À propos

Armand Gatti mêle ici de façon subtile et adroite la petite et la grande histoire, l'amour et la guerre, le chant et l'horreur. Paysages de maquis, évocations des "frères" de combat, des espoirs et de la misère des temps de guerre. Il faut dire, il faut écrire pour ceux oubliés, tombés, pour tout ce qu'on arrache a? l'existence. Il en ressort une sorte d'interrogation constante : comment continuer a? aimer quand tout autour de nous est mort et désillusions ? Le sentiment de l'amour, qu'il soit celui d'une femme ou celui de la patrie, peut-il nous sauver, être la réponse a? tout ? C'est en même temps une très belle lettre de mémoire et d'amour pour tous ces frères qui se sont laissés attraper par la "sirène". Cette image est très intéressante et semble représenter ce Elle qui alors serait la patrie, qui serait le chant mélodique attirant les pauvres âmes au bord des tranchées, en première ligne, prêts a? donner leur vie pour elle.

Rayons : Littérature générale > Poésie

  • Auteur(s)

    Armand Gatti, Emmanuelle Amann

  • Éditeur

    Aencrages Et Co

  • Date de parution

    30/06/2017

  • Collection

    Ecri(peind)re

  • EAN

    9782354390891

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    48 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Poids

    180 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty