Georges rodenbach - 100 articles

À propos

Il existe un malentendu à propos de Georges Rodenbach (1855-1898) : l'histoire littéraire l'a figé dans le rôle du poète mélancolique d'un seul livre, Bruges-la-Morte, ce chef-d'Å«uvre du symbolisme qui inspira Sueurs froides d'Alfred Hitchcock. Monté à Paris en 1888 comme correspondant du Journal de Bruxelles, ce parfait dandy à la conversation éblouissante noue en peu d'années des amitiés aussi diverses qu'indéfectibles : Mallarmé, Joris-Karl Huysmans, Octave Mirbeau, Monet, Rodin, le jeune Proust et tant d'autres. Comme journaliste, il écrit avec une régularité de métronome des centaines d'articles pour le Journal de Bruxelles, le Journal de Genève (1895), Le Patriote (1895-1898). C'est toutefois le Gaulois (1889-1891) et le Figaro (1895-1898) qui le feront connaître du grand public de la Ville Lumière. Ces chroniques parisiennes rehaussées d'impertinence et d'irrévérence permettent de découvrir un Rodenbach passionné.



Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782875933522

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    17.5 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    454 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty