Mesures du possible

À propos

Les trois plaquettes heureusement regroupées ici, Ciseaux carrés, Une quarantaine et Un danseur évident, ont été publiées pour la première fois, à l'enseigne de l'Arbre à paroles, respectivement en 1995, 1997 et 2004. Aussi l'encre des poèmes qu'ils contiennent ne vient-elle pas de sécher : les moins neufs ont plus de seize ans et les plus récents moins de huit. En outre, si les deux premiers recueils se suivent d'assez près, le dernier est paru presque dix ans après le premier et sept ans après le second... Cette ronde de chiffres est riche de deux enseignements.
D'abord, elle nous prouve avec éclat que la poésie de Karel Logist ne vieillit pas. Le temps est en effet passé en vain sur ces trois recueils. Malgré la quarantaine éponyme de l'un d'eux, les poèmes qu'ils contiennent n'ont pas pris une ride. Ils demeurent pareils à eux-mêmes, légers, lumineux, insaisissables, ni jeunes, ni vieux, sans âge, inaltérables et aériens. Ils pourraient avoir été écrits hier ou l'être demain.



Rayons : Littérature générale > Poésie

  • EAN

    9782874065224

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Poids

    301 g

  • Support principal

    Grand format

Karel Logist

Karel Logist est né à Spa en 1962. Documentaliste à l'université de Liège, il a publié de nombreux recueils de poèmes parmi lesquels Le Séismographe, Ciseaux carrés, Alexandre Kosta Palamas, Force d'inertie, Une quarantaine et J'arrive à la mer (La Différence, 2003) ainsi qu'un roman, Dés d'enfance. Pour son recueil Force d'inertie, il a obtenu en Belgique francophone le Prix du Parlement de la Communauté française. À Liège, où s'écrivent ses carnets de doute, il est également, avec Serge Delaive, Carl Norac et Carino Bucciarelli, un des animateurs de la revue et des éditions Le Fram.

empty