Super 8 editions

  • Population : 48

    Adam Sternbergh


    Tout le monde est coupable. Personne ne sait de quoi.

    Caesura Texas - une minuscule bourgade clôturée, au fin fond du désert. Population ? 48 habitants. Des criminels, a priori. Ou des témoins. Comment savoir ? Tous ces gens ont changé d'identité, et leur mémoire a été effacée. Pour leur bien. Dans l'optique d'un nouveau départ.
    En échange de l'amnistie, les résidents doivent accepter trois règles simples : aucun contact avec l'extérieur, aucun visiteur, et aucun retour possible en cas de départ. Une expérience unique, menée par un mystérieux institut. Pendant huit ans, tout ce petit monde est resté à peu près en place. Jusqu'à aujourd'hui. Errol Colfax, en effet, s'est suicidé... avec une arme qu'il n'aurait jamais dû posséder. Puis Hubert Humphrey Gable est assassiné. Calvin Cooper, le shérif local, est contraint de mener l'enquête. Ce faisant, il risque de déterrer des secrets que l'essentiel des habitants - y compris lui-même - auraient préféré voir rester enfouis. Trop tard pour faire marche arrière. Bientôt, un irrépressible déferlement de violence va s'abattre sur les rues poussiéreuses de Caesura...
    Férocement drôle, comiquement féroce, Population : 48 - le troisième roman d'Adam Sternbergh - est aussi un redoutable page-turner où, quelque part entre Tarantino et La Quatrième Dimension, aucun personnage n'est vraiment ce qu'il paraît être.

  • Tremblement de temps

    Kurt Vonnegut


    La réalité ? Quelle réalité ?

    Le dernier roman inédit du trublion génial des lettres américaines.
    2001 : un " tremblement de terre temporel " renvoie tout le monde en 1991. Un nouveau départ ? Pas vraiment. L'histoire recommence à l'identique. Les gens commettent des erreurs déjà commises, les mêmes catastrophes se produisent encore et encore. Qui délivrera l'humanité de son infernale apathie ? Kilgore Trout lui-même, l'alter ego littéraire de l'auteur ?
    Tel aurait pu être le nouveau roman de Kurt Vonnegut, l'auteur culte d'Abattoir 5 et du Petit déjeuner des champions. Sauf que Kurt n'a pas envie de l'écrire. En tout cas, pas comme ça. À la place, il livre au lecteur la genèse de son récit avorté, et en profite pour l'embarquer dans un étourdissant voyage au pays de la fiction.
    Brillante méditation sur les États-Unis, la guerre, les amis, la famille et les choix qui nous composent - la vie, quoi d'autre ? -, Tremblement de temps est un objet littéraire unique, à mi-chemin entre le roman et l'autobiographie.
    Vonnegut s'y dévoile comme jamais, et livre les clés d'une oeuvre dont le succès, ici comme ailleurs, ne s'est jamais démenti.

  • Mange tes morts

    Jack Heath


    La faim justifie les moyens.

    Cameron Hall, 14 ans. Disparu en rentrant de l'école ; rançon exigée. L'horloge tourne, la police est impuissante : c'est une mission pour Timothy Blake.
    Timothy (nom de code " le pendu ") a un don. Il lit dans l'esprit des gens. Comprend tout avant tout le monde. Résout les énigmes les plus ardues. Le genre à s'ennuyer avec un Rubik's Cube ou à connaître votre numéro de sécurité sociale par coeur. Mais Timothy a aussi un problème. Pas le fait d'être pauvre, non. Pas le fait d'être affublé d'un coturne toxicomane et parano prénommé Johnson. Un vrai problème, un problème, disons, comportemental. Qui fait que même le FBI répugne à travailler avec lui. Une vie sauvée, une récompense : ainsi fonctionne Timothy. Mais cette fois, et malgré l'appui de l'agent spécial Reese Thistle, il se pourrait que notre sympathique génie psychopathe ait trouvé à qui parler.
    Ce thriller survolté et sans tabou ne vous laissera aucun répit. Accessoirement, il se pourrait qu'il vous incite à devenir végétarien.

  • Stone junction

    Jim Dodge


    La magie, c'est la vie !

    Le roman culte de Jim Dodge à nouveau disponible.
    Depuis sa naissance, Daniel Pearse jouit de la protection et des services de l'AMO (Association des magiciens et outlaws), géniale et libertaire société secrète. Sous le parrainage du Grand Volta, ancien magicien aujourd'hui à la tête de l'organisation, le désormais jeune homme va être initié à mille savoir hors normes, de la méditation à la pêche à la mouche, du poker à l'art de la métamorphose, en passant par le crochetage express et l'invisibilité pure et simple. Mais dans quel but ? Celui de l'aider à retrouver (et à faire payer) l'assassin de sa mère... ou celui de dérober un mystérieux - et monstrueux - diamant détenu par le gouvernement, rien moins, peut-être, que la légendaire pierre philosophale ?
    À ces deux missions inextricablement liées s'ajoute en creux, la quête primordiale de Daniel : celle qui lui permettra de découvrir qui il est vraiment. Et peu importent les moyens qu'il lui faudra employer pour l'accomplir.
    Roman initiatique sous haute tension, le livre de Jim Dodge est l'un de ces rares ouvrages authentiquement magiques et enchanteurs, capables de transformer leurs lecteurs.
    Bienvenue au club !

  • Dark net

    Benjamin Percy


    Fermez toutes vos fenêtres !
    Sous les fondations du réseau, un second Internet palpite : un eldorado sulfureux où rien n'est interdit et où tout - drogues, armes à feu, instructions terroristes - peut être trouvé. Son nom ? Le Dark Net. Mais aujourd'hui, en ces profondeurs, des forces obscures se rassemblent. Des démons, qui projettent de " hacker " les esprits des utilisateurs et de les transformer en tueurs psychotiques.
    Pour leur faire face, quatre héros malgré eux, que rien ne destinait à se rencontrer : Hannah, une jeune aveugle de 12 ans ayant récemment recouvré la vue (mais pas seulement) grâce à une prothèse futuriste ; Mike Juniper, un ancien évangéliste au trouble passé qui veille, dans son refuge pour sans-abri, sur un ahurissant arsenal d'armes à feu ; Sarin, sa vieille amie quasi immortelle, engagée dans un combat sans pitié contre les ténèbres ; et Lela, une journaliste technophobe, persuadée d'être tombée sur une histoire que personne ne veut couvrir.
    À Portland, Oregon, les portes de l'enfer sont sur le point de s'ouvrir. Hannah et les autres sont-ils prêts ?

  • Hemlock Grove

    Brian Mcgreevy


    Libérez la bête en vous !

    Hemlock Grove (Pennsylvanie) n'est plus une petite ville paisible. Dans les bois, le corps mutilé d'une jeune fille vient d'être retrouvé. Une chasse à l'homme est lancée. Au sein de la communauté, cependant, une angoissante question se fait jour : ce meurtre est-il vraiment l'oeuvre d'un homme ? Et si certains en savaient plus qu'ils ne voulaient bien le dire ?
    C'est sans doute le cas de Peter Rumancek, jeune gitan qui vient d'emménager en ville avec sa mère et qui a raconté aux élèves du lycée qu'il était un loup-garou. Ou de Roman Godfrey, héritier local, qui fait preuve auprès de ses camarades d'un complexe de supériorité pathologique, alors que sa petite soeur Shelley souffre d'une maladie monstrueuse. Les deux garçons - que tout oppose - vont se rapprocher à la suite de ce meurtre pour tenter d'en percer le mystère. Parallèlement, la famille de Roman s'efforce de cacher les étranges expériences scientifiques effectuées par le Dr Johann Pryce au sein de la société Godfrey...
    Page-turner impitoyable, chronique adolescente dark en diable, roman gothique 2.0, Hemlock Grove est une plongée sans retour dans le miroir inversé du rêve américain. C'est aussi une série à succès dont les trois saisons ont été diffusées sur Netflix.


  • La guerre sera surnaturelle, ou ne sera pas.

    Quand, après des années de combats acharnés, deux organisations secrètes et rivales sont contraintes d'allier leurs forces, une seule personne semble en mesure de les aider à conclure cette paix nécessaire : Myfanwy Thomas.
    D'un côté, la Checquy, organisation secrète chargée de combattre les forces surnaturelles qui menacent la Couronne britannique.
    De l'autre, les Greffeurs, une société de peu recommandables alchimistes belges adeptes de manipulations génétiques en tous genres.
    Mais c'est sans compter les mystérieux Antagonistes, qui tentent par tous les moyens de faire échouer les négociations.
    Goules anthropophages, sous-marins informes, prodiges permanents et monstres en tous genres... Entre Jasper Fforde et James Bond, Douglas Adams et les Men in Black, le lecteur retrouvera avec un immense plaisir l'incroyable univers de The Rook, boosté à la terreur sourde et à l'humour survolté. Un voyage dont on ne revient pas indemne !

  • " Ne lâche jamais ma main. " Dérivant dans l'espace, Carys et Max n'ont plus que 90 minutes d'oxygène disponibles. 90 minutes durant lesquelles, de toutes les façons imaginables, ils vont tenter de sauver leur vie. Parce qu'ils ne peuvent pas se perdre maintenant. Pas après ce qu'ils ont traversé. Accrochés l'un à l'autre, ils regardent la planète bleue s'éloigner, se souviennent de leur rencontre, et évoquent le monde qu'ils laissent derrière eux : une société prétenduement idéale, une utopie révolutionnaire où, au nom du progrès et de l'avenir, l'amour véritable a été banni. Le meilleur des mondes, leur a-t-on répété. Mais peut-on, au nom d'un intérêt supérieur, oublier ce qu'on est, ce qu'on a été, ce qu'on aurait pu être ? Love story grandiose aux accents de Gravity , compte à rebours haletant tour à tour hilarant et tragique, S'accrocher aux étoiles met en scène deux personnages que l'amour a changés et qui voudraient à présent changer le monde. Sont-ils prêts à en payer le prix ?

  • Personne ne peut tourner impunément le dos à son passé. 2002, Paris. Engagé au sein de l'entreprise Hermonia pour s'occuper du mécénat, Arturo remplace une certaine Lise Marshall, décédée a priori dans un accident de voiture. Problème : il n'a aucune idée de l'identité réelle de son patron ni de la véritable raison pour laquelle il a été embauché. Le fait est que ce genre de choses lui arrive régulièrement. Docile, le jeune homme tente de se couler dans le moule. Assailli par les brûlants souvenirs d'une enfance passée sous les tropiques, cependant, il sent bien qu'il ne pourra se contenter éternellement de cette vie factice. Vienne, même époque. Jeune call-girl à l'intelligence acérée, Shula est embauchée par un certain Victor Khan, obsédé par son amour de jeunesse disparu. Ashis, son ex-mercenaire d'associé, s'efforce de le mettre en garde : il est en effet convaincu que Shula n'est pas qui elle prétend être. De Vienne à Paris, de la jungle étouffante et létale à l'île mythique qui hante les rêves d'Arturo, une redoutable toile se tisse. Mais qui est la proie, et qui est le prédateur ? Comment distinguer les morts des vivants, les souvenirs de la réalité ? L'heure est bientôt venue de tomber les masques... Thriller hors-normes, hymne déchirant à l'innocence perdue, Parmi les vivants sidère jusqu'à la toute dernière page, tant par son écriture que par son art presque instinctif de brouiller les pistes.

  • Version officielle

    James Renner

    Professeur d'histoire, Jack Felter revient à Franklin Mills, sa petite ville natale de l'Ohio, où son père, pilote à la retraite atteint de démence, est en train de perdre la mémoire. Ce retour forcé ravive de douloureux souvenirs : celui de Samantha, la fille dont il tomba amoureux, aujourd'hui mariée à Tony Sanders, ex meilleur ami devenu psychiatre. Sauf que Tony a disparu depuis maintenant 3 ans, et est présumé mort. Jack décide de se lancer à sa recherche, mais le seul qui semble capable de lui apprendre quelque chose est Cole Monroe, le dernier patient de Tony - un garçon de 16 ans soigné pour paranoïa. Jack est contraint de faire cause commune avec lui pour suivre la trace de son ami. Leur quête - sidérante - va les mener de Manhattan à des structures secrètes enfouies sous les Catskills, pour s'achever sur une île secrète du Pacifique. L'enjeu ? Aux frontières de la folie et du temps, percer le mystère du Grand Oubli, cette gigantesque conspiration chargée de dissimuler certains évènements de notre Histoire. Les fans de X-Files et de Lost seront aux anges : ce roman impossible à lâcher relègue les théories conspirationnistes les plus audacieuses au rang de douces fables rassurantes.

  • Et si un robot pouvait changer votre vie ? Dans un monde où acquérir un androïde fonctionnel est devenu tout à fait possible, Ben est peut-être en train de laisser passer le train de sa vie. Vivant sur l'héritage de ses parents, il regarde, impuissant, sa femme avocate s'éloigner de lui. Loser ? Mais, un matin, Ben trouve un robot dans son jardin. Un adorable petit machin de ferraille qui, assis dans l'herbe, contemplant des chevaux, éprouve toutes les peines du monde à expliquer ce qu'il fabrique ici. " Débarrasse-nous de ce truc ! " exige sa femme en substance. Contre toute attente, Ben s'embarque alors avec Tang dans une quête à travers tout le pays afin de ramener le robot à son propriétaire. Tendre et malicieux, drôle et manipulateur, Tang apprend vite. Et si, sous le vernis écaillé de l'intelligence artificielle, se cachait un vrai coeur ? Et si, au bout du chemin, Ben trouvait bien plus que ce qu'il pensait chercher ? Il y a du Mon chien stupide dans ce roman - et du Wall-E, bien sûr. Charmant souvent, féroce parfois, surprenant toujours, Il y a un robot dans le jardin est l'un de ces livres faussement légers que vous chérirez bientôt comme un trésor.

  • Projet Callidus

    Nikki Owen

    La vérité vaut-elle tous les sacrifices ? La suite de l'époustouflant Sujet 375 ! Pour le Dr Maria Martinez, les choses ne s'arrangent pas. Quand elle rouvre les yeux, c'est pour se réveiller seule dans une cellule, prisonnière. Comment en est-elle arrivée là ? Ses jambes sont attachées, elle a un bras cassé et elle ignore aboslument ou elle se trouve. En Espagne ? Sous l'effet du stress, son hypersensibilité se réveille... À l'étage du dessus, des bruits de pas se font entendre. Sur le mur d'en face, une simple croix. Maria ne le sait pas encore, mais cet objet va peut-être lui sauver la vie. Après les événements du tome 1, la jeune femme, s'est retranchée dans sa villa de Salamanque - un havre de paix connu d'elle seule. Taraudée par le besoin d'en savoir plus sur sa propre histoire, elle parvient à hacker un site lié au MI5. Et ce qu'elle découvre la laisse pétrifiée : il est question d'accouchement secret, de manoeuvres politiques, d'expériences mal conduites... Il est question, surtout, du fait que Maria pourrait bien mourir (comme d'autres avant elle) à l'âge de 34 ans, c'est-à-dire dans quelques mois. Terrifiée, mais plus déterminée que jamais, aussi, à découvrir la vérité, la jeune femme est contrainte de quitter sa cachette pour affronter les fantômes de son passé, aussi intimes et redoutables soient-ils...

  • " This is the end. " Tragique, superbe et sans concession, la conclusion magistrale d'une série apocalyptique unique en son genre. Les derniers jours sont arrivés. Ancien agent des forces de police de Concord (New Hampshire), Hank Palace a trouvé refuge dans les bois de Nouvelle-Angleterre, où d'anciens collègues se sont rassemblés pour attendre la fin. Mais son esprit n'est pas encore en paix. Il lui reste une affaire à régler, la plus importante peut-être : celle de la disparition de sa soeur Nico, qui semble liée aux activités d'un énigmatique culte pseudo-survivaliste qui entend encore sauver le monde, envers et contre tout. L'humanité entre maintenant dans ses derniers soubresauts. En route pour l'Ohio, où l'attend manifestement une révélation tragique, l'inoxydable Hank, accompagné du chien Houdini et de son ami Cortez, découvre à bicyclette ce qui reste de l'Amérique : un monde en ruine et déserté par la technologie, un territoire hostile peuplé de gangs fanatiques, d'immigrants illégaux, de groupuscules religieux... et d'une communauté amish qui pourrait bien l'amener à reconsidérer toute sa perception des choses.

  • " Je voyais des choses que les autres ne voyaient pas. " Photographe punk expérimentale, Cass Neary a connu son quart d'heure de gloire warholien dans le New York des années 1970. Ce qui n'était pas prévu, c'est qu'elle y survive. Vingt ans plus tard, c'est une quadragénaire has been ayant gardé de sa folle jeunesse, outre un penchant prononcé pour les paradis artificiels, une profonde et incurable nostalgie. Aussi, quand son vieil ami Phil lui propose d'aller interviewer Aphrodite Kamestos, artiste culte des années 1960 vivant désormais recluse sur une petite île perdue au large du Maine, Cass n'hésite pas très longtemps ; d'autant que Kamestos, dont l'oeuvre a inspiré son propre travail, a apparemment demandé à la voir personnellement. Mais le Maine en novembre est un monde en soi : grise, glacée, peuplée de figures inquiétantes, la région baigne dans une atmosphère quasi onirique, et l'esprit embrumé de la visiteuse n'arrange rien à l'affaire. Avant de s'embarquer pour Paswegas Island, Cass apprend que des disparitions ont été signalées dans le secteur. L'accueil glacial que lui réserve Aphrodite, et l'étrange comportement du fils de cette dernière, ne font rien pour dissiper ses angoisses. Et si l'expression " artiste maudite " était à prendre au sens littéral ? Cass est-elle prête à affronter ses propres démons ?

  • Un rabbin à Las Vegas : ça va saigner ! " Infiniment lisible, infiniment drôle, et infiniment meilleur que tout ce que vous pourrez lire cette année. " Craig Johnson Tueur à la solde de la mafia de Chicago, Sal Cupertine est ce qui se fait de mieux dans le genre : discret, redoutablement efficace et doté d'une mémoire hors norme, il ne laisse jamais la moindre trace derrière lui. Jusqu'au jour où une opération tourne mal - très mal. Après avoir été contraint d'éliminer trois agents du FBI, Sal quitte la ville, caché dans un camion réfrigéré. Sa carrière est terminée. À moins que... Une opération chirurgicale plus tard, Sal Cupertine n'est plus : il a laissé la place au rabbin David Cohen, officiant à Las Vegas. À sa propre surprise, notre homme, désormais capable de citer des passages entiers du Talmud, se prend au jeu. Mais ses employeurs n'en ont pas terminé avec lui. Le cimetière dont Cohen a la responsabilité est utilisé par la mafia comme plaque tournante de trafics en tout genre et, pour ne rien arranger, le FBI est toujours à ses trousses. Bandit d'un côté, homme de Dieu de l'autre, Sal ne va pas s'en tirer si aisément !


  • Certains amis ne vous laissent jamais en paix...

    La première règle du Fight Club ? On ne parle pas du Fight Club !
    En revanche, on peut le lire... Accrochez vos ceintures, Tyler Durden est de retour, plus féroce et plus enragé que jamais !
    Découvrez en exclusivité le prologue du roman graphique événement, disponible le 28 avril 2016.

  • Captifs

    Kevin Brooks


    Enfermés. Par qui ? Pourquoi ? Jusqu'à quand ?

    Linus, 16 ans, se réveille un matin sur le sol d'un sinistre bunker souterrain. Sans eau, sans nourriture... et sans la moindre explication. Manifestement, il a été kidnappé. Pour quel motif ? Et qu'attend-on de lui ?
    Les jours passent. D'autres détenus, n'ayant apparemment rien en commun, sont amenés par un ascenseur,. Une petite fille. Un vieil homme malade. Un toxicomane. Un autre homme, une autre femme. Capturés en pleine rue, comme lui. Nourris, désormais, constamment surveillés. Et incapables de comprendre ce qu'ils font en ce lieu.
    Bientôt, et tandis que le temps commence à perdre sa réalité, une horrible vérité se fait jour. Il ne s'agit plus de sortir - c'est manifestement impossible. Il s'agit de survivre. Ensemble. Le plus longtemps possible. En espérant obtenir une réponse à la seule question qui vaille : Pourquoi ?
    Honoré outre-Manche par la très prestigieuse médaille Carnegie, Captifs a été l'objet, à la suite de cette récompense, d'une virulente polémique. On lui a notamment reproché sa violence et son absolu nihilisme. " Monumental ", déclarait dans le même temps le Times. " Tout le monde devrait lire ce roman. "
    Medaille Carnegie 2014 (Grande-Bretagne)

  • Certains amis ne vous laissent jamais en paix...La première règle du Fight Club, vous vous souvenez ? Mais ça, c'était avant. La cendre des glorieuses explosions d'antan est depuis longtemps retombée.
    Nous sommes dix ans après la fin de la première histoire. Marla et " celui qui se fait appeler Sebastian " sont désormais mariés, englués dans une haïssable petite existence bourgeoise. Ils ont une maison, un petit garçon, sans doute une carte d'électeur - plus rien ne les distingue de leurs voisins.
    Sebastian, cependant, n'est pas tout à fait guéri : il gobe des petites pilules pour juguler les symptômes de son ancienne schizophrénie. Marla, qui trompe son ennui en participant à des groupes de parole bizarroïdes, les remplace par du sucre et de l'aspirine : une façon comme une autre de faire revivre Tyler Durden, afin qu'il revienne foutre le bordel dans leur univers trop bien rangé.
    Roman graphique encensé par la critique,
    Fight Club #2 ne reprend pas seulement les choses là où son prédécesseur les avait laissées. Ce bréviaire d'une génération perpétuellement maudite, critique au vitriol d'une société vendue au recyclage cynique est servi par un dessin d'une précision et d'une force étourdissantes. Palahniuk s'y montre de nouveau au sommet de son art. Le démon est de retour !

  • Le compte à rebours est enclenché. Deuxième tome d'une trilogie passionnante, le roman de Ben H. Winters, lauréat du prix Elgar, nous transporte dans un monde à feu et à sang, au côté d'un personnage qui se révèle à lui-même, au moment où l'humanité sombre ! La fin du monde ? Elle arrive. Dans 77 jours maintenant, l'astéroïde 2011GV1 va s'écraser sur Terre, quelque part en Indonésie, et c'en sera fini de l'humanité. Plutôt que de se lever le matin pour aller travailler, les Américains - et on les comprend - préfèrent concrétiser d'urgence la liste des 100 choses qu'ils ont envie de faire avant de mourir avec, évidemment, tous les excès que cela implique. Pourtant, il reste un homme, un seul, bien décidé à faire son job jusqu'au bout : Hank Palace, ancien flic de la police de Concord. Déterminé à retrouver Brett Cavatone, le mari de sa nounou qui a mystérieusement disparu, Hank se lance dans une quête désespérée, et rien ne semble pouvoir l'arrêter. Mais son courage et sa droiture suffiront-ils ? Car rien n'est simple dans un pays livré à une anarchie sans nom, où l'électricité et les télécommunications ont rendu l'âme, où les pillages sont quotidiens et qui pourtant est synonyme de terre promise pour des milliers de personnes qui tentent de fuir la zone d'impact...

  • Vos films cultes comme vous ne les avez jamais lus. Pacôme Thiellement, penseur protéiforme, pop et déjanté, nous livre son petit bréviaire de cinéphile : forcément culte, forcément iconoclaste, forcément passionnant ! En mars 2014, un photographe estonien publie les ahurissants clichés d'un cinéma égyptien abandonné au milieu du désert du Sinaï. Si la construction de l'édifice est attribuée à un excentrique homme d'affaires français du début du XXe siècle, aucun film n'y a jamais été diffusé et il a été depuis détruit. Il n'en fallait pas plus à Pacôme Thiellement pour plonger dans les arcanes du cinéma et proposer des analyses déjantées de Nosferatu, Nosferatu fantôme de la nuit, Freaks, Le Locataire, Possession, Suspiria, Céline et Julie vont en bateau, M. Arkadin, Chinatown, Opening Night, Nymphomaniac et Shining. Autant de films étrangement cultes, autant de chefs-d'oeuvre à voir ou à revoir autrement, grâce aux lumières d'un érudit pop quelque peu magicien pour qui le cinéma est devenu, le temps d'une parenthèse enchantée, la façon la plus sûre de discerner l'invisible.

  • Sujet 375

    Nikki Owen

    Quand la vérité est mensonge... Entrez dans ce thriller psychologique à l'intrigue diabolique, où la tension monte au fil des pages jusqu'à devenir insupportable. " Je suis le Dr Maria Cruz-Banderras et je suis - enfin, j'étais - spécialisée en chirurgie réparatrice. J'ai 33 ans. Lieu de naissance : Salamanque, Espagne. Ah, et je suis accusée du meurtre d'un prêtre catholique. " Maria Cruz-Banderras est en prison. Si elle est convaincue d'être innocente des faits qui lui sont reprochés, toutes les évidences sont contre elle. Son alibi ne tient pas la route et les tests ADN confirment qu'elle était bien sur les lieux du crime au moment du meurtre. Atteinte du syndrome d'Asperger, Maria se souvient de tout... sauf de ce qui la concerne intimement. Auprès des thérapeutes, elle va puiser dans ses facultés uniques pour tenter de se remémorer son passé récent. Les bribes qu'elle essaie de reconstituer ne semblent pas faire sens. Sauf à croire à des années de mensonges et de faux-semblants. Ce qui est, bien sûr, totalement impossible. À moins que... Trauma, amnésie, menace latente... Le roman de Nikki Owen entraîne le lecteur dans un véritable cauchemar éveillé. Êtes-vous prêts à vous y risquer ?

  • Ne touchez pas à ce livre... il pique ! Les nouvelles aventures, toujours plus délirantes, de John et Dave ! Une année s'est écoulée depuis les événements décrits dans John meurt à la fin. John (qui n'est donc pas vraiment mort à la fin, et essaie désormais de se dégoter un vrai job) et son copain Dave ont repris le cours de leur existence. Une nuit, une énorme araignée invisible attaque ce dernier dans son lit, puis prend le contrôle de l'officier de police venu enquêter sur l'incident, le transformant en ce qu'il faut bien appeler une saloperie de zombie. Une vague de panique déferle alors et une quarantaine est décrétée. Tandis que David est enfermé dans l'hôpital avec des centaines d'autres victimes présumées et tente de s'enfuir (mais est-ce une si bonne idée ?), John parvient à quitter les lieux et se met en tête de retrouver Amy, la petite amie de son pote. Dès lors, qualifier la situation de chaotique reviendrait grosso modo à expliquer que le bombardement d'Hiroshima était " un peu irritant ". À propos de John Meurt à la fin : " Un récit gore, burlesque, au croisement de Lovecraft et Mel Brooks. " Le Monde des Livres " Entre horreur et humour, frissons et éclats de rire, s'embarquer dans John meurt à la fin relève de l'expérience. " Rolling Stone " À mi-chemin entre Ghostbusters, Silent Hill et Mister Bean, John meurt à la fin ouvre une quatrième dimension dans la littérature : celle du n'importe quoi complètement maîtrisé. " Transfuge

  • Signez, vous ne risquez rien, ou presque... Journaliste désabusé, Adam Langer retrouve un jour une vieille connaissance : Conner Joyce, auteur de thrillers en perte de vitesse en pleine promotion de son dernier roman. Ce dernier lui confie avoir reçu une offre ahurissante : un homme d'affaires richissime, lui a proposé d'écrire un roman rien que pour lui moyennant une somme colossale. Seule particularité, le contrat s'assortit de certaines clauses assez particulières : 1/ le livre rejoindra la collection privée d'exemplaires uniques de l'homme d'affaire, pour lequel ont déjà travaillé des écrivains aussi prestigieux que Thomas Pynchon, Norman Mailer ou J. D. Salinger... et n'en sortira jamais. 2/ Le propriétaire se réserve le droit d'exiger de l'auteur quelques modifications de son cru. 3/ l'accord doit rester absolument secret. Bientôt, et tandis qu'un Conner visiblement aux abois s'obstine à tout raconter à son ami - lequel se passerait bien de ces révélations -, l'histoire prend une tournure des plus inquiétantes : l'offre n'a évidemment rien de philanthropique, et le contrat désormais signé aura des conséquences imprévues.

  • "De temps à autre apparaît un auteur amoureux de son art, du langage écrit [...] et des grands mystères qui résident de l'autre côté du monde physique. Il y avait William Faulkner, Cormac McCarthy ou Annie Proulx. Vous pouvez maintenant ajouter Michael Farris Smith à la liste." James Lee Burke Après des années de catastrophes écologiques, le sud des États-Unis, de la Louisiane à la Floride, est devenu un véritable no man's land. Plutôt que de reconstruire sans cesse, le gouvernement a tracé une frontière et ordonné l'évacuation de la zone. Au sud de la Ligne se trouve désormais une zone de non-droit ravagée par les tempêtes et les intempéries incessantes - sans électricité, sans ressources et sans lois.
    Cohen fait partie des rares hommes qui ont choisi de rester. Incapable de surmonter la mort de sa femme et de l'enfant qu'elle portait, il tente tant bien que mal de redonner un sens à sa vie, errant sous une pluie sans fin. Des circonstances imprévues vont le mettre en présence d'une colonie de survivants, menée par Aggie, un prêcheur fanatique hanté par des visions mystiques. Celui-ci retenant contre leur gré des femmes et des enfants, Cohen va les libérer et tenter de leur faire franchir la Ligne. Commence alors un dangereux périple à travers un paysage désolé, avec pour fin l'espoir d'une humanité peut-être retrouvée.
    Prophétique, sans concession, portée par une langue incantatoire, cette histoire de rédemption aux accents post-apocalyptiques révèle un auteur de tout premier ordre. Une pluie sans fin est de ces romans qui continuent de hanter leur lecteur bien après la dernière page.

empty