À propos

Cet ouvrage analyse la manière dont se construisent les " identités " masculines, au croisement de différentes formes de domination - sociale, sexuelle, raciale. En articulant argument théorique et enquêtes empiriques, et en inscrivant sa réflexion dans l'histoire coloniale et néolibérale en Amérique latine et au-delà, Mara Viveros propose une lecture à la fois subtile et limpide de la fabrique des masculinités.
Contribution décisive à la réflexion contemporaine sur l'intersectionnalité, cet ouvrage analyse la manière dont se construisent les " identités " masculines, au croisement de différentes formes de domination - sociale, sexuelle, raciale. En articulant arguments théoriques et enquêtes empiriques, et en inscrivant sa réflexion dans l'histoire coloniale et néolibérale en Amérique latine et au-delà, Mara Viveros Vigoya traite notamment des imaginaires sur la sexualité noire, des mises en scène de la blanchité normative et des violences sexistes, montrant ainsi que la masculinité est toujours déjà racialisée.
Nourrie des théories du genre, du
black feminism et des épistémologies décoloniales, l'analyse de l'anthropologue colombienne est une lecture à la fois subtile et limpide de la fabrique des masculinités. Un outil précieux pour penser les dominations qui enserrent nos vies - et pour s'en affranchir.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes
Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Genres


  • Auteur(s)

    Mara Viveros Vigoya

  • Éditeur

    La Decouverte

  • Date de parution

    04/01/2018

  • Collection

    Sciences Humaines

  • EAN

    9782707186010

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    293 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty