Tom Pousse

  • 100 idées ; 100 idees pour promouvoir l'autodétermination et la pair-aidance Nouv.

    De nombreux termes sont employés et valorisés lorsque l'on évoque l'accompagnement des personnes dites fragilisées : autodétermination, empowerment, autonomie, pouvoir de dire et d'agir, choisir, décider pour soi, savoirs expérientiels, pair-aidance, participation...
    Derrière ce riche vocabulaire, de véritables changements dans les pratiques d'accompagnement et la prise en considération de ces personnes dites fragilisées sont à relever. En effet, depuis plusieurs années, notre gouvernement, les ministères, les organismes d'action sociale, l'ensemble des établissements et services médico-sociaux, les associations qui les gèrent, l'Éducation nationale, et surtout les personnes elles-mêmes demandent à ce que soient posées les bases d'un « vivre ensemble » respectueux de la parole de chacun.
    Ces préoccupations (éminemment humanistes) font écho aux mutations engagées autour de l'école et la société inclusives. Elles exigent de l'ensemble des acteurs le partage de conceptions ancrées dans l'accès au droit et l'exercice de la citoyenneté sans entrave ni condition.
    Notre ouvrage propose de faire le point sur des concepts de plus en plus utilisés et sur lesquels il convient de se mettre d'accord, et de les mettre en lien avec la « vraie vie » grâce aux personnes elles-mêmes, aux associations et aux professionnels qui ont tous participé à l'écriture de ces idées. Cela permettra de se saisir de toutes ces idées pour mieux cerner les implications directes qu'elles peuvent avoir sur le quotidien de toutes et tous.

  • Ce livre est une série de courts exercices de sophrologie associés à des exercices de respiration. 106 séances pour apprendre à mettre le stress à distance et créer un espace de retour au calme (tant pour le corps que pour l'esprit), trouver sa juste place (celle qui est bonne pour soi-même) et enfin, ressentir son corps de manière plus consciente. Bien que les séances proposées puisent leur source dans la méthode sophrologique, leur construction est influencée par la cohérence cardiaque et la méditation de pleine conscience, auxquelles l'auteure a ajouté sa joie créative + un zeste de poésie.
    Le point de départ de cet ouvrage est l'un des principes fondamentaux de la sophrologie : « l'adaptabilité ». Les exercices proposés dans ce livre tentent de répondre de manière pragmatique aux problématiques petites ou grandes de chaque individu. La sophrologie est la méthode idéale du mieux-être au quotidien. Ce livre s'intègre parfaitement à des journées remplies. Il peut s'utiliser tel un manuel « d'échappée belle » à glisser dans la poche de son jean ou de son manteau, dans son sac à dos, son cartable ou son sac à main. Il peut se lire et même se pratiquer dans les transports en commun, le matin tôt, juste avant de se coucher, pendant une pause dans une journée chargée, avant une réunion de travail, dans une salle d'attente, entre deux révisions pour passer un examen ou un concours...
    Compte tenu de leurs objectifs, les SophroRespi s'adressent à tous les publics, autant dans la sphère privée que professionnelle.

    Les enfants, les adolescents et les adultes stressés notamment par des troubles de la cognition ;
    toutes les personnes soumises au stress et aux tensions, de manière périodique ou chronique, quel que soit leur âge ;
    les chefs - cheffes d'entreprise ou toute personne ayant à diriger des équipes ;
    les enseignants - enseignantes des écoles, collèges et lycées ;
    les éducateurs - éducatrices ;
    le personnel soignant, hospitalier ou non ;
    les sophrologues et autres thérapeutes.

  • Des conseils et astuces pour bien entrer dans l'écriture ou modifier les mauvaises habitudes, tout en redonnant confiance à l'enfant.

    L'écriture permet de communiquer, de laisser notre « trace », elle est notre reflet.
    À l'heure du numérique, alors que nous écrivons de moins en moins, l'écriture reste toujours présente dans notre environnement et notre quotidien. Elle est indispensable, particulièrement à l'école où elle est également un exercice imposé.
    Ce livre a pour objectif de fournir conseils et astuces pour accompagner l'enfant au cours de son apprentissage et faciliter le dépistage d'une éventuelle difficulté graphique, voire d'une dysgraphie (trouble fonctionnel qui rend difficiles l'acquisition et l'exécution de l'écriture).
    Au fil des pages, vous découvrirez les étapes du développement de l'écriture, des idées ludiques pour travailler la mobilité digitale, les formes prégraphiques ou encore les lettres... et des suggestions pour aider les enfants présentant une écriture illisible, lente, douloureuse, un blocage face à l'écrit...
    Des cas concrets seront présentés (enfants en CP, en primaire, adolescents, multi-dys, avec phobie scolaire, enfants et adultes avec pathologies...), ainsi que le métier de graphothérapeute, spécialiste dans la rééducation de l'écriture.
    Cet ouvrage est destiné aux parents et aux enseignants, mais aussi à toutes les personnes côtoyant des enfants et des adolescents, quel que soit leur profil (haut potentiel, TDA/H, avec trisomie, multi-dys...) et soucieux de leur écriture.
    L'essentiel est de donner ou de redonner le plaisir d'écrire, car comme le disait Voltaire, « L'écriture est la peinture de la voix. »

  • L'expérimentation du corps constitue chez l'enfant son référentiel de base pour coordonner ses gestes, s'orienter dans l'espace et le temps, réguler ses émotions, avoir confiance en soi... bref, tout le matériel cognitif et émotionnel nécessaire pour se sentir « bien dans son corps et dans sa tête » et profiter efficacement des apprentissages.

    En effet, maturation neurologique (pouvoir faire), développement cognitif (savoir faire) et épanouissement affectif (envie de faire) constituent les composantes indissociables du développement de l'enfant où tout progrès dans un domaine retentit sur les autres : motricité globale et fine, construction de la latéralité, organisation dans l'espace et dans temps, maîtrise du graphisme et de l'écriture, facultés de concentration, etc.

    De la difficulté mineure au trouble avéré (Dyspraxie, TAC, Dysgraphie, TDA/H...), nous exposons des contenus théoriques actualisés ainsi que les repères d'âges associés, afin de mieux comprendre les difficultés rencontrées par l'enfant.

    o Comment les difficultés scolaires peuvent-elles trouver leurs origines dans des difficultés psychomotrices et comment tenter d'y remédier ?

    o Comment mieux apprécier le développement psychomoteur de son enfant et décoder les éventuels signes d'alerte ?

    o Quand s'orienter vers un professionnel spécialisé ?

    Loin d'avoir l'ambition de se substituer à une prise en charge en psychomotricité, les exercices, conseils et préconisations rassemblés dans cet ouvrage sauront néanmoins guider parents, enseignants et autres professionnels dans le développement psychomoteur de leur jeune public.

  • 100 idées destinées aux familles, aux enseignants, et aux professionnels accompagnant les enfants.


    L'ergothérapie est une profession paramédicale qui a pour mission d'aider les enfants en difficulté à relever les défis qu'ils rencontrent dans leur quotidien. Les ergothérapeutes les accompagnent pour développer leur potentiel, les amener à repenser leurs activités et à optimiser leur environnement. L'efficacité de leurs interventions a été validée par le biais d'études rigoureuses.

    Les ergothérapeutes partagent une vision concrète des besoins de l'enfant (et de sa famille) pour lui permettre de :
    - jouer et développer sa motricité, ses sens, ses capacités de réflexion ;
    - encourager son autonomie à la maison et dans ses loisirs en multipliant les expériences positives ;
    - apprendre sereinement à l'école et acquérir de nouvelles compétences ;
    - s'ouvrir aux autres et mieux communiquer ;
    - trouver et valoriser son rôle dans la société.

    Un livre qui vous fournira astuces et outils pratiques pour grandir et s'épanouir dans son quotidien. Son objectif est de faciliter la participation de l'enfant dans ses occupations à la maison, à l'école et dans la société.

  • Pour que leur intégration sociale et scolaire soit réussie, les enfants doivent prioritairement apprendre les codes de communication et de socialisation, codes que l'on nomme aussi « les habiletés sociales ».
    L'apprentissage de ces habiletés concerne donc tous les enfants, mais elles nécessitent parfois des techniques d'enseignement plus spécifiques quand ces derniers présentent des troubles du neuro-développement (comme l'autisme, le trouble d'attention/hyperactivité, les dys...) ou des carences éducatives (enfants à caractère « social », troubles oppositionnels...).
    Ce livre propose 100 idées pour permettre aux parents et aux pédagogues de comprendre et d'enseigner les habiletés sociales aux enfants, quel que soit leur âge. En effet, l'auteur propose un programme et des techniques couvrant tous les niveaux de développement (de la petite enfance à l'adolescence), s'adaptant ainsi à tous types de public (avec ou sans troubles, de la déficience intellectuelle au haut potentiel intellectuel).
    Plus précisément, ce manuel permet d'appliquer des méthodes comportementales issues des sciences de l'apprentissage. À l'heure actuelle, ces méthodes montrent le plus haut niveau d'efficacité, études et preuves scientifiques à l'appui, et quels que soient les publics concernés.
    L'auteur tient à cette rigueur scientifique tout en restant très accessible et concret dans les méthodes à appliquer, avec des exemples et des conseils à mettre en oeuvre pour chaque idée.



  • Pourquoi stimuler sa Mémoire de Travail ?



    Parce que la Mémoire de Travail est indispensable à de très nombreux actes du quotidien : comparer des prix, passer une commande au restaurant, retenir une consigne, calculer...
    Parce que la Mémoire de Travail est indispensable aux apprentissages et au développement : parler, lire, écrire, compter, apprendre une seconde langue, raisonner...
    Parce que la Mémoire de Travail est souvent atteinte dans les troubles Dys (dyslexie, dysphasie, dyspraxie, TDA/H...), l'autisme, la déficience intellectuelle, dans certains cancers traités par chimiothérapie, dans certains AVC, dans la maladie d'Alzheimer...
    Parce que la Mémoire de Travail peut s'améliorer avec de l'entraînement ou des rééducations.
    Parce qu'il est important de stimuler son cerveau tout au long de sa vie.



    À qui s'adresse ce livre ?



    Aux parents, aux aidants, aux enseignants... qui accompagnent un enfant ou un adulte qui présente des difficultés de mémoire de travail et qui souhaitent l'aider au quotidien.
    Aux personnes (enfants ou adultes) qui souhaitent entretenir le bon fonctionnement de leur cerveau.
    Aux professionnels à la recherche de conseils et d'exercices pour stimuler ou rééduquer les troubles de la mémoire de travail



  • À partir d'une idée simple : aucun enfant ne se lève le matin pour échouer dans ce qu'il entreprend, découvrons ensemble comment sauver le parcours scolaire des enfants « DYS », loin des idées reçues et forts de ce que nous avons initié et observé avec des centaines d'entre eux que le numérique a placé sur le chemin de la reconnaissance, de l'autonomie et de l'estime d'eux-mêmes.

    De plus en plus d'enfants se voient prescrire ou indiquer l'utilisation d'un ordinateur pour aller à l'école. Ils sont concernés par la dyspraxie, la dyslexie, les troubles de l'attention avec ou sans hyperactivité, le haut potentiel, les troubles autistiques, d'autres causes diagnostiquées par un neuropédiatre. Avec ou sans reconnaissance de handicap par la MDPH, ces apprenants, souffrant de troubles des apprentissages, sont toujours en grande difficulté à l'école, au collège et au lycée. Avec à l'horizon, la menace du décrochage et de l'échec scolaire. Bienvenue dans la grande famille des « DYS » !

    Pourquoi et comment l'ordinateur peut-il leur venir en aide ? Simple accessoire ou véritable cartable numérique ? De quelles façons accompagner ces enfants « dysférents » ainsi équipés lorsque l'on est parent, enseignant, professionnel de santé ? Par quels moyens faire de ce cartable numérique une véritable alternative pédagogique, logistique, organisationnelle et pratique et non un problème de plus à gérer ?

    Pour la première fois, ces aspects sont abordés dans un livre pratique et pragmatique. Les adultes qui accompagnent ces enfants en avaient besoin.



  • Un éclairage vrai sur les troubles DYS et le rôle des professionnels dans le parcours de soins qui s'adresse :


    ·aux enfants, jeunes Dys dont le courage n'a d'égal que la persévérance et la spécificité ;

    ·aux parents éprouvés, mais combatifs dont la présence est toujours bienveillante et rassurante ;

    ·aux pédagogues, professionnels de santé et aidants à l'écoute et au dévouement à nul autre pareil dont le but est d'aider et de faire progresser à travers les méandres des difficultés à surmonter.

    Un livre à plusieurs voix, construit à partir de la réalité des expériences, des vécus, des cheminements personnels et de la variété des points de vue afin de faire le point sur :

    ·la détection qui doit pouvoir se faire le plus tôt possible par des praticiens compétents ;

    ·la nature des troubles dont certains peuvent être associés ;

    ·les prises en charge possibles et les organismes auxquels les parents peuvent s'adresser ;

    ·les compétences des divers intervenants et leurs implications dans le processus de soins.

    Ce livre conseillera donc aux parents soucieux d'aider enfants et jeunes Dys dans leur recherche de solutions facilitant l'acquisition des savoirs. Il leur permettra aussi d'opter pour un futur à la hauteur de leurs capacités, de leurs dons et de leurs talents.


  • LES RÉPERCUSSIONS SOCIALES, PSYCHOLOGIQUES ET SCOLAIRES DE L'ÉPILEPSIE SUR LA VIE DE L'ENFANT PEUVENT ÊTRE PLUS GRAVES QUE LA MALADIE ELLE-MÊME.

    100 idées conçues dans un langage simple, qui décryptent les épilepsies de l'enfant pour les rendre compréhensibles par tous.

    100 idées qui offrent des pistes de réflexion, des solutions pratiques et des réponses claires pour faire en sorte que chaque enfant avec épilepsie puisse vivre pleinement sa vie.

    L'épilepsie concerne 200 000 enfants et adolescents en France. C'est une affection neurologique chronique complexe dont les manifestations sont diverses et ne se résument pas uniquement dans la répétition de crises spectaculaires et imprévisibles. Les répercussions de la maladie, les traitements médicaux et chirurgicaux, les fausses croyances et les préjugés compliquent la vie des personnes qui en souffrent. Chez les jeunes, certaines épilepsies perturbent également les apprentissages scolaires et le comportement. Parfois, elles créent aussi des handicaps graves et persistants.

    Les idées proposées dans ce livre visent à faire comprendre ce que sont les épilepsies et leurs conséquences sur la vie scolaire, familiale et psychosociale des enfants. Elles s'articulent autour de trois chapitres principaux :

    o « Que savoir sur les épilepsies de l'enfant ? »

    o « Épilepsies et apprentissages de l'enfant : des repères pour les enseignants »

    o « Épilepsies et vie quotidienne : des repères pour les familles ».


  • Comment aider les enfants à grandir le mieux possible dans ce monde en pleine mutation ?

    Au travers de la reconstitution d'une série d'entretiens avec des parents, ce livre nous conduit au coeur de la construction psychique de l'enfant.

    Dans une interprétation résolument nouvelle, Linda Gandolfi met l'accent sur l'importance du mythe dans l'éveil de l'enfant à la conscience du monde.

    Les Dieux de l'Olympe sont encore bien vivants et leurs aventures extraordinaires qui valent celles des Superhéros contemporains nous conduisent - et c'est le pari de ce livre -, vers une meilleure compréhension des étapes de l'évolution des enfants.

    Grâce à cette lecture mythologique, chaque manifestation de l'enfant devient un langage imagé permettant aux parents de se repositionner en toute confiance dans la relation éducative. Le sens des manifestations souvent anodines des enfants telles qu'un sommeil perturbé, une alimentation difficile, des pleurs en apparence injustifiés, etc. devient accessible à tous.


    Un livre dynamique où réalité et mythes font bon ménage pour mieux aimer et mieux vivre.



    Linda Gandolfi : psychanalyste rattachée à l'Association de psychanalyse anthropologique, elle a donné une orientation métaphysique à son approche analytique. Elle défend l'idée que tout dans l'existence, y compris les épreuves les plus difficiles, recèle un sens qu'il nous appartient d'investir. Elle est à l'origine de l'approche spécifique des « Enfants de Chiron » qui tend à repérer de manière pragmatique ce qui se dit dans la relation parents/enfants. Elle s'appuie sur la mythologie grecque qui livre une extraordinaire explication de la construction de l'âme humaine.


  • Nouvelle édition mise à jour en fonction des directives de 2015 de l'Éducation nationale.PPRE, PAP, PPS : des dispositifs méconnus pour venir en aide aux élèves en difficulté et aux élèves en situation de handicap. Soit 15% des élèves du primaire.Or, depuis la loi du 11 février 2005, ces élèves doivent de plein droit être accueillis dans les classes, mais ils sont trop souvent encore considérés comme un frein à leur bon fonctionnement.C'est pour ces élèves et pour faciliter le travail de leurs enseignants qu'ont été conçus trois projets éducatifs :o Le PPRE (Programme personnalisé de réussite éducative) pour les élèves souffrant de troubles des apprentissages nécessitant un soutien scolaire ponctuel et transitoire (3 à 6 semaines).o Le PAP (Plan d'accompagnement personnalisé) pour les élèves souffrant de troubles des apprentissages dont le handicap n'a pas encore fait l'objet d'une reconnaissance par la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées).o Le PPS (Projet personnalisé de scolarisation) pour les élèves dont le handicap a été reconnu par la MDPH et qui pourront bénéficier d'un AESH (Accompagnant des élèves en situation de handicap), ex-AVS (Auxiliaire de vie scolaire).Nombre d'enseignants, et notamment les plus jeunes d'entre eux, connaissent mal le fonctionnement de ces dispositifs, n'en appréhendent pas toujours l'utilité, ou en redoutent la lourdeur. Ce livre leur montre qu'il n'en est rien. Une fois bien compris, ces dispositifs sont faciles à mettre en place et ils seront, pour eux autant que pour leur élève, une aide précieuse, rassurante et efficace. Finalement, leur travail en sera grandement facilité et tous en tireront satisfaction.Pour les enseignants, ces dispositifs ce n'est pas du travail « en plus », c'est du travail « en mieux », et de vrais outils « d'aide pour aider ». Ce livre est donc destiné à les aider à les mettre en place.Mais, bien évidemment, il s'adresse aussi aux parents soucieux de la scolarité de leur enfant, pour leur montrer comment ces projets contribueront à inscrire leur enfant dans la réussite. Enfin, il s'adresse aussi à tous ceux, orthophonistes, psychomotriciens, psychologues... qui accompagnent l'élève dans sa scolarité.L'auteure : Isabelle DEMAN, a été enseignante spécialisée dans un RASED et maître formateur, intervenante en ASH, à l'IUFM de Paris. Elle est actuellement intervenante dans des organismes de formation continue pour les enseignants où elle transmet et partage ses idées, fruit de son expérience auprès des élèves en difficulté. Elle organise notamment des formations à la mise en place de PPRE, PAP et PPS.




  • Membres de la fa


    mille et/ou professionnels, les


    personnes qu


    i accompagnent les malades sont


    confrontées tous les jours à de nombreuses difficultés.





    o Ce guide a vocation à apporter des réponses pratiques à toutes les questions que vous vous posez : sur les principales caractéristiques de la maladie, son évolution, son traitement, et sur la conduite à tenir face aux troubles de la mémoire, du comportement et du langage.





    o Il vous permettra d'apporter l'aide quotidienne la plus adaptée à la personne malade et de lui offrir ainsi une meilleure qualité de vie.





    o Du réveil au coucher, des centaines de conseils pratiques faciliteront votre accompagnement pour la toilette, l'habillage, les repas, la prise des médicaments, etc., et vous indiqueront les activités les plus appropriées pour préserver les capacités de la personne malade le plus longtemps possible.





    o De nombreuses suggestions et conseils vous permettront par ailleurs de continuer à communiquer avec la personne, quel que soit le stade de la maladie.


  • En donnant 100 idées et conseils pratiques permettant d'améliorer et de développer les apprentissages, ce livre constitue un guide précieux pour tous les enseignants qui travaillent avec des élèves souffrant de trouble oppositionnels avec provocation (TOP) ou autres troubles de la conduite et du comportement.


    En effet, comme le soulignait justement le décret n°2005-11 du 6 janvier 2005, lorsque des enfants ou des adolescents « présentent des difficultés psychologiques dont l'expression, notamment l'intensité des troubles du comportement, perturbe gravement la socialisation et l'accès aux apprentissages », ils se trouvent alors « malgré des potentialités intellectuelles et cognitives préservées, engagés dans un processus handicapant qui nécessite le recours à des actions conjuguées et à un accompagnement personnalisé. »


    Principal d'éducation dans un collège d'enseignement spécialisé à Oxford, l'auteur, au cours de sa longue expérience pédagogique avec des élèves aux comportements problématiques, a pu tester chacune des suggestions concrètes exposées dans ce livre.


    Ses conseils permettent notamment d'identifier les moments potentiellement stressants pour les élèves, les éléments « déclencheurs » de comportements agressifs, d'éviter l'engrenage des surenchères dans la provocation, et fournissent ainsi les moyens de mettre en place une posture d'autorité et des stratégies efficaces de gestion des comportements difficiles.






    Roy HOWARTH

    a exercé pendant plus de vingt ans les fonctions de principal d'éducation à la Northern House Special School, à Oxford. Il est aujourd'hui maître de conférences à la Brooke University d'Oxford, où il enseigne la gestion de la classe face aux comportements à problèmes. Il donne également des cours de formation pédagogique sur le développement et la protection de l'enfant.

  • Avoir un enfant dyslexique, c'est non seulement devoir apprendre à lui venir en aide dans le cadre de ses apprentissages, mais c'est aussi s'informer des démarches administratives à accomplir.

    Celles-ci sont nombreuses et parfois difficiles à mener, et les informations ne sont pas toujours faciles à recueillir : un vrai parcours du combattant !
    Ce guide, clair et pratique, s'adresse d'abord aux parents, afin de faciliter les démarches qui leur permettront de faire valoir les droits de leur enfant. Mais il intéressera aussi les enseignants et les orthophonistes qui auront à les conseiller et les guider.



    Enfin, il est aussi destiné à faciliter la vie, donc la compréhension entre l'enfant dyslexisque et son entourage car il importe de ne pas oublier l'essentiel :
    « identifier les points forts et les talents de votre enfant, et tout faire pour que ceux-ci s'épanouissent au plus vite pour lui permettre de bâtir son estime de soi ! »
    L'auteure : Anne-Marie Montarnal

    , médecin, mère d'enfant dyslexique, fondatrice de l'APEDA (Association française de parents d'enfants en difficulté d'apprentissage du langage écrit et oral), est l'auteure du Tiroir coincé. Elle donne ici des conseils pratiques, fruit d'une expérience personnelle et des multiples contacts établis avec les parents d'enfants dyslexiques en France et à l'étranger.


  • Un ouvrage très « pratique »

    Élisabeth BINTZ s'appuie sur son expérience d'enseignante spécialisée, puis de conseillère pédagogique et d'inspectrice dans l'Adaptation Scolaire des élèves en situation de Handicap, pour donner des repères aux enseignants « ordinaires » qui doivent aujourd'hui accueillir des élèves avec autisme ou TED dans leur classe.
    Pour mieux scolariser
    Car cette scolarisation est loin d'être évidente, compte tenu de notre habitude de mettre à l'écart et précisément de ne pas traiter comme les autres, ces enfants « différents ». Aussi les enseignants dits « ordinaires » qui, beaucoup plus que par le passé, accueillent aujourd'hui des élèves avec autisme dans leur classe, mais aussi les AVS (Auxiliaires de vie scolaire), ne sont la plupart du temps pas préparés à l'accueil de ces enfants, dont le fonctionnement spécifique est si déroutant.
    Des élèves qui ne sont pas stupides...
    Convaincue qu'il est possible d'enseigner à des élèves avec autisme, dont elle montre qu'ils ne sont pas « déficients » ni « stupides », Élisabeth BINTZ souhaite faire partager ses connaissances et son expérience de terrain pour montrer de quelle façon une scolarisation permet de développer les potentialités, parfois remarquables, de ces enfants.
    Le livre tente de répondre à deux questions fondamentales : « Pourquoi et comment scolariser ces élèves ? » Si le « pourquoi » ne se discute pas dans la mesure où la réponse se trouve dans un texte de loi, la seconde question relative au « comment » est moins évidente mais constitue l'essentiel du contenu de ce « manuel pédagogique » qui peut aussi concerner les parents soucieux de suivre la scolarité de leur enfant et de comprendre les problèmes qu'il rencontre à l'école.
    L'AUTEURE : Élisabeth BINTZ, après des études de psychologie génétique, a été enseignante de perfectionnement puis de CLIS. Elle a ensuite été conseillère pédagogique en charge du dossier handicap et a occupé un poste de conseillère pédagogique ASH et d'inspectrice ASH en charge des CLIS, ULIS, enseignants référents et AVS du département de l'Essonne. Elle intervient sur des stages de formation continue à destination des enseignants, aux niveaux départemental et national sur le sujet des Troubles Envahissants du Développement et des Troubles Spécifiques des apprentissages. Elle a aussi participé à la formation des AVS.

  • Le bégaiement atteint 1 % de la population, soit environ 650 000 personnes en France.Il touche dans l'enfance 5 % des enfants : une fille pour trois garçons.Dans 3 cas sur 4, le bégaiement aura disparu à l'adolescence. Mais... attention ! Le bégaiement ne passera pas forcément tout seul. Si l'on n'intervient pas précocement, 1 enfant sur 4 (et aucun moyen de savoir lequel !) verra son bégaiement devenir chronique (permanent). Or un changement des attitudes de l'entourage vis à vis du trouble de la parole de l'enfant, et à l'égard de l'enfant lui-même - par exemple, des modifications de sa vie quotidienne, ainsi que de la façon de communiquer avec lui - pourront suffire dans la plupart des cas à faire disparaître ou à réduire son trouble.De l'enfance à l'adolescence, l'entourage familial et éducatif peut ainsi jouer un rôle décisif dans l'évolution du trouble de l'enfant, et éviter que le bégaiement devienne constitutif de son identité.Anne-Marie SIMON est une orthophoniste de référence dans le traitement du bégaiement chez les enfants et les adolescents. Elle a exercé à l'hôpital (Laboratoire Pathologies du langage, Hôpital de la Salpêtrière, à Paris), en tant qu'attachée à l'INSERM, et en libéral. Membre fondateur en 1992 de l'Association Parole Bégaiement, elle en fut la secrétaire générale pendant 20 ans. Elle s'est attachée, dans les pays francophones, en particulier en Afrique de l'Ouest, à informer sur le bégaiement et à former des praticiens. Elle mène actuellement au sein de l'Association une campagne nationale de sensibilisation et de prévention contre les malmenages que peuvent subir les enfants qui bégaient à l'école.

  • Comprendre et développer la mémoire de l'enfant La mémoire n'est pas une, elle est multiple. Quels sont les différents types de mémoires ? Comment fonctionnent-elles ? Comment s'articulent-elles entre elles ? La mémoire évolue tout au long de la vie : comment se développe-telle, Les ...

  • Comment tout mettre en oeuvre pour permettre aux enfants déficients intellectuels de se développer et, à l'âge adulte, de pouvoir s'insérer dans la vie sociale ? Le nombre de personnes présentant des troubles de l'efficience intellectuelle s'élève aujourd'hui en France à près de 700 000. La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a posé deux nouveaux principes : l'accessibilité et la compensation. Se basant sur les postulats d'éducabilité et d'adaptation, ce livre propose des actions et attitudes éducatives et pédagogiques concrètes permettant d'aider l'enfant à développer ses compétences, et son autonomie. 100 idées pour changer de regard sur le handicap mental et les personnes déficientes intellectuelles. 100 idées pour accompagner l'enfant et l'adolescent présentant des troubles de l'efficience intellectuelle jusqu'à l'âge adulte. 100 idées pour réussir la scolarisation de ces enfants et développer au maximum leurs compétences. 100 idées pour développer la personnalité et l'autonomie des enfants et adolescents déficients intellectuels. Odile Klinger-Delarge est enseignante spécialisée et a travaillé en Classe pour l'Inclusion Scolaire auprès d'élèves déficients intellectuels pendant plusieurs années. Elle est aujourd'hui, conseillère pédagogique auprès d'un inspecteur de l'Éducation nationale dans une circonscription chargée de la scolarisation des enfants handicapés en établissements spécialisés, dans le département de l'Essonne. Elle y accompagne les enseignants des unités d'enseignement et intervient en conférence dans le cadre de la formation continue.

  • 100 idées pour aider tous les professeurs des écoles qui rencontrent des difficultés de gestion de leur classe : qu'ils soient débutants et prennent leur première classe ou qu'ils soient expérimentés et pourtant rencontrent des difficultés ponctuelles. Chaque proposition est le fruit d'une longue expérience au sein de l'école. Chacune a été observée, pratiquée, testée et contrôlée par l'auteur dans sa pratique ou dans l'observation et l'accompagnement des professeurs qu'il a formés. Comment gérer ma classe, comment m'adapter au milieu, comment prendre en compte tous les éléments qui gravitent autour de la classe... autant de questions auxquelles ce livre tente de répondre et de provoquer une réflexion du lecteur sur sa propre pratique. 100 idées de bon sens ou fonctionnelles sous la forme de conseils, de réflexions, de savoir-faire, de savoir-être et même de moyens simples pour éviter que le professeur des écoles se trouve dans des situations où la gestion de la classe prend le pas sur la transmission des connaissances. 100 idées qui intéresseront aussi les parents et tous ceux qui prennent en charge les écoliers afin de mieux comprendre ce que l'école attend d'eux et peut leur apporter Il est important que l'enseignant puisse compter sur l'appui et la compréhension du milieu familial pour gérer au mieux sa classe. Alain Corneloup est aujourd'hui responsable pédagogique des journaux quotidiens pour enfants Mon Quotidien et Le Petit Quotidien. Au cours de sa carrière dans l'Éducation nationale, ses rôles de maître formateur, de conseiller pédagogique, de directeur de l'école annexe de l'IUFM de Paris, et enfin de responsable pédagogique d'un IUFM privé, l'ont amené à conseiller, accompagner, former de très nombreux professeurs des écoles.


  • Ce livre explique non seulement pourquoi l'acquisition de l'orthographe, particulièrement ardue en français, est si difficile pour tous, mais aussi pourquoi certains enfants dits « dysorthographiques » éprouvent une difficulté persistante à automatiser les processus et mémoriser les formes orthographiques correctes, malgré une intelligence normale.


    Trouble spécifique des apprentissages, la dysorthographie est en effet intimement liée à une dyslexie : toutes deux témoignent des mêmes déficits primaires dans la discrimination phonologique, c'est-à-dire l'analyse sonore des mots, indispensable pour maîtriser leur transcription.




    Ainsi, la dysorthographie constitue souvent un aspect d'une dyslexie, et les deux troubles nécessitent une rééducation simultanée.




    · 100 idées pour comprendre que l'enfant « dysorthographique », impuissant face à ses difficultés est un enfant en grande souffrance dans un contexte scolaire.


    · 100 idées pour mieux comprendre ce trouble, le diagnostiquer et faire une analyse précise des difficultés éprouvées par l'enfant.


    · 100 idées pour mettre en oeuvre une rééducation efficace.
    100 idées pour mettre en place les adaptations nécessaires aux programmes scolaires.




    Monique TOUZIN

    est orthophoniste dans un Centre d'Adaptation Psycho Pédagogique de la Ville de Paris. Formatrice en formation initiale et continue des orthophonistes, elle assure également la formation continue des professionnels de Santé et de l'Éducation nationale sur le sujet des troubles des apprentissages. Elle est l'auteur de nombreux ouvrages, articles et supports de formation dont 100 idées pour venir en aide aux élèves dysphasiques chez le même éditeur.

  • Dans cet ouvrage, les auteurs nous invitent à partager plus de 30 années d'expériences personnelles et professionnelles auprès de ces enfants à haut potentiel intellectuel, qu'on appelle parfois aussi surdoués ou précoces.
    Proposer 100 idées pour faciliter la scolarité et la vie quotidienne de ces enfants qui apprennent plus vite et qui possèdent des aptitudes d'apprentissage hors norme peut sembler paradoxal.

    Mais il faut savoir que le haut potentiel de ces enfants correspond à un « profil cognitif » qui va de pair avec des besoins éducatifs et pédagogiques particuliers.

    Leur profil « affectif » et leur sensibilité exacerbée sont souvent à l'origine d'un décalage dont les conséquences peuvent les gêner dans tous les domaines fondateurs de leur équilibre et leur poser des problèmes dans leur vie familiale, sociale et leurs apprentissages scolaires.

    Certains d'entre eux développent ainsi des problèmes relationnels ou des troubles du comportement : par exemple, ils peuvent être en opposition et refuser de se plier à certaines consignes ou parfois, en silence, décrocher des apprentissages scolaires.

    À tous ceux (parents, enseignants, éducateurs, psychologues, etc.) qui accompagnent ces enfants (un peu) différents, cet ouvrage propose une prise en charge adaptée à leurs besoins particuliers et des conseils pour favoriser leur épanouissement.

    Il est par ailleurs vraisemblable que les conseils donnés ici pour mieux comprendre ces enfants à haut potentiel seraient également hautement profitables pour aider tous les enfants en difficulté.


    Olivier Revol , médecin pédopsychiatre, dirige le Centre des troubles de l'apprentissage de l'hôpital neurologique de Lyon et milite depuis plus de trente ans pour que chaque enfant puisse accéder au plaisir d'apprendre. Il est également l'auteur de trois ouvrages Il est également l'auteur de trois livres : « Même pas grave ! L'échec scolaire ça se soigne », « J'ai un ado mais je me soigne » et « On se calme ! Enfants agités, parents débordés ».

    Roberta Poulin , coprésidente de l'ASEP (Association Suisse pour les Enfants Précoces) est mère de deux enfants à haut potentiel.

    Doris Perrodin-Carlen est enseignante, formatrice des enseignants en formation initiale et continue, et coach de jeunes à haut potentiel en difficultés scolaires. Diplômée ECHA (European Council for High Ability), elle est l'auteure de Et si elle était surdouée ?


  • Lorsqu'on aborde un domaine comme celui du handicap qui concerne tous les domaines de la vie courante : santé, emploi, famille, éducation, logement, ressources, discriminations, etc. et qui se trouve au carrefour d'administrations régies par de multiples codes législatifs : du Travail, de l'Éducation, de la Sécurité sociale, de l'Action sociale et des familles, etc., le citoyen ordinaire se trouve confronté à une avalanche de sigles, une jungle d'abréviations et de termes spécialisés énigmatiques.


    Un outil pratique et fiable :







    Ce dictionnaire vise avant tout à donner aux non-spécialistes (parents, enseignants, ...) concernés par le handicap et, plus particulièrement, par les troubles cognitifs et les troubles des apprentissages, non seulement des définitions simples, claires et précises et, pour les personnes qui le souhaiteraient, les moyens simples d'« aller plus loin ».




    Plutôt que renvoyer vers une bibliographie le lecteur désireux d'« en savoir plus », nous avons en effet préféré lui permettre d'accéder facilement à de très nombreux liens donnant accès gratuitement à une documentation complémentaire fiable et vérifiée.







    Jérôme BESSAC a été Directeur éditorial aux éditions Quillet puis au Livre de Paris-Hachette. Directeur éditorial de la branche Encyclopédies et Dictionnaires chez Hachette Livre, il a ensuite pris la direction éditoriale d'Hachette Multimédia. Il assume aujourd'hui la responsabilité éditoriale des Éditions Tom Pousse.


  •  Les troubles sévères du développement du langage oral, encore appelés dysphasies, ont des conséquences lourdes sur le développement des enfants atteints, tant sur le plan de la communication, que de leur insertion scolaire et sociale. 100 idées pour venir en aide à ces enfants et leur permettre une adaptation optimale, un développement affectif et intellectuel harmonieux.

empty