Slow : désir et désillusion

À propos

Le slow apparaît à Chicago à la fin des années 1950 sur le plateau d'une émission de télévision. Avec le twist, il est l'un des marqueurs festifs de l'époque Yéyé. Des surprises-parties aux boums, sa gestuaire incontournable rythme l'éveil sensuel et sexuel des boomers. Il devient l'emblème d'une jeunesse allègre, consciente de son existence en tant que groupe influent. Mais, au tournant du siècle, le désamour l'étreint. Sans justification autre que l'établissement d'une relation sensuelle, cette non-danse est devenue une étrangeté dans une époque où l'impératif pragmatique domine. Qu'est devenu le slow ? Sa fonction de rencontre est-elle détrônée par les applications numériques ? Est-il concurrencé par d'autres danses collées-serrées plus attractives ? La banalisation du sexe le rend-il caduc ? Même à moitié mort, le slow reste un révélateur d'enjeux liés au désir de se rencontrer, de s'enlacer et de se toucher, comme un moment pour éprouver l'expérience d'un plaisir au résultat incertain.



Rayons : Arts et spectacles > Arts du spectacle > Danse

  • EAN

    9782343231563

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    122 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    0.6 cm

  • Poids

    160 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Christophe Appril

Né en 1963, Christophe Apprill pratique et enseigne le tango. Il a été danseur
dans la compagnie Quat'zarts, membre de l'équipe du festival la Rue du Tango à Marseille
et cofondateur de l'association Tango de soie à Lyon. Il a aussi développé un regard
analytique sur les danses de couple dans sa thèse de sociologie. Il est notamment l'auteur
de Tango, Le couple, le bal et la scène (Autrement) ; Sociologie des danses de
couple (L'Harmattan) ; Le Tango argentin en France (Anthropos).

empty