Uzès ou nulle part

Uzès ou nulle part

À propos

Ce nouveau livre de poésie de Corinne Hoex convoque la figure du vent, figure sans repos qui nous enfonce dans l'impression d'un vide inaliénable qui ne nous trompe pas au sujet de l'univers poétique que nous révèle ce titre, Uzès ou nulle part : tout ce qui demeure hors d'atteinte, tous ces paysages intérieurs, sont rejoints, touchés. Et ce serait une profonde erreur que de croire y découvrir quelque légèreté après y avoir identifié une telle obstination à tâter le fond de l'existence pour approcher au plus près ces lieux où aucune paix n'est jamais acquise. Au-delà de l'expérience singulière, cette parole poétique resserrée comme nulle autre, désigne un dénuement extrême, comme elle montre cette fragilité secrète épousant les limites de l'expression, et où se joue la présence de ce qui s'est absenté, où se découvre un quotidien épuré de ses strates inutiles afin d'atteindre le plus démuni qui est aussi chez elle le plus dense, là où l'autre se trouve désormais : nous nous offrirons / l'un à l'autre / de beaux moments / de manque, écrit-elle. Ce sont les coups et blessures qui s'y dissimulent, que l'on pouvait croire un instant égarés ; et qui reviennent avec une précision de la langue, de l'expression, celle d'une passion qui embrasse le vent. Quelque chose d'une urgence, d'une brûlure traverse ce livre exceptionnel.

Rayons : Littérature générale > Poésie

  • EAN

    9782875980236

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Poids

    401 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Corinne Hoex

Corinne Hoex vit à Bruxelles. Elle est historienne d'art et a travaillé comme enseignante, chargée de recherches et documentaliste. Elle est l'auteur de plusieurs études relatives aux arts et traditions populaires en Wallonie. Depuis quelques années, elle se consacre à l'écriture de fiction.
Elle a publié trois romans, Le grand menu en 2001 aux Éditions de l'Olivier (réédité en 2010 aux Impressions Nouvelles), Ma robe n'est pas froissée en 2008 aux Impressions Nouvelles et Décidément je t'assassine en 2010 aux Impressions Nouvelles.

Elle a également publié de la poésie, Cendres en 2002 aux Éditions Esperluète (avec des dessins de Bernard Villers), Contre Jour en 2009 aux Éditions Le Cormier (avec des vignettes de Frank Vantournhout et La nuit, la mer en 2009 aux Éditions Didier Devillez (avec des encres de Camille De Taeye).

Elle a publié deux livres d'artistes, La mer, la nuit en 2008 aux Éditions Æncrages (avec des aquarelles de Colette Deblé) et Les nageuses en 2009 dans les Cahiers de Peauésie de l'Adour (avec des aquarelles de Colette Deblé).

Elle a participé à des ouvrages collectifs : Quatorze portraits d'horizons (Belgacom, Rapport annuel 2001), Compartiment auteurs (SNCB-Foire du Livre, 2002 et 2008), Éros dans le texte (ISTI, 2003), Frontière (Éditions La Trame, 2003), Démocratie, j'écris ton nom (Éditions Couleur Livres, 2004), Souvenirs de La Moutte (ACEMI, 2005), La visite est terminée (Éditions La Trame, 2006), En décalage (DVD, Éditions La Trame, 2007), Dialogue et croissance (SNCB, Rapport annuel 2007), Écrivains du monde pour Haïti (Éditions du Banc d'Arguin, 2010), ULB, une fiction vivante (ULB, 2010).

Elle collabore régulièrement à des revues littéraires, Marginales, la Revue de l'Université de Bruxelles, Vu d'Ici, La Semaine Médicale, Le Non-Dit, L'Arbre à paroles et les revues en ligne Bon à tirer et Sources.

Pour Le grand menu, elle est lauréate du Prix Littéraire 2001 des Amis des Bibliothèques de la Ville de Bruxelles et du Prix Soroptimist 2002 de la Romancière Francophone. Elle est également finaliste du Prix des Cinq Continents de la Francophonie 2001, du Prix Victor Rossel 2001, du Prix Rossel des Jeunes 2001 et du Prix des Lycéens 2003.

Pour Ma robe n'est pas froissée, elle est lauréate du Prix Indications du Jeune Critique 2008 et du Prix Emma Martin 2008 de l'Association des Écrivains de Belgique. Elle est également finaliste du Prix des Cinq Continents de la Francophonie 2008, du Prix Littéraire 2008 du Parlement de la Communauté française de Belgique, du Prix Marcel Thiry 2008, du Prix Victor Rossel 2008, du Prix Rossel des Jeunes 2008 et du Prix des Lycéens 2009.

Pour Contre Jour, elle est finaliste du Prix Marcel Thiry 2009.

empty