Faut-il dire la vérité aux éléphants ?

À propos

Depuis quelques années, entre deux courts poèmes, pour se rincer l'esprit, Karel Logist écrit de petites phrases, de brèves réflexions sur le monde qui l'entoure, sur ses contemporains, des fragments empreints d'humour, de philosophie, d'amertume, parfois. Ces textes rencontrent un indéniable succès sur les réseaux sociaux. Aux aguets, l'éditeur d'aphorismes propose alors au poète de le publier... Avant-goût : Il nous manque la clé pour ouvrir le silence. J'adore avouer mes mensonges. Pour qu'ils deviennent des vérités. Je ne travaille pas. Plusieurs métiers m'exercent. On a beau accuser son âge ; le vrai coupable court toujours. Narguons les lunes et les amarres. Larguons les nuls et les amers. Les écrivains heureux jardinent leurs paysages. Mon pire cauchemar serait de laisser à d'autres le soin de réaliser mes rêves !



Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Pamphlet, Maximes, Pensées, Portraits

  • EAN

    9782390490678

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    76 Pages

  • Poids

    90 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Karel Logist

Karel Logist est né à Spa en 1962. Documentaliste à l'université de Liège, il a publié de nombreux recueils de poèmes parmi lesquels Le Séismographe, Ciseaux carrés, Alexandre Kosta Palamas, Force d'inertie, Une quarantaine et J'arrive à la mer (La Différence, 2003) ainsi qu'un roman, Dés d'enfance. Pour son recueil Force d'inertie, il a obtenu en Belgique francophone le Prix du Parlement de la Communauté française. À Liège, où s'écrivent ses carnets de doute, il est également, avec Serge Delaive, Carl Norac et Carino Bucciarelli, un des animateurs de la revue et des éditions Le Fram.

empty