouté sur les bancs des facultés lisez La Dernière Nécropole ! Vous éviterez thérapies coûteuses, oboles et scolarités, protégeant ainsi vos nerfs des aléas budgétaires. Écrit par un analyste adroit, penseur costaud, scientifique à l'ancienne, ce livre assurera émotions, esprits et cognitions. Suprême économie, il remplacera la dope dès que vous l'aurez appris par coeur : plus besoin d'engraisser dealers, politiciens ou publicitaires ! Ne résistez pas ! Acceptez le désordre ! Laissez-vous confondre par cet ouvrage très moderne qui semble sorti d'un tableau de Jérôme Bosch. Laissez-vous bercer par le vocabulaire fictif et tumultueux explosant les limites des genres : vous serez poète pour le même prix !

  • Gynoïdes

    Jc Gapdy

    Au-delà du " comment est-ce arrivé ? ", la question qu'on va finalement se poser est la suivante : un esprit humain transféré dans le corps d'une machine perd-il son humanité ?
    Le destin d'une jeune fille que rien de prédisposait à cela, de Moscou jusqu'à Vénus.
    Une novella dans l'univers de SysSol.

  • Les créatures ne naissent pas des rêves mais d'un trop-plein de réalité, un grain de sable suffit pour faire sombrer le quotidien dans l'inquiétude et l'effroi.

    Un jeune homme consulte un médium pour enfin dire adieu à sa mère morte quand il avait neuf ans.
    Une épouse aimante fait tout pour avoir l'oreille absolue comme l'homme de sa vie.
    Un représentant se réveille en camisole de force dans une pièce blanche face à trois inconnus.
    Une jeune femme doit écouter les bis interminables d'un concert classique qu'elle a détesté.
    Un ornithologue sourd est chargé de retrouver un oiseau à partir d'une plume étrange.

    Cinq nouvelles à l'écriture fluide et efficace qui se jouent des failles de l'esprit et manipulent le lecteur jusqu'à la chute hallucinée.
    Claire Garand a reçu le prix «La Cour de l'Imaginaire» 2019 pour son roman Les maîtres de la lumière.

  • Demain, la nuit

    Fabrice Martin

    Deux jours, sans les parents. Le pied total, la liberté !
    Tout bascule cependant quand la luminosité du soleil décroit rapidement pour faire place à une nuit perpétuelle.
    L'immeuble se vide, les habitants cédant à la panique.
    Et pourtant, Sahiya n'est pas seule...

  • 1 et 1 font 11

    Jc Gapdy

    En 1969, à la suite des Américains, les Russes viennent de se poser sur la Lune. Cet événement, pourtant sensationnel au niveau mondial, en masque d'autres, totalement inconnus du public, mais que le photoreporter André Sonniant va découvrir. Car André a une particularité qui passionne les services secrets mondiaux. Depuis l'attaque du Vercors par les nazis en 1944, il garde d'étonnantes marques sur son bras gauche. Au creux du coude et du poignet brillent des écailles qui n'ont rien d'humain. À ce jour, nul n'en a percé le secret, mais c'est à cause d'elles et d'étranges vaisseaux aperçus en plusieurs endroits de la planète qu'il est recontacté cette année-là. Quel lien peut-il y avoir entre eux et ces écailles ? Qui est cet être nommé « l'O » ?

  • Mon homme

    Cyril Fiévet

    Quand on est seule depuis si longtemps et que l'on refuse de modifier son corps pour paraître plus jeune, pourquoi ne pas acheter un androïde sur catalogue ?
    Beau et sexuellement performant.
    Après tout, ce n'est qu'une machine, n'est ce pas ?
    Ce texte contient du contenu explicite. Ce n'est donc pas pour les enfants.

  • Pour un caillou. Voilà pourquoi les hommes se battent depuis la nuit des temps. Pour une poussière perdue dans l'univers.
    Poussière qui commençait à se réchauffer dangereusement. En cause, la mondialisation, l'évolution, le hasard, le destin, Dieu... On s'en fichait. La dernière COP n'avait servi, une fois de plus, qu'à remplir le portefeuille des producteurs de champagne et la panse des politiques de caviar.
    Inutile dans ces conditions, d'espérer une solution à la disparition soudaine des forêts. Les bois, les palmeraies, les oasis, les jungles, le moindre bosquet ; partout, les végétaux fanaient. Plus de pétales. Ni de pollen. Seule une nouvelle variété de bambous transgéniques permettrait d'enrayer l'effondrement. À moins que ce ne soit le début de l'apocalypse.
    Au coeur de ce tumulte, Pénélope et Axel, deux jeunes scientifiques, uniront leurs forces pour survivre. Ils découvriront en eux des énergies aussi puissantes qu'insoupçonnables.
    L'émergence d'un Nouveau Monde.

  • L'Empire romain au milieu du IIIème siècle après JC. Ce n'est ni son apogée ni son déclin, mais une période de troubles, où les barbares se pressent aux frontières et où les puissants multiplient les tentatives de coup d'état.
    Le jeune empereur Gordien III, durant sa campagne contre l'Empire perse, découvre une poudre mystérieuse, qui explose au contact de la flamme. Les érudits l'appelleront la pulvis expugno, la poudre qui apporte la victoire. L'empereur confiera le secret de sa fabrication à deux entités capables de conserver le mystère de sa fabrication. Parmi elles, le collège de Mithra.
    Cette poudre va permettre à Rome de ramener le calme à ses frontières et de se reconstruire, doucement, jusqu'à la mort suspecte du jeune Gordien III.
    Hélas pour Rome, son successeur est un jeune homme des plus simples, désintéressé de la politique, peureux et avide des plaisirs terrestres. Et un tel homme à la tête de l'Empire ne manquera pas de faire naître des ambitions.
    C'est dans ce contexte que trois citoyens romains, un légionnaire, un jeune prêtre de Mithra et un médecin issu d'une bonne famille se retrouvent pris dans les jeux de sénateurs et de généraux. Leur naïveté et leur engagement pour Rome les conduiront à combattre, à mentir, à juger et à tuer, sans jamais penser à fuir. Mais pour certains, l'engagement n'est peut être pas complètement dévolu à Rome...

    Ce livre n'est ni un roman historique, ni un récit de fantasy. Il s'agit d'une uchronie légère, où aucun des protagonistes n'est réel, où le collège de Mithra est devenu une secte digne des Francs Maçons, où la poudre résonne sur les champs de bataille, mais dans laquelle l'ambiance antique reste réaliste.

  • Alors que l'empereur est loin, trop occupé à préparer la guerre contre les Parthes, l'Urbs bouillonne. Le peuple est au bord de la rébellion contre le prétoire, tandis que les meurtres parmi les sénateurs et les chevaliers de Rome se multiplient. Quelqu'un, quelque part, s'ouvre la voie vers le trône impérial.
    Tôt ou tard, Caesar sera le prochain mort sur la liste.
    Loin de là, Gallus, devenu notable en Hispanie, coule des jours paisibles auprès de sa famille. C'était sans compter sur l'empereur qui, isolé, se tourne vers les seuls hommes sur qui il sache compter. Gallus et Nicias se retrouvent donc forcés de se rendre à Rome, pour identifier celui qui souhaite ceindre la pourpre, quitte à se jeter dans la gueule du loup.
    Ce livre n'est ni un roman historique, ni un récit de fantasy. Il s'agit d'une uchronie légère, où aucun des protagonistes n'est réel, où le collège de Mithra est devenu une secte digne des Francs Maçons, où la poudre résonne sur les champs de bataille, mais dans laquelle l'ambiance antique reste réaliste.

  • Sept ans ont passé depuis que les habitants de l'île de Skye ont vaincu les Cavaliers de l'Apocalypse, avec l'aide du dragon Chiméra.


    Mais la vie à Blue Cottage est loin d'être paisible : le clan des Mac Leod doit se trouver un nouveau chef et Angie, devenue adolescente, embarque pour une périlleuse expédition, bien décidée à lever le voile sur ses origines : recueillie sur un récif après le naufrage d'un navire étranger, il ne lui reste de ce passé bien mystérieux qu'un bijou singulier qui pourrait la lier à la vieille Flora, la fée de la lande...



    Après An Mil, l'année du Dragon, récompensé par le prix de la Cour de l'Imaginaire en 2018, Gabrielle DuBasqui nous entraîne dans de nouvelles aventures du clan des Mac Leod, alliant avec talent un univers merveilleux peuplé de créatures magiques à des thématiques très contemporaines traversant notre société, comme ces portraits de femmes déterminées à briser le carcan social pour accomplir pleinement leur destinée...

  • L'An Mil approche, et avec lui une menace terrifiante, celle de l'Apocalypse et de ses monstrueux Cavaliers. Sur l'île de Skye plongée dans une ambiance crépusculaire de fin du monde, la vieille Flora, du clan des Mac Léod, se souvient de la légende du dragon qui conserve, aux confins des pays connus, le talisman divin seul capable de repousser les Ténèbres et d'anéantir leurs redoutables envoyés. C'est Angie, la plus jeune du clan, qui est chargée par son aïeule de retrouver le talisman. Accompagnée de ses animaux familiers : un poney shetland, une brebis naine et un chien terrier, la frêle fillette entreprend alors le voyage périlleux qui lui fera affronter le dragon du loch Guess...

    Fille du Sud vivant en Languedoc, Gabrielle DuBasqui aime l'Écosse, ses whiskies et ses légendes. Médecin, elle est également diplômée en histoire et en histoire de l'art, et se passionne pour l'écriture, comme en témoignent ses nombreuses nouvelles primées. Elle nous livre ici son premier roman : « An Mil, année du dragon », un récit de fantasy qui séduira un large public. Nul doute que cet auteur prometteur et prolifique ne s'arrêtera pas en si bon chemin...


  • Marion est professeur d'histoire géographie, enfin elle le croyait. La trentaine passée, les doutes s'installent, ses amours naviguent entre deux flots, mais elle ne veut pas que sa vie devienne une vie abandonnée. Alors elle écrit des romans, des tranches de vie. Elle s'accorde une année sabbatique pour remettre les pendules à l'heure. La découverte des carnets intimes de sa grand-mère l'entraîne dans une autre aventure : des surprises, des déceptions, des bonheurs, toutes ces choses qui forment des parenthèses dans notre vie. Marion dessine des points d'interrogation entre le jamais plus et le toujours autant.

  • Charlemagne n'a pas toujours été gentil.
    En retrouvant son fils, en faisant connaissance avec sa petite-fille, les souvenirs ressurgissent, douloureux. Alors le vieil homme se livre, évoquant avec ses mots, une vie gâchée, une vie terrible.
    Non, Charlemagne n'a vraiment pas toujours été gentil.
    Pour ce troisième roman, Viviane Roeth réussit à rendre presque attachant le personnage central de son histoire alors que son existence s'y prête peu. Un récit dans lequel se mêlent humanité et ... inhumanité.
    Confessions pour un baobab est suivi de trois nouvelles sur l'étrangeté des rapports humains, le bonheur et la douleur qu'ils peuvent apporter.
    Trois tranches de vie.

  • Alain n'a jamais anticipé les conséquences de ses actes. À cinquante-cinq ans, il fait encore preuve d'un incroyable manque de maturité. Totalement dépendant de son addiction pour le sexe, sa vie oscille entre les rencontres bâclées d'un soir et son métier d'inspecteur de police.
    Sa rencontre avec Nathalie va le déstabiliser. Ne souhaitant pas de relation sérieuse, lui le réfractaire à l'amour, il va s'enliser dans ses peurs et ses vices. Mensonges et tricheries vont devenir son lot quotidien. Il perd les notions de dignité et de respect, se laissant uniquement diriger par ses pulsions.
    Pendant ses moments de lucidité, sa vie pathétique lui revient comme un boomerang en pleine face. Mais n'est-il déjà pas trop tard pour retrouver une existence dans laquelle il ferait la paix avec lui-même ?

    Contrairement à Charlemagne, le « héros » du roman précédent de Viviane Roeth, il est impossible d'avoir de la compassion pour Alain. Ses pulsions, son comportement en font un être méprisable, qui inspirerait plutôt la pitié ou le dégoût, c'est selon.
    L'auteur dresse un portrait dur de ce que peuvent être la misère et la dépravation humaines. Pourtant, et sans voyeurisme, on lit cette histoire en espérant que finalement, il y a peut-être de l'espoir.

  • L'échec au bac, voici ce qui avait rapproché Agnès et Franck.
    Un couple comme tant d'autres.
    Pourtant, la jeune femme voit petit à petit son compagnon adopter un comportement étrange, s'éloignant d'elle.
    Mais Agnès a un rêve et une volonté à toute épreuve pour surmonter ses complexes et donner un sens à sa vie.
    Un soir de Nouvel An va faire basculer l'existence de la jeune femme. Plus rien ne sera jamais comme avant.
    De Creutzwald à l'Irlande, en passant par la Bretagne, Agnès va reconstruire sa vie au fil de ses rencontres.
    Car derrière la pluie se cache souvent un petit coin de ciel bleu.

  • Alcazar hotel

    Viviane Roeth

    Tout va pour le mieux pour Willys Smitt : les affaires et sa vie sentimentale avec Kate sont au beau fixe. Ben, lui, s'interroge. Ni heureux ni malheureux, solitaire, il vit avec un passé qui le hante. Kate est épanouie. Chef de cuisine au prestigieux Alcazar Hôtel, elle nage dans le bonheur en exerçant le métier de ses rêves.
    Pourtant, à Cleveland, dans cette Amérique torturée du début des années 70, il suffit d'un rien pour mettre à l'épreuve les corps et les coeurs.
    Avec pour toile de fond, l'Alcazar Hôtel.


  • Comment ne pas aimer Gisèle?

    Comment ne pas nous reconnaître au milieu des commentaires et des souvenirs qu'elle nous livre?

    Gisèle parle de ses rencontres avec tendresse et on imagine sans difficulté son regard pétillant. Elle est une femme généreuse, positive qui a su rendre son quotidien extraordinaire. Carnet de voyage nous fait tantôt rire, tantôt pleurer mais chaque page nous prouve la sincérité du personnage.

  • Arne Andersen et Arthur Walter, ne se sont plus revus depuis des années. Un différend financier les avait éloignés, à leurs grands regrets aujourd'hui. Suite à l'achat d'un manuscrit qu'il attribue à John Dee, Arthur reprend contact avec son vieil ami, expert en littérature ancienne, afin de recueillir son avis. Ses études sur ce document conduisent Arthur en France où il découvre une machination destinée à redonner vie au Panthéon nordique. C'est à ce moment que la correspondance entamée entre les deux amis s'interrompt, ce qui ne manque pas d'inquiéter Arne...

    Découvrez la trop méconnue mythologie nordique à travers ces échanges épistolaires du début du 20e siècle qui recèlent une intrigue palpitante, pouvant ouvrir les portes du chaos sur notre monde.

  • La cite sans nom

    Raymond Iss


    Ordrec, un jeune berger, fait paître son troupeau dans la Grande Cité en ruine. Il doit regagner avant la nuit le Village au Bord du Fleuve, dont les habitants se retranchent derrière des barricades de pavés. Car la nuit appartient aux Hommes Noirs.

    Arraché à sa famille, Ordrec reviendra chez les siens, mûri par les épreuves. Mais il aura surtout rencontré les Errants, ces voyageurs solitaires qui cherchent à retrouver l'histoire des anciens habitants de la Cité. Peut-être en déchiffrant les livres que les villageois brûlaient jusqu'alors dans leurs cheminées ?

  • Tokyo, le 8 mars 1935. Mort de l'illustre chien Hachikõ. Au Pays de la Nuit, la reine Izanami s'apprête à célébrer son arrivée par un grand festin. Mais c'est compter sans la ténacité de l'animal, bien décidé à retrouver son maître coûte que coûte.
    En ignorant la réception fastueuse, l'animal déclenche les foudres de la reine et, sans l'intervention d'Inu Kubo, surnommé « Shôgun des Chiens » en raison de son dévouement à la cause des animaux tant de son vivant que dans sa mort, Hachikõ aurait été catapulté en Enfer. Les deux nouveaux complices se lancent dans une aventure menée tambour battant où ils devront affronter une méduse spectrale, un chat-vampire des plus sournois, et bien d'autres obstacles encore. Heureusement, ils pourront compter sur l'aide de Mistigri, félin poète passionné de Rimbaud.

empty