À propos

L'auteur nous invite à réfléchir aux rapports d'exploitation et de domination, à la lumière des bouleversements introduits à l'issue du Moyen Âge. Un monde nouveau naissait, privatisant les biens autrefois collectifs, transformant les rapports de travail et les relations de genre. Ce nouveau monde, où des millions d'esclaves ont posé les fondations du capitalisme moderne, est aussi le résultat d'un asservissement systématique des femmes. Par la chasse aux sorcières et l'esclavage, la transition vers le capitalisme faisait de la modernité une affaire de discipline. Discipline des corps féminins dévolus à la reproduction, consumés sur les bûchers comme autant de signaux terrifiants, torturés pour laisser voir leur mécanique intime, anéantis socialement. Discipline des corps d'esclaves, servis à la machine sociale dans un formidable mouvement d'accaparement des ressources du Nouveau Monde pour la fortune de l'ancien. Silvia Federici (née en 1942 à Parme en Italie) est une universitaire américaine, enseignante et militante féministe radicale. Elle est professeure émérite et chercheuse à l'Université Hofstra à New York.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Genres

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Ecoles / Courants / Thèmes


  • Auteur(s)

    Silvia Federici

  • Éditeur

    Entremonde

  • Date de parution

    09/03/2017

  • EAN

    9782940426379

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    464 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3.2 cm

  • Poids

    430 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Silvia Federici

Silvia Federici (née en 1942 à Parme en Italie) est
une universitaire américaine, enseignante et militante
féministe radicale. Elle est professeure émérite et
chercheuse à l'Université Hofstra à New York. Dernier
ouvrage paru à la fabrique : Le capitalisme patriarcal
(2019).

empty