Dernière descente à Murder Mile

Traduit de l'ANGLAIS (ETATS-UNIS) par DANIEL LEMOINE

À propos

«Maintenant que je suis un mari, un père et un écrivain, il y aura toujours quelque part en moi ce gamin de dix-neuf ans, paumé, en manque, qui attendait jadis son dealer à un coin de rue. Waiting, always waiting...», confesse Tony O'Neill qui raconte ici sa dernière descente à Murder Mile, l'un des quartiers les plus violents de Londres, où il trouve refuge avec sa femme. Addiction, désintox, rechutes se succèdent. En naîtra ce roman à la prose aiguisée, un livre dur... aussi dur qu'une descente aux enfers, et violemment authentique, avec, omniprésente, toute la complexité de la « psychologie du camé », disséquée avec une remarquable lucidité.

Un auteur découvert par 13e Note, et un pari éditorial pour un écrivain d'une trentaine d'année, inconnu en France. Son éditeur américain - Harper Collins publiera Sick City en juillet 2010.
Un livre pour les amateurs de Dan Fante, des Burroughs père et fils, d'Alexandre Trocchi ou de Herbert Huncke.
Les bonus du livre : une préface du traducteur, une conversation avec O'Neill et l'écrivain Sebastian Horsley, une présentation du livre par O'Neill.
Une écriture ciselée, serrée, taillée au millimètre pour le maximum d'impact. L'auteur était musicien : sa prose a la fulgurance d'une bonne chanson.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Tony O'neill

  • Traducteur

    DANIEL LEMOINE

  • Éditeur

    13e Note

  • Date de parution

    15/05/2010

  • EAN

    9788493697532

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    255 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    262 g

  • Support principal

    Grand format

Tony O'Neill

Né à Blackburn (Lancashire), le 13 juillet 1978, Tony O'Neill devient à 18 ans le pianiste de Marc Almond. Il essaie l'héroïne, devient accro, épouse une toxico à Las Vegas, fait fugitivement partie du groupe The Brian Jonestown Massacre (2000). Il regagne l'Angleterre. Sa déchéance se confirme. Sauvé in extremis par Vanessa, sa troisième et «vraie» femme, il part avec elle pour New York où ils élèvent leur fille, Nico. En 2006, Tony fonde, on line, le collectif Brutalists qui défend une littérature « brute » et sincère, dans la pure tradition punk.
Il est l'auteur du roman Digging the Vein (2006), et des recueils Seizure Wet Dreams (2007) et Songs from the Shooting Gallery (2007).

empty