À propos

Si les grandes boîtes bleues sont d'abord les contenants d'une archive familiale, notamment photographique, elles deviennent très vite autre chose et davantage dans les poèmes de ce recueil. S'il existe un plaisir manifeste à fouiller ces boîtes, à en extraire des fragments, il existe également le plaisir de travailler la boîte travailleuse elle-même : le poème devient cette boîte sonore qui cherche et s'anime : par glissades, sursauts, contritions,...
Les poèmes qui composent cet ensemble, dont les plus anciens datent du début des années 2000, sont pour la plupart des poèmes de rebut, insatisfaisants, partiellement oubliés, abandonnés dans des dossiers éparpillés. Ils formaient ainsi une « archive négative », une archive du manque, du raté, du mal dit, mal senti.
Ils ont été repris, réécrits et assemblés par l'auteur sans savoir s'ils seraient à même de devenir autre chose que ce qu'ils étaient.

Rayons : Littérature générale > Poésie

  • Auteur(s)

    Armand Dupuy, Jérémy Liron

  • Éditeur

    Aencrages Et Co

  • Date de parution

    18/09/2021

  • Collection

    Ecri(peind)re

  • EAN

    9782354391065

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    64 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Poids

    200 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Armand Dupuy

Armand Dupuy (1979) a consacré une grande partie de son travail d'écriture à la réalisation de livres d'artistes en
collaboration avec des peintres.Il est notamment l'auteur d'une importante monographie au sujet de la peinture de
Jérémy Liron (L'Atelier Contemporain, 2020). Il a publié deux ouvrages chez Æncrages & co : Mieux taire (2012)
et Ce doigt qui manque à ma vue (2016).

Jérémy Liron

Jérémy Liron (1980) est diplômé de l'école des Beaux-Arts de Toulon, puis de celle de Paris. Il mène de front une
carrière d'artiste, d'écrivain et d'enseignant. Il expose depuis 1998.
Depuis 2006, son travail est présenté par la galerie Isabelle Gounod à Paris.
Philippe Dagen, Pierre Wat, François Bon, Arnaud Maïsetti, Michel Nuridsany, Armand Dupuy et Pierre
Bergounioux notamment, ont écrit sur sa peinture.

empty