La fin des abeilles

À propos

«- Il serait temps que je meure, sinon je vais vous fatiguer.- C'est toi qui te fatigues:tu ne t'ennuies pas, toute la journée à ne rien faire?- Je ne m'ennuie jamais. Quand je n'aurai plus rien à faire, je deviendrai enfin bonne.»Une nuit, la narratrice rêve que sa mère, handicapée et malvoyante, parcourt à pied dans l'obscurité les cent kilomètres qui les séparent. Ce rêve inaugure un temps durant lequel, dans la «grande et brave maison» où la mère voudrait mourir parmi les siens, se renoue un lien ambivalent mais tenace. Cinq ans plus tard, la presque centenaire assumera avec courage la nécessité de son placement dans un établissement de soins. Cet exil se doublera du confinement imposé par la pandémie, la voix de la mère au téléphone constituant l'unique vecteur de sa révolte. La mort l'emportera sans qu'elle ait pu revoir ses enfants. Mais ce qu'elle a voulu faire de sa fin offrira une lumineuse consolation au désarroi familial.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782072961021

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    198 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    220 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Caroline Lamarche

Nouvelliste, romancière, autrice de pièces radiophoniques, de textes pour la scène et pour divers médias, Caroline Lamarche collabore également avec des dessinateurs, peintres, plasticiens et photographes. Elle a reçu le Prix quinquennal de la littérature de la Fédération-Wallonie Bruxelles, 2020-2025. Lauréate de divers prix littéraires, elle a obtenu le Goncourt de la Nouvelle pour Nous sommes à la lisière, publié aux éditions Galimard en 2019.

empty